Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» LA FSALE
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeAujourd'hui à 16:13 par tarmac

» 03 juin 1944
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeAujourd'hui à 16:03 par suspente

» Je vole, je vole comme dirait Sardou…
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeAujourd'hui à 13:14 par Invité

» Le caporal stratégique ou peut-on confiner la connerie ?
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeAujourd'hui à 8:40 par LANG

» 01 juin 1946
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeHier à 23:01 par Lafarge Laurent

» l'aéroportée Britannique en Normandie
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeHier à 20:52 par Jean

» En Normandie un parc dédié au D-DAY
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeHier à 19:43 par Hubert DENYS

» Philippe de Dieuleveult
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeHier à 17:53 par Opus28240

» Association « Monsieur Légionnaire »
Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Icon_minitimeHier à 16:39 par LANG

Juin 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 121 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 121 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 238 le Jeu 14 Nov - 21:29
    Statistiques
    Nous avons 349 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Arnopeta

    Nos membres ont posté un total de 4261 messages dans 1470 sujets

    Les vélos pendant la seconde guerre mondiale

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Empty Les vélos pendant la seconde guerre mondiale

    Message par LANG le Mar 3 Sep - 17:51




    Histoire courte sur les vélos pendant la Seconde Guerre mondiale

    Depuis des décennies, les vélos sont utilisés comme moyen de transport quotidien et font aujourd'hui partie intégrante de la culture européenne. Mais saviez-vous que la bicyclette a aussi joué un rôle pendant la Seconde Guerre mondiale ?
    L’évolution des moyens de transport au cours des batailles de l’Histoire est fascinante. Les chevaux ont été le principal aide de camp de l’Homme à travers l’Histoire, toutes civilisations confondues. Saviez-vous que pendant la Seconde Guerre mondiale, Hitler a envahi la Russie avec plus de chevaux que Napoléon ? Mais outre les équidés, le vélo était aussi un moyen de transport largement prisé par certaines armées. Au début de la Seconde Guerre mondiale, l’armée allemande s’était équipée de vélos pour infiltrer la Norvège et la Pologne.

    Mais c’est l’armée japonaise qui détient le record de vélos utilisés pendant la guerre. Lors de l’invasion de la Malaisie, des milliers de soldats ont pédalé jusqu’à Singapour. En raison d’une pénurie d’essence, le vélo a dû être privilégié pour transporter les militaires au front. Et pour l’armée du Japon, l’essence n’était pas le seul problème. Parce que le caoutchouc était également une denrée rare, les soldats japonais ont dû apprendre à rouler à même la roue quand leurs pneus étaient crevés car il était impossible de les réparer.


    La bicyclette était utilisée en temps de guerre bien avant 1939-1945. Les vélos de l’armée américaine originaux comptent parmi les véhicules militaires les plus rares, surtout lorsqu’ils sont « complets ».  Le production standardisée des vélos militaires américains a débuté en 1942, leur usage officiel se définissant comme tel : « assurer le transport du personnel affecté aux différents services et le service de messagerie ». Les vélos étaient principalement utilisés pour des trajets « communs » puisqu’il s’agissait du moyen de transport le plus rapide et économique pour se rendre aux dépôts, aux camps et dans les aérodromes.


    S’agissant de deux-roues militaires, le BSA Airborne est l’une des innovations les plus intéressantes. Ces vélos ont été spécialement conçus pour les parachutistes britanniques. Ils étaient pliables et pouvaient être attachés à l’avant de l’équipement du parachutiste. Une fois plié, le vélo était assez compact pour accompagner le soldat dans son saut. Les roues étaient fixées au niveau de la ligne de suspension du parachute, assurant la sécurité du saut ainsi équipé. Le parachutiste une fois atterri, il lui suffisait de détacher une sangle pour libérer le vélo rapidement. Les soldats n’avaient donc plus qu’à enfourcher leurs Airborne BSA pour rejoindre leurs postes. Grand avantage de ces vélos insolites : ils sont silencieux !

    Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Vzolo10

    Soldat avec un vélo pliable Airborne. Source de l’image : The BSA and Military Bicycle Museum

    70 000 vélos pliables Airborne ont été produits par la Birmingham Small Arms Company entre 1942 et 1945. Ils ont été principalement utilisés par l’infanterie britannique et canadienne à l’occasion du débarquement en Normandie et à Arnhem, aux Pays-Bas. Le nombre exact de vélos utilisés sur les champs de bataille est incertain. Les photographies de guerre sont notre seule preuve que les armées les avaient bel et bien adoptés. Ces parachutistes transportaient avec eux plus de 90 kilos d’équipement, y compris leurs vélos. Bien que ces vélos n’aient pas été autant utilisés que le plan initial ne le prévoyait, ils demeuraient un moyen de transport rapide et efficace. En 1944, les Jeeps militaires se sont répandues et les vélos ont été peu à peu délaissés.
    Pourquoi sont-ils des objets de collection ?
    Après la Seconde Guerre mondiale, la pénurie d’essence a perduré en Europe et les civils ont continué d’utiliser les vélos militaires dans leurs vies de tous les jours. Aujourd’hui, les vélos originaux de la Seconde Guerre mondiale sont très difficiles à trouver. Comparés à d’autres véhicules militaires, les bicyclettes ont été produites en petits nombres. S’il peut sembler y avoir beaucoup de vélos militaires sur le marché, la plupart d’entre eux ne sont pas complets ou d’origine.


    Le nombre exact de vélos militaires reste inconnu. La plupart des bicyclettes de ce type ont leurs places dans des musées ou sont détenues par des collectionneurs. Cela contribue à leur rareté et à leur attrait. Les vélos pliants de la BSA ne sont même pas les vélos les plus chers que l’on puisse trouver considérant leur valeur moyenne de 2 000 € sur le marché de la collection. Enfin, plus le vélo est rare, plus il a de valeur.


    ( Source : https://www.catawiki.eu/stories/5385-le-role-oublie-des-velos-pendant-la-seconde-guerre-mondiale)


    PS :
    J’ai pensé à proposer cet article sur les vélos car actuellement je « pédale » pour passer de Window 7 à Windows 10 !
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 721
    Points : 13879
    Réputation : 5457
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Empty Re: Les vélos pendant la seconde guerre mondiale

    Message par suspente le Lun 30 Sep - 15:30

    Je suis passé à windows 10 aussi avec quelques difficultés, mais les spécialistes me demandaient entre 80 et 140 euros pour le faire.
    Alors je me suis lancé et en 4 heures, mises à jour comprises, cela était fait ! avec quand même quelques sueurs froides.

    Qaunt aux vélos vous avez eu raison, c'est un beau sujet.

    Salutations
    suspente
    suspente

    Messages : 83
    Points : 13065
    Réputation : 1431
    Date d'inscription : 16/05/2017
    Age : 63
    Localisation : POITIERS

    Revenir en haut Aller en bas

    Les vélos pendant la seconde guerre mondiale Empty Re: Les vélos pendant la seconde guerre mondiale

    Message par LANG le Lun 30 Sep - 17:03

    Pas de doute, les jeunes générations savent s'adapter plus facilement…
    Pour ma part, j'ai fini par y arriver (presque complètement) mais avec l'impression désagréable que W10 veut toujours dominer la situation sous prétexte de faciliter les choses. C'est un peu comme un saut en "commandé" avec une ouverture déclenchée automatiquement. J'aimais bien en avoir la maîtrise en tirant sur la poignée…
    Je ne suis pas anti-progrès mais...
    Il est vrai qu'aujourd'hui on va tout droit vers les voitures sans conducteurs…
    Et, pour rester dans le sujet : on est loin du vélo sans dérailleur que l'on freinait en appuyant sur les pédales...
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 721
    Points : 13879
    Réputation : 5457
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum