N'oublions pas

Aller en bas

N'oublions pas Empty N'oublions pas

Message  Leotard Dim 10 Nov - 20:46



N'oublions pas

Ceux qui en combattant sont morts dans la rizière
Soit au cœur de la nuit, soit en pleine lumière,
Souvent sans le secours de la moindre prière
Ou d'un regard ami…NE LES OUBLIONS PAS !

Ceux dont le dernier cri s'est perdu dans le ciel
Ou en brousse inconnue, sur un rach au soleil,
Dans la montagne en pleurs, sous la pluie au réveil
Ou la forêt en feu…NE LES OUBLIONS PAS !

Tous les coloniaux, parachutistes, légionnaires et tirailleurs
Partisans, commandos, femmes et auxiliaires,
Marins, aviateurs, civils et militaires,
Unis contre le mal…NE LES OUBLIONS PAS !

Gloire à ceux qui, du Nord jusqu'à la Cochinchine
Ont lutté vaillamment et sans courber l'échine
Jusqu'à donner leur vie face à l'adversité
Pour sauver l'idéal qui a nom : "LIBERTE".

Ceux qui sont revenus fatigués et meurtris,
Invalides, blessés, troublés dans leur esprit;
Injustement vaincus, traités par le mépris
Dans leur propre pays…NE LES OUBLIONS PAS !

Les prisonniers des Viets ou des japs despotiques
Dans les camps de la mort, avilis, faméliques,
Malades abandonnés aux gardiens diaboliques,
Désepérés, perdus…NE LES OUBLIONS PAS !

Nos frères vietnamiens, Cambodgiens, Laotiens,
Tombés à nos côtés pour n'avoir peur de rien,
Ceux qui ont tout perdu, leur patrie et leurs biens
Pour sortir de l'enfer…NE LES OUBLIONS PAS !

Gloire à ceux qui, du Nord jusqu'à la Cochinchine
Ont lutté vaillamment et sans courber l'échine
Jusqu'à donner leur vie face à l'adversité
Pour sauver l'idéal qui a nom : "LIBERTE".
Alors…
N'OUBLIONS PAS LES ANCIENS D'INDOCHINE

GLOIRE A NOTRE FRANCE ETERNELLE !

GLOIRE A CEUX QUI SONT MORTS POUR ELLE !




Chef de bataillon (E.R.) Pierre Paul Bedot
Promotion St-Maixent 1938-1939

Poème offert par les Anciens des Commandos du Nord-Vietnam
Archives du Général L. Fourcade,
Gd Croix de la Légion d'Honneur
Anonymous
Leotard
Invité


Revenir en haut Aller en bas

N'oublions pas Empty Re: N'oublions pas

Message  Invité Dim 21 Fév - 12:32



Superbe !

quant à n'oublions pas, ce n'est plus à l'ordre du jour en france cette france d'aujourd'hui qui ne mérite pas un F majuscule.
Il faut tout gommer, tout oublier, condamner et surtout enseigner que nous n'étions que d'affreux colonialistes.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

N'oublions pas Empty re :N'oublions pas

Message  otosan Dim 21 Fév - 13:48



Non , ne les oublions pas ;
C'est grâce à des sites comme Parachutistes Militaires qu'ils ne tomberont pas dans l'oubli , car aucun livres ne les réunis tous , tous ses hommes ou femmes à qui l'ont doit la Paix , notre liberté et la grandeur de notre France .
otosan
otosan

Messages : 37
Date d'inscription : 30/10/2020
Age : 69
Localisation : landes

Revenir en haut Aller en bas

N'oublions pas Empty Re: N'oublions pas

Message  LANG Dim 21 Fév - 21:14

Un beau texte.
Le hasard a fait qu’après avoir lu cet article, je suis tombé sur un site avec des photos.
 
N'oublions pas 212
 
Photos vues par hasard sur un site de France Bleu.
La France… Couleur bleue des Régions…
Je suis entré dans ce parcours de pneus et de barbelés.
Ils étaient jeunes, au féminin comme au masculin…
 
N'oublions pas 113
 
N'oublions pas 611 

Le parcours quittait la cour de cette friche industrielle pour entrer dans un immense hangar.
Sur les murs, des images. Des images de visages connus ?
Ponchardier, De Corta, Sentenac, Brechiniac, Brunbrouck, Langlais…
Mais inconnus pour ces jeunes-gens.
 
 N'oublions pas 410
 
Dans la pénombre j’avoue que je n’ai pas très bien vu ce qu’il y avait sur les murs. L’imagination vous joue parfois des tours.
Peut-être étaient-ce les restes de vieilles affiches de sécurité ?
Des machines occupaient certainement ces lieux autrefois.
Comme ces hommes, qu’il m’a semblé apercevoir, elles avaient bien rendu service.
Ces jeunes qui couraient au milieu de cette immense salle étaient peut-être là, grâce à elles et à eux…
Ne l’oublions pas !
… me suis-je dis en commençant à lire le texte de France Bleu…
 
Ce n’était pas des bâtiments industriels. C’était un ancien camp militaire…
J’avais rêvé un peu vite. Il n’y avait rien sur ces murs. Rien !

Arrivé à la fin du texte de France Bleu, j'ai relu le poème... 
 
N'oublions pas

Ceux qui en combattant sont morts dans la rizière
Soit au cœur de la nuit, soit en pleine lumière,
Souvent sans le secours de la moindre prière
Ou d'un regard ami…NE LES OUBLIONS PAS !
 
 
*********************
 
Texte de France Bleu
"Allez, allez, allez !", le maréchal des logis Agathe donne de la voix en début de séance. Il faut réveiller les troupes, qui sont arrivées à l'aube sur l'ancien camp militaire de Jaulges à une demi-heure au nord d'Auxerre. Une vingtaine de jeunes icaunais découvrent la réalité d'un entraînement militaire basique. Parmi eux, quatre sont présents au titre de leur engagement au Service national universel (SNU). Ils ont entre 15 et 17 ans, on suivi des parcours et côtoyé des milieux différents, mais se retrouvent sur au moins un point : une appétence commune pour l'armée…
 
A lire sur le site : EN IMAGES : la sueur et la motivation des jeunes icaunais du Service national universel (francebleu.fr)
 
N'oublions pas 510
***************


Ces jeunes qui semblent en vouloir m'ont quand même rappelé quelque chose.
J'en connais qui étaient volontaires pour courir et finir accroché à un morceau de toile...
LANG
LANG

Messages : 861
Date d'inscription : 09/12/2018
Age : 79
Localisation : Yonne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum