Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» lieutenant-colonel Bastien-Thiry
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeAujourd'hui à 12:41 par patrouille de nuit

» Le père JEGO
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeAujourd'hui à 12:38 par LOUSTIC

» Algérie la terre promise
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeAujourd'hui à 12:33 par bretivert

» LA MARSEILLAISE
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeHier à 2:45 par Hubert DENYS

» Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeJeu 25 Fév - 11:35 par compagnie tournante

» Sommes-nous prêt pour un conflit majeur ?
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeJeu 25 Fév - 9:09 par CASTOR2

» Ce jour-là. 25 février 1948 Le coup de Prague
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeMer 24 Fév - 21:17 par Blu

» Pierre DECKEUR
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeMer 24 Fév - 20:37 par 66-2B

» Une devise "Par le ciel, pour servir"
49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Icon_minitimeMer 24 Fév - 17:08 par Jean

Février 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 56 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 1 Invisible et 53 Invités :: 1 Moteur de recherche

    66-2B, Yves azoulay

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 490 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Pomme

    Nos membres ont posté un total de 5229 messages dans 1839 sujets

    49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste

    Aller en bas

    49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste Empty 49 soldats maliens tués dans une attaque terroriste

    Message par Jean Dim 3 Nov - 12:16



    Le gouvernement fait état d’une vingtaine de « rescapés » et de « dégâts matériels importants ».

    L'armée malienne a essuyé vendredi 01 novembre 2019 une de ses plus grosses pertes depuis plusieurs années avec la mort de 49 soldats dans une « attaque terroriste » contre un camp militaire à Indelimane, près de la frontière avec le Niger.

    Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué samedi l'attaque. « Des soldats du califat ont attaqué une base militaire où sont stationnés des éléments de l'armée malienne apostate dans le village d'Indelimane, dans la région de Ménaka », indique Daech dans un communiqué signé « Province Afrique de l'Ouest », publié sur ses chaînes Telegram et qui rapporte « des affrontements avec différents types d'armes ».

    Par ailleurs, ce samedi matin, un soldat français a été tué également dans le nord-est du Mali, près de la frontière du Niger par un engin explosif. Un acte aussi revendiqué par l'EI.

    Une vingtaine de rescapés ont été retrouvés après l'attaque visant le camp militaire d'Indelimane, dans la localité d'Ansongo, dans le secteur de Ménaka, dans le nord-est du pays.

    Quarante soldats avaient été tués dans deux assauts djihadistes le 30 septembre à Boulikessy et le 1er octobre à Mondoro, localités situées dans le sud du pays, près du Burkina Faso, selon un bilan d'un responsable du ministère de la Défense. Plusieurs sources estiment que ce bilan officiel de 40 morts a été sous-évalué.

    « Ratissage »
    Les circonstances de ce nouveau revers militaire n'ont également pas été précisées. « La situation est sous contrôle. Le ratissage et le processus d'identification des corps se poursuivent », a ajouté le ministre Sangaré.

    Le gouvernement malien a pour sa part fait savoir vendredi soir qu'il « condamnait » cette « attaque terroriste qui a fait des morts, de nombreux blessés et des dégâts matériels du côté des Forces nationales de défense et de sécurité », selon un communiqué antérieur distinct qui ne donne pas de bilan précis.


    « Des renforts ont été dépêchés pour sécuriser la zone et traquer les assaillants », a ajouté le gouvernement, sans donner de précisions sur ces derniers. Des soldats maliens étaient également portés disparus vendredi, a indiqué une source militaire.

    Propagation des violences
    Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda, à la faveur de la déroute de l'armée face à la rébellion à dominante touareg, d'abord alliée à ces groupes, qui l'ont ensuite évincée.

    Les djihadistes en ont été en grande partie chassés ou dispersés à la suite du lancement en janvier 2013 d'une intervention militaire à l'initiative de la France. Une opération qui se poursuit toujours.

    Cependant, les violences djihadistes ont non seulement persisté, mais se sont propagées du nord vers le centre du Mali, puis au Burkina Faso et au Niger voisins, se mêlant souvent à des conflits intercommunautaires ayant fait des centaines de morts. En juillet, un véhicule a explosé devant la base de l'armée française à Gao, blessant trois soldats.



    Le Parisien avec AFP
    Jean
    Jean

    Messages : 62
    Points : 8027
    Réputation : 1948
    Date d'inscription : 01/10/2019
    Localisation : poitiers

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum