Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Novembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 25 Invités :: 1 Moteur de recherche

    compagnie tournante

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 238 le Jeu 14 Nov - 21:29
    Statistiques
    Nous avons 222 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Eliott08

    Nos membres ont posté un total de 2590 messages dans 932 sujets

    Philippe de Dieuleveult

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Philippe de Dieuleveult Empty Philippe de Dieuleveult

    Message par suspente


    L’animateur de « La chasse aux trésors » aurait bien été exécuté au Zaïre en 1985 !

    Philippe de Dieuleveult Philip10

    Une des dernières pièces du puzzle. Une enquête de la journaliste Anna Miquel pour le magazine XXI, publiée en 2008, apporte la preuve que Philippe de Dieuleveult, animateur vedette de «La chasse aux trésors» dans les années 1980 et agent de la DGSE (Direction générale de la sûreté extérieure), a été arrêté par les services secrets zaïrois en 1985. Et aussi certainement exécuté, en même temps que ses sept compagnons.
    Cette version contredit la thèse de la noyade qui se serait produite lors de l'expédition Africa Raft, dans les rapides d'Inga au Zaïre, ou celle de la bavure de militaires zaïrois.

    Après quatre ans d'enquête et deux séjours dans l'actuelle République démocratique du Congo, Anna Miquel a pu retrouver et faire parler des membres de la garde rapprochée de l'ex-dictateur Joseph-Désiré Mobutu qui ont participé à l'arrestation et à l'exécution du groupe.

    «Je suis arrivée au moment où les gens pouvaient parler», explique la journaliste. Elle a ainsi pu se procurer un procès-verbal d'interrogatoire de Philippe de Dieuleveult, daté du 8 août 1985, soit deux jours après sa noyade «officielle». La signature de l'animateur, sur document à en-tête de la Division spéciale présidentielle de Mobutu, a été authentifiée par son frère Jean .

    Abandonné à son sort
    «Aujourd'hui, la certitude que j'ai, c'est qu'ils ont été exécutés, ce n'est pas une bavure de militaires incontrôlés», assure Anna Miquel, qui a recueilli des témoignages concordants faisant état de l'exécution des sept hommes après cet interrogatoire.

    Reste la question du mobile, et là, il manque encore des éléments. L'enquêtrice a une conviction: «Je ne pense pas que les sept membres de l'expédition étaient des espions, mais je pense que Philippe de Dieuleveult, qui travaillait pour la DGSE, était en mission pour une opération de repérage ou de diversion. Il n'était qu'un maillon de la chaîne. Et Mobutu n'a pas fait d'erreur en le prenant pour un espion. Philippe de Dieuleveult a été dénoncé et abandonné à son sort.»

    corps: Un corps dans un état de décomposition avancé, sans tête, sans mains, sans visage, et censé être celui de Dieuleveult a été renvoyé à la famille en 1985.
    Des examens ont montré qu’il s’agissait d’un Africain, révèle XXI.


    Le doute couvait depuis plus de vingt-trois ans : l'animateur de télévision Philippe de Dieuleveult n'est pas mort noyé dans les eaux boueuses du fleuve Zaïre mais a bien été victime d'un assassinat. Telle est la conclusion d'une longue enquête de la revue de reportages XXI étayée par de multiples témoignages et des documents.

    Dans son nouveau numéro à paraître jeudi, le magazine trimestriel assure que l'aventurier de «La chasse aux trésors» a été arrêté par les services de renseignement du maréchal Mobutu et assassiné avec ses compagnons de voyage. Le présentateur vedette des années 1980 avait disparu au cours d'une expédition privée sur le fleuve Zaïre. Les autorités locales avaient affirmé qu'il s'était noyé dans les rapides d'Inga situés près de l'embouchure du fleuve. Cette thèse officielle relayée à l'époque par Paris est battue en brèche par les révélations de la journaliste Anna Miquel.

    L'enquête intitulée «Les crocodiles du Zaïre» s'appuie notamment sur un procès-verbal d'audition de Philippe de Dieuleveult à en-tête de la Division spéciale présidentielle (DSP), la garde rapprochée de l'ex-dictateur. Entièrement manuscrit le compte rendu de l'interrogatoire est daté du 8 août 1985 et paraphé par l'animateur dont les deux frères ont authentifié la signature. En voici quelques extraits :

    - «Quel est le but de votre visite au Zaïre ?
    - Je suis venu pour une expédition.

    - Êtes-vous militaire ?

    - Après ma formation militaire en 1973, j'ai quitté l'armée pour le journalisme. (…)

    - Nous tenons des informations que vous et votre équipe, vous êtes de la DGSE.

    - Non.»

    «Agent français»

    Un deuxième document, un télex de l'AND, l'agence de renseignement militaire, confirme la piste. Il signale le renvoi «de Dieuleveult et toute sa bande de Matadi à Kinshasa», qui est accusé «par (un) service ami d'être mercenaire». Un ancien membre de la DSP raconte la suite sous couvert d'anonymat : «Ils sont arrivés en mauvais état, car ils avaient déjà été interrogés. Ils ont été emmenés derrière un petit muret et tabassés. Nous avions l'ordre de les faire parler. Le nom qui faisait peur c'était Dieuleveult, le chef de bande d'après les consignes. Il était têtu. Il voulait tout le temps que l'on soigne un de ses compagnons très blessé. À la fin, Dieuleveult ne disait plus rien. Personne n'a avoué. Ensuite, l'unité qui s'occupait des exécutions a pris le relais.»

    À l'annonce de la disparition de l'animateur, son frère aîné, Jean, s'était rendu sur place. Le vice-consul de France à Kinshasa lui avait remis un corps méconnaissable présenté comme celui de la victime. Jean de Dieuleveult l'avait fait autopsier. C'était le corps d'un Noir. En 1994, il révélait que son frère appartenait jusqu'à sa mort aux services de renseignement français.

    Interrogé par XXI sur l'affaire, Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères au moment du drame, s'est montré laconique. «Ah oui, c'est ça…» a-t-il lâché à propos de la thèse d'un meurtre commandité par la présidence zaïroise par crainte d'une attaque de mercenaires. Paris comme Kinshasa se sont toujours montrés d'une extrême discrétion sur le mystère Dieuleveult. Une information judiciaire ouverte à la suite d'une plainte contre X n'a pas abouti. Sollicitée, la brigade criminelle de Paris ne s'est jamais rendue sur place pour conduire des investigations. Les révélations de XXI pourraient donner lieu, si les familles des victimes en font la demande, à la réouverture du dossier.

    Philippe de Dieuleveult Dedieu10

    Philippe de Dieuleveult De_die10


    Philippe de Dieuleveult a servi au 1er RCP au camp d'Idron au début des années 70

    Philippe de Dieuleveult Dedieu11

    On le reconnait aisément au fond, et au premier plan c'est le sergent Rivière.

    Philippe de Dieuleveult Dedieu10
    suspente
    suspente

    Messages : 42
    Points : 4804
    Réputation : 121
    Date d'inscription : 16/05/2017
    Age : 62
    Localisation : POITIERS

    Revenir en haut Aller en bas

    Philippe de Dieuleveult Empty Re: Philippe de Dieuleveult

    Message par LANG

    On parle de Philippe de Dieuleveult parce qu’il avait perdu l’anonymat qui est la règle pour les membres de la DGSE.
    Beaucoup « d’agents » ont disparu dans le silence. Parfois, on apprend qu’un avion s’est écrasé avec à son bord des personnes « vraisemblablement » membres de cet organisme mais ce n’est pas courant. La règle est plutôt la discrétion et le silence, même dans la mort…
    Avec les conflits dans lesquels nous sommes engagés et les « intérêts » divers de la France dans le monde on peut être certain qu’ils sont nombreux. Et bien entendu avec un métier ou une fonction qui sert de couverture. Parfois simples correspondants chargés de faire du renseignement ou « pathfinder » pour « introduire » une équipe action, ils occupent des postes en principe « discrets ». Mais il est parfois difficile de se rendre « invisible » sur certains théâtres d’opérations. Et malheureusement, dans les zones à risques la fin peut être sans fleurs ni couronnes…
    LANG
    LANG
    MODÉRATEUR / EXPERT
    MODÉRATEUR / EXPERT

    Messages : 433
    Points : 3161
    Réputation : 640
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum