Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» PHOTO : Vannes
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeHier à 19:20 par LANG

» PHOTO : Se casser la tête pourquoi ?
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeHier à 18:46 par Invité

» Témoignage. De Gaulle, petite et grande histoire ?
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeJeu 12 Sep - 11:43 par LANG

» 12 septembre 1943 : Skorzeny et Mussolini
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeJeu 12 Sep - 10:53 par LANG

» Ce jour-là : 11 septembre 1917 Guynemer
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeMer 11 Sep - 9:21 par jojo27

» Vous connaissez ces lieux : Jean Pierre !
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeMer 11 Sep - 9:17 par jojo27

» 8 septembre 1855 : « J’y suis, j’y reste ! »
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeDim 8 Sep - 12:10 par LANG

» LA JEEP
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeSam 7 Sep - 20:49 par Invité

» PHOTO : le meilleur ami de l'homme
Rapport sur la condition militaire Icon_minitimeSam 7 Sep - 19:35 par Invité

Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mai - 10:19

    Rapport sur la condition militaire

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Rapport sur la condition militaire Empty Rapport sur la condition militaire

    Message par LANG le Jeu 11 Juil - 12:27

    Le rapporteur spécial des crédits de la mission Défense, a présenté devant la commission des finances du Sénat son rapport sur la gestion des ressources humaines dans les armées : "Améliorer la condition militaire : une nécessité stratégique, opérationnelle et humaine".

    Une publication un peu longue mais qui apporte beaucoup d’informations sur la condition militaire.

    Le texte complet est à lire ici :
    http://www.senat.fr/fileadmin/Fichiers/Images/redaction_multimedia/2019/2019-Documents_pdf/20190710_Rapport_provisoire_Defense_GRH.pdf


    Les moins courageux pourront se contenter des recommandations

    LES PRINCIPALES  RECOMMANDATIONS DU RAPPORTEUR SPÉCIAL
    Axe n°1 : renforcer la gouvernance RH du ministère des armées
    Recommandation n° 1 : réévaluer la pertinence de l’architecture budgétaire actuelle du ministère des armées, conçue dans le cadre révolu de la déflation des effectifs et poursuivre l’amélioration de la gouvernance RH du ministère.
    Recommandation n° 2 : afin d’améliorer la portée de l’autorisation parlementaire, poursuivre la fiabilisation des prévisions de dépenses de personnel des armées, en privilégiant des estimations fondées sur les exercices passés et les mouvements RH observés plutôt que sur un modèle purement prévisionnel.
    Axe n°2 : poursuivre la mise en place de mesures visant à renforcer l’attractivité et la fidélisation au sein des armées
    Recommandation n° 3 : afin d’améliorer le fonctionnement des centres d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA), poursuivre la mutualisation de leurs moyens et l’optimisation de leur maillage territorial.
    Recommandation n° 4 : afin de rendre compte de l’efficacité des mesures prises par le ministère des armées en matière de fidélisation des effectifs, créer un indicateur de performance permettant d’évaluer les progrès réalisés en la matière. Ce dernier pourrait reposer sur le taux de renouvellement des contrats, les taux d’attrition des cohortes ou la durée de l’engagement effectif dans certaines spécialités tendues.
    Recommandation n° 5 : après avoir procédé à son évaluation (métiers les plus en tension, risques d’effets d’aubaine), renforcer la prime de lien au service pour les spécialités connaissant les plus fortes tensions, tout en poursuivant la coopération avec les acteurs privés employant d’anciens militaires.
    Axe n°3 : pour renforcer durablement la fidélisation des effectifs, améliorer la condition militaire
    Recommandation n° 6 : afin de ne pas se heurter aux mêmes difficultés que les précédents projets de rationalisation de la rémunération des militaires et ne pas susciter un fort sentiment d’incompréhension, la NPRM doit intégrer une réévaluation indiciaire et prendre en compte les spécificités opérationnelles de chaque armée afin d’en assurer une juste rétribution.
    Recommandation n° 7 : afin d’affirmer la différence entre la retraite à jouissance immédiate et une « retraite anticipée », envisager une nouvelle appellation des pensions militaires (comme « reconnaissance de la Nation ») pour ce dispositif.
    Recommandation n° 8 : afin d’adapter les carrières aux aspirations contemporaines et de limiter la mobilité non-consentie, lancer une réflexion visant à limiter la mobilité aux strictes nécessité opérationnelles et à en atténuer au maximum les effets néfastes pour les personnels en privilégiant des bassins géographiques proches. Recommandation n° 9 : afin de mieux compenser les difficultés de logement qu’implique la mobilité des militaires, accroître le parc de logements du ministère des armées, notamment à Paris, en reconsidérant la cession du Val-de-Grâce, et optimiser la gestion de ce parc en la ciblant sur les personnels connaissant une forte mobilité.
    Recommandation n° 10 : afin de garantir la qualité de vie des marins embarqués sans limiter les capacités opérationnelles, augmenter le nombre de bâtiments aux contraintes particulièrement fortes disposant de double équipages.

    Et regarder ces quelques tableaux :

    Rapport sur la condition militaire Part10

    Rapport sur la condition militaire Effect10

    Rapport sur la condition militaire Szolec10

    Rapport sur la condition militaire Dzopar12

    Rapport sur la condition militaire Dzopen10

    Rapport sur la condition militaire Szolec11

    Rapport sur la condition militaire Rzomun10

    Rapport sur la condition militaire Rzom_c10
    LANG
    LANG
    MODÉRATEUR / EXPERT
    MODÉRATEUR / EXPERT

    Messages : 333
    Points : 2458
    Réputation : 441
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Rapport sur la condition militaire Empty Re: Rapport sur la condition militaire

    Message par Blu le Jeu 11 Juil - 17:40

    Et pour ceux qu'une analyse rebute, voila celle du site "lemamouth" :

    Le rapport qui inquiète
    Déjà, en 2018, le minarm avait sous-recruté de 211 millions d'euros. Incompréhensible, dans un pays touché par le chômage, et où la côte des armées dans les sondages est invariablement excellente. C'est en partant de cette sous-consommation que le sénateur d'Ille-et-Vilaine Dominique de Legge a lancé un rapport d'information intitulé "Améliorer la condition militaire, une nécessité stratégique, opérationnelle et humaine".
    Le document n'est pas très épais, mais il recense à peu près tout ce qui ne marche pas en matière de RH au minarm, et y ajoute ses points d'inquiétudes, notamment sur les retraites, l'Inquiétude du moment des militaires.
    Le sénateur confirme ce qu'on savait déjà : les militaires sont de moins en moins nombreux à investir dans le temps, et n'hésitent plus à partir, quasiment sans préavis. Manque de considération, meilleur tambouille dans le privé pour des professionnels bien formés et expérimentés, les raisons sont connues. Les taux de renouvellement des contrats sont notablement trop faibles (seulement 50% chez les fusiliers marins, et pire, 30% chez les fusiliers commandos de l'air). Et leur durée ne permet pas parfois de rentabiliser des formations coûteuses et longues.
    L'honorable parlementaire livre aussi des statistiques pour bien fixer le débat. Des attritions qui restent particulièrement préoccupantes, notamment pour des raisons médicales (physiques ou psychiques) et même... judiciaires, avec des casiers loin d'être vierges. En 2017, le taux global d'attrition par cohorte de militaires du rang, sur deux à cinq ans était de 48,76% dans l'armée de terre, 38,9% dans l'armée de l'air (en hausse de cinq points) et de 24,5% dans la marine (en baisse).
    Il constate aussi les difficultés réelles à fidéliser les jeunes générations dans des environnements non connectés avec les réseaux sociaux et téléphoniques.
    Par ailleurs, il constate aussi une "usure" de certains personnels de la marine, assez rare (atomiciens, optoniciens, mécaniciens aéro) "en raison de taux d'activité particulièrement élevés".
    Dominique de Legge s'interroge enfin plus fondamentalement sur la capacité de la société à pouvoir fournir encore suffisamment des candidats dans les années à venir, alors que les jeunes générations supportent moins les contraintes de mutations, ou de trop faible solde. Une inquiétude apparemment partagée par les personnes auditionnées, citées ou non.

    (http://lemamouth.blogspot.com/2019/07/rh-le-rapport-qui-inquiete.html)
    Anonymous
    Blu
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum