Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» LA MARSEILLAISE
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeHier à 2:45 par Hubert DENYS

» Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeJeu 25 Fév - 11:35 par compagnie tournante

» Sommes-nous prêt pour un conflit majeur ?
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeJeu 25 Fév - 9:09 par CASTOR2

» Ce jour-là. 25 février 1948 Le coup de Prague
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeMer 24 Fév - 21:17 par Blu

» Pierre DECKEUR
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeMer 24 Fév - 20:37 par 66-2B

» Une devise "Par le ciel, pour servir"
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeMer 24 Fév - 17:08 par Jean

» 10 juillet 1943, opération Husky
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeMer 24 Fév - 17:01 par FOUQUET65

» Mali. Vidéo sur Takuba
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeMer 24 Fév - 9:04 par Kuiper

» 20 juillet 1969
Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Icon_minitimeMar 23 Fév - 22:34 par Blu

Février 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 29 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 29 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 490 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Pomme

    Nos membres ont posté un total de 5855 messages dans 1887 sujets

    Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT

    Aller en bas

    Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Empty Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT

    Message par vent du sud Lun 20 Mai - 16:45


    Le Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT (1924-2006) :

    Né à Saint-Cyr-l’Ecole, fils, petit-fils et arrière petit-fils d’officiers, avec un lointain lien de parenté avec le général Jean Rapp, héros d’Austerlitz, il ne pouvait que suivre la tradition familiale.

    Engagé dès août 1944, après une courte formation au Centre de Formation Militaire d’Uriage, il participe à la bataille des Alpes au sein du 6° BCA. En juillet 1945, il entre à l’Ecole Militaire de Saint-Cyr, choisit l’infanterie coloniale et est breveté parachutiste.

    Recruté en 1948 par le colonel Massu, il part en Indochine, où il sert aux 3° BCCP, 5° BCCP et 7° BCCP successivement lors d’un premier séjour.
    En 1952, il sert au 6° BCP (Bataillon Parachutiste Colonial), commandant Marcel Bigeard, comme lieutenant chef de section et participe aux combats de 1952 (Tu Lé), au titre desquels il est promu Chevalier de la Légion d’Honneur à titre exceptionnel pour faits de guerre.

    Le 20 novembre 1953, il saute avec son bataillon pour l’opération "Castor" (début de l’installation du camp retranché de Dien Bien Phu) et rentre à Hanoï.

    Libérable en fin de deuxième séjour, il rentre en métropole en mai 1954 pour être en garnison à Bayonne.

    Nommé capitaine, il part pour l’Algérie pour un premier séjour au sein du 5° bataillon "Blizzard". En 1955 il reçoit la rosette d’officier de la Légion d’Honneur à titre exceptionnel pour faits de guerre et est nommé aide-de-camp du chef d’Etat-major des Armées le général Zeller.

    Volontaire pour l’opération de Suez en 1956, il y participe comme officier de presse. De retour en France, il devient aide-de-camp du gouverneur militaire de Lyon, le général Descour.

    En 1959-1960, il obtient un commandement en Algérie au 3ème RPC (actuel 3ème RPIMa), où il obtient une nouvelle citation.
    entré en métropole en décembre 1960, il demande sa mise en disponibilité en février 1961, puis présente sa démission en 1963. Titulaire de 11 citations, ce grand soldat continue, tout en poursuivant une carrière civile, à servir dans la Réserve et est nommé Lieutenant-colonel honoraire.

    Très actif au sein de différentes associations d’officiers et d’anciens combattants , comme de l’IHEDN, le 10 juin 1980 au quartier Général Frère, il reçoit la cravate de Commandeur de la Légion d’Honneur des mains du Général Bigeard, dont il avait été le bras droit en Indochine.

    Le Général Bigeard a écrit en janvier 2010 à madame Magnillat : "sans Bernard, je n’aurais jamais été tout-à-fait Bigeard".

    Madame Magnillat a rédigé et fait publier ses mémoires sous le titre "LES ROSES DE PA KHA"



    Musée d'Histoire Militaire




    Lieutenant-Colonel BERNARD MAGNILLAT Pa_kha10
    vent du sud
    vent du sud

    Messages : 104
    Points : 18393
    Réputation : 3714
    Date d'inscription : 01/05/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum