Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Juin 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mai - 10:19

    Et s’il fallait sauter en région arctique…...

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Et s’il fallait sauter en région arctique…... Empty Et s’il fallait sauter en région arctique…...

    Message par WILLIS le Dim 16 Déc - 8:32


    Un article de Forces Opérations Blog du 14 décembre 2018. (Un envoi de LANG)

    Et s’il fallait sauter en région arctique…... Fs10

    Quelques extraits :
    Lors de notre visite au salon de défense Armya-2018 qui s’est déroulé du 20 au 25 août 2018 près de Kubinka, non loin de Moscou, nous avons été impressionnés par la variété du matériel dont disposent les troupes aéroportées russes, ce qui leur permet de couvrir un large éventail de missions.

    Il est sans commune mesure avec ce qui existe dans l’armée française et, plus généralement, dans les armées de l’OTAN. Et les Russes continuent à développer des matériels et une doctrine d’emploi qui commencent à couvrir également la zone
    arctique, vu les enjeux industriels, commerciaux et géopolitiques que crée la fonte des glaces engendrée par le réchauffement climatique….

    …Bref, l’Europe, depuis le Portugal jusqu’à Vladivostok, n’a plus été le théâtre de largages massifs, hormis quelques
    exercices parfois impressionnants, surtout en Russie.
    D’où les débats d’intensité variable sur l’opportunité de conserver davantage que quelques unités équipées et formées comme des unités d’infanterie légère accompagnées de génie et de moyens d’artillerie limités.
    Les Russes, eux, n’ont jamais cessé de considérer différemment les choses, surtout dans la perspective de l’ouverture de l’Arctique à une exploitation géologique et maritime.
    Leurs forces aéroportées s’équipent et s’entraînent intensivement pour opérer dans cette région difficile.

    L’Arctique se développe intensivement en raison de ressources naturelles – notamment des hydrocarbures – et de voies
    maritimes importantes. Le commandant de la flotte du Nord, Nikolai Yevmenov, a expliqué que la Russie entendait et
    pouvait y protéger ses intérêts.
    Les problèmes sont régis par la politique régionale de l’État russe à l’horizon 2020 et au delà, ainsi que par plusieurs résolutions gouvernementales.
    …On comprend aisément que les Russes développent leurs moyens militaires, y compris aéroportés, dans la région.

    Alors, quels moyens l’OTAN a-t-elle pour intervenir dans la région ? Plusieurs armées disposent de troupes
    spécifiquement de montagne, avec une aptitude au parachutage, et d’unités parachutistes formées notamment aux
    interventions sous conditions hivernales.
    C’est le cas de la France avec des régiments de « la régulière » et de la Légion
    étrangère.
    Mais face aux impressionnants moyens russes, ceux de l’OTAN ne font pas le poids, à ce qu’il semble…

    Article complet sur le site : Article complet sur le site : http://forcesoperations.com/et-sil-fallait-sauter-en-region-arctique/

    _________________
    Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'on fait.
    WILLIS
    WILLIS
    Admin
    Admin

    Messages : 150
    Points : 4533
    Réputation : 129
    Date d'inscription : 21/04/2017

    http://www.campidron.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    Et s’il fallait sauter en région arctique…... Empty Re: Et s’il fallait sauter en région arctique…...

    Message par Blu le Dim 16 Déc - 12:56

    Un peu de propagande Russe pour compléter...





    Un treillis "flottant" !!!!! Surprenant !
    Anonymous
    Blu
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Et s’il fallait sauter en région arctique…... Empty Re: Et s’il fallait sauter en région arctique…...

    Message par saut ops le Dim 16 Déc - 13:26

    oui, cet environnement n'est pas ma tasse de thé. Je préféré ceux tempérés au dessus de 18 degrés.
    J'ai pourtant dormi dans des igloos du coté des Pyrénées. Bon en fait igloos était le projet initial. Le résultat en était assez éloigné, mais c'était ça ou dormir au clair de lune.
    Dans ces exercices en situation il y eut parfois des drames, comme la mort du S/C Borde au début des années 70.
    saut ops
    saut ops

    Messages : 50
    Points : 4067
    Réputation : 40
    Date d'inscription : 29/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Et s’il fallait sauter en région arctique…... Empty Ils sautent en parachute depuis le pôle Nord

    Message par VERT le Dim 16 Déc - 16:34

    Ils sautent en parachute depuis le pôle Nord

    Et s’il fallait sauter en région arctique…... Ils-sa10


    Deux parachutistes de l’armée française, dont un est mutilé de guerre, se sont lancés dans le vide depuis le pôle Nord, pour la bonne cause.


    L’aventure de ces deux hommes force le respect. Deux parachutistes de l’armée française sont rentrés  lundi d’une expédition unique : un saut en chute libre et en tandem, à plus de 4.000 mètres au dessus du pôle Nord. Cet exploit, réalisé dans des conditions de froid extrêmes, a été accompli pour venir en aide aux blessés de guerre et à leurs familles. Un des parachutistes auteurs de ce saut est d’ailleurs lui-même un mutilé de guerre, amputé d’un tibia à cause d’une mine au Liban et qui porte une prothèse. Europe 1 a rencontré ces deux hommes à leur retour du pôle Nord.

    Deux parachutistes accomplis. Mario Gervasi, un des rares spécialistes mondiaux des sauts extrêmes de 56 ans, et son acolyte Xavier Le Draoullec, un mutilé de guerre de 53 ans, sont des sportifs accomplis. Mario, lui, a effectué plus de 11.000 sauts tout au long de sa carrière. Xavier, de son côté, avait déjà exécuté 150 sauts et a été quatre fois médaillé paralympique. Avec leur expérience, ils connaissent parfaitement les gestes à accomplir pour réussir cette performance extrême. "Il faut avoir une position parfaite, parce que le moindre faux mouvement, un bras qui dépasse un peu trop, on part dans tous les sens, et ça peut être la catastrophe", explique Mario Gervasi.

    Un saut par -110 degrés. L’incroyable odyssée polaire de ces deux parachutistes a commencé en Russie, à Mourmansk, le 29 mars dernier. Après trois heures de vol pour atteindre les 4.000 mètres au-dessus du pôle Nord, les deux hommes s’élancent pour un saut extrêmement périlleux. Quand la porte de l’avion s’ouvre, ils sont projetés à 320 km/h. A ce moment là, il fait -110 degrés. A cette température, la moindre partie du corps qui n'est pas protégée gèle. S'ils perdent un gant, ils perdent leurs doigts ; s'ils perdent leurs lunettes, ils perdent la vue.

    "C’était comme une fusée". Mais juste après s’être élancé, Xavier le Draoullec réalise qu’en glissant sur le sol gelé de l’avion, il a fragilisé sa prothèse. "Au lieu d’ouvrir mes bras comme je le fais d’habitude, j’ai tout fermé et  j’ai essayé avec mon pied valide de l’accrocher pour que ça tienne. Et là je peux vous garantir que j’avais la tête en bas, et c’était comme une fusée. On se sent glisser comme sur un grand toboggan, puis d’un seul coup on remonte à une vitesse vertigineuse avant de redescendre. On ne voyait rien du tout, c’était blanc sur blanc", nous raconte-t-il.

    Éviter les fissures dans labanquise. Leur chute dans le vide dure 50 secondes, puis le parachute s’ouvre. Mario Gervasi a les commandes en main et doit absolument éviter les fissures provoquées dans la banquise par le réchauffement climatique, sous peine d’atterrir dans les eaux glacées du pôle Nord. "Même à 50 mètres d’une fracture de glace, l’épaisseur de glace est très mince, on peut passer à travers. Quand vous avez cette vue, et que vous voyez  toutes ces fractures, c’est violent. Xavier avait la mission de regarder les trous d’eau", détaille Mario. Finalement, les deux hommes réussissent leur incroyable pari : ils atterrissent sur le point zéro, pile sur le pôle Nord.

    Bloqués pendant une semaine. Mario et Xavier rejoignent alors un petit campement, où les attendent des Russes avec qui ils doivent construire une piste d’atterrissage pour l’avion du retour. Mais là, une tempête se lève : impossible de venir les chercher dans ces conditions. Le petit groupe est bloqué pendant une semaine sous une tente, par -40 degrés. "On perd la notion du temps, on perd la notion de tout. On allait chercher de la neige, on la faisait fondre, ça faisait de l'eau, et ils faisaient de la soupe avec. A la fin, on a découpé les deux rations qu'on avait, on a fait des petites tranches de pain. C'était vraiment de l'extrême", raconte Xavier.

    Direction l’Everest et le pôle Sud. Après une semaine d’attente, l’avion du retour vient enfin les chercher. Malgré ces conditions difficiles, la motivation de Mario et de Xavier est intacte. Les deux hommes ont d’ores et déjà prévu de sauter au-dessus de l’Everest, puis au-dessus du pôle Sud d’ici la fin de l’année.

    _________________
    « Du Ciel au Combat »  Et s’il fallait sauter en région arctique…... 56810
    VERT
    VERT

    Messages : 52
    Points : 2589
    Réputation : 26
    Date d'inscription : 15/02/2018
    Age : 68
    Localisation : ALPES

    Revenir en haut Aller en bas

    Et s’il fallait sauter en région arctique…... Empty Re: Et s’il fallait sauter en région arctique…...

    Message par LANG le Dim 16 Déc - 18:40

    56 ans, 53 ans. Bon d'accord ce sont des "jeunes" mais quand même...
    A 4000 mètres avec -110° et se retrouver tête en bas avec la vitesse maxi !
    Faire un "carreau" pile sur le pôle nord !
    Et terminer par un "exercice survie" en compagnie de russes pendant une semaine avec -40° !
    Je ne dis pas chapeau mais "Chapka" !
    LANG
    LANG
    MODÉRATEUR / EXPERT
    MODÉRATEUR / EXPERT

    Messages : 243
    Points : 1626
    Réputation : 261
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 77
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum