Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» BARKHANE Activité du 20 au 26 novembre
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeAujourd'hui à 12:48 par CASTOR2

» Officiers et cadres de demain.
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeHier à 19:26 par LANG

» Un petit jeu pour fin limier.
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeMer 25 Nov - 20:25 par junker

» Ces jours là à Nuremberg
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeMer 25 Nov - 19:35 par Kuiper

» Livre : Soldat de l’ombre
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeMer 25 Nov - 9:05 par Oort

» Adeline Gray et l’utilisation du nylon !
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeMar 24 Nov - 18:16 par Oort

» La Résistance : aperçu rapide.
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeMar 24 Nov - 8:57 par CASTOR2

» Quitter le Sahel ?
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeLun 23 Nov - 14:12 par LANG

» Humour et confinement.
Photo : Le fusillé souriant Icon_minitimeLun 23 Nov - 14:07 par VERT

Novembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 29 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 450 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est moret dominique

    Nos membres ont posté un total de 5191 messages dans 1840 sujets

    Photo : Le fusillé souriant

    Aller en bas

    Photo : Le fusillé souriant Empty Photo : Le fusillé souriant

    Message par LANG le Sam 21 Nov - 21:30

    Cette photo a fait couler beaucoup d’encre…
    Tombé dessus par hasard, j’ai trouvé une explication sur le site de la Fondation de la Résistance.
     
    Photographie du "fusillé souriant"
    Par Elizabeth PASTWA


    Photo : Le fusillé souriant Photo-10

    S’il existe plusieurs photographies représentant l'exécution de résistants français, celle dite du " fusillé souriant " reste la plus marquante et la plus connue et ce pour plusieurs raisons. L'attitude même du supplicié, bravant par son large sourire le peloton d'exécution allemand prêt à faire feu, renvoyait l'image d'une France héroïque préférant la mort à l'oppression nazie et, ne pouvait qu'émouvoir la France à la Libération. En outre, les circonstances de sa découverte et de sa diffusion ne permettaient ni de localiser le cliché, ni de connaître l'identité du résistant. Tout concourait pour en faire le cliché symbole des martyrs de la Résistance. Nous avons donc demandé à Elizabeth Pastwa, conservateur du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon de préciser pour les lecteurs de la Lettre de la Fondation de la Résistance l'histoire mais aussi les conditions de récupération et de diffusion de cette photographie restée très longtemps énigmatique.
    Frantz MALASSIS


    Je vous invite à lire la suite directement sur le site :  ICI
     
    Début :
    Le Fusillé souriant
    Publiée dans La jeune Alsace en mai 1945 avec en exergue le poème d'Aragon Ballade de celui qui chante sous les supplices, cette photographie va devenir un symbole de la Résistance. A la une du Figaro le 3 juillet 1945, elle sera ensuite éditée sous forme de carte postale par " les Combattants de la liberté " à l'occasion des Assises nationales de la Paix et de la Liberté en 1948…
     
     
    Ballade de celui qui chanta dans les supplices
    Et s'il était à refaire
    Je referais ce chemin
    Une voix monte des fers
    Et parle des lendemains
    On dit que dans sa cellule
    Deux hommes cette nuit-là
    Lui murmuraient "Capitule
    De cette vie es-tu las
     
    Tu peux vivre tu peux vivre
    Tu peux vivre comme nous
    Dis le mot qui te délivre
    Et tu peux vivre à genoux"
     
    Et s'il était à refaire
    Je referais ce chemin
    La voix qui monte des fers
    Parle pour les lendemains
     
    Rien qu'un mot la porte cède
    S'ouvre et tu sors Rien qu'un mot
    Le bourreau se dépossède
    Sésame Finis tes maux
     
    Rien qu'un mot rien qu'un mensonge
    Pour transformer ton destin
    Songe songe songe songe
    A la douceur des matins
     
    Et si c'était à refaire
    Je referais ce chemin
    La voix qui monte des fers
    Parle aux hommes de demain
     
    J'ai tout dit ce qu'on peut dire
    L'exemple du Roi Henri
    Un cheval pour mon empire
    Une messe pour Paris
     
    Rien à faire Alors qu'ils partent
    Sur lui retombe son sang
    C'était son unique carte
    Périsse cet innocent
     
    Et si c'était à refaire
    Referait-il ce chemin
    La voix qui monte des fers
    Dit je le ferai demain
     
    Je meurs et France demeure
    Mon amour et mon refus
    O mes amis si je meurs
    Vous saurez pour quoi ce fut
     
    Ils sont venus pour le prendre
    Ils parlent en allemand
    L'un traduit Veux-tu te rendre
    Il répète calmement
     
    Et si c'était à refaire
    Je referais ce chemin
    Sous vos coups chargés de fers
    Que chantent les lendemains
     
    Il chantait lui sous les balles
    Des mots sanglant est levé
    D'une seconde rafale
    Il a fallu l'achever
     
    Une autre chanson française
    A ses lèvres est montée
    Finissant la Marseillaise
    Pour toute l'humanité
     
    Aragon
     
    Le poème chante la Résistance contre les allemands d’un militant qui, même s’il est prisonnier, s’il est condamné à la mort, ne cède pas à leurs incitations à la trahison, et se révèle finalement être un communiste. (Source bacdefrancaisnet)
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 883
    Points : 27620
    Réputation : 12558
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum