Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Ce jour là, un 2 décembre
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeHier à 21:37 par LANG

» Photo : Avis de recherche
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeLun 30 Nov - 13:38 par junker

» Coup d’oeil sur les « Commandos »
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeLun 30 Nov - 9:08 par LANG

» Port d’armes pour les réservistes de la gendarmerie ?
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeDim 29 Nov - 11:52 par LANG

» Exposition : Guerre de 1870
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeVen 27 Nov - 17:24 par CASTOR2

» BARKHANE Activité du 20 au 26 novembre
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeVen 27 Nov - 12:48 par CASTOR2

» Officiers et cadres de demain.
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeJeu 26 Nov - 19:26 par LANG

» Un petit jeu pour fin limier.
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeMer 25 Nov - 20:25 par junker

» Ces jours là à Nuremberg
Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Icon_minitimeMer 25 Nov - 19:35 par Kuiper

Décembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 27 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 454 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est manu

    Nos membres ont posté un total de 5200 messages dans 1845 sujets

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,

    Aller en bas

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Empty Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,

    Message par LANG le Jeu 28 Mai - 19:10

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Moncla11

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, plus connu sous le pseudonyme de MONCLAR, était vraiment une extraordinaire figure de guerrier, le type même de l'officier de Légion tel que le montrent la légende et la littérature populaire. Né le 7 février 1892 à BUDAPEST, il fit ses études au Lycée Victor-Hugo à BESANCON et au petit séminaire d'ORNANS. À 15 ans et demi, il s'enfuit de la maison familiale et s'engage à la Légion Étrangère. Premier contact qui sera de courte durée du fait de son trop jeune âge.
    Entré à SAINT-CYR en 1912, il en sort en 1914 avec la Promotion "Montmirail", est promu sous-lieutenant le 5 août de cette même année, rejoint le 60e RI et termine la guerre avec le grade de capitaine. Il est alors Chevalier de la Légion d'honneur, titulaire de 11 citations, dont 7 à l'ordre de l'Armée, 7 fois blessé et réformé à 90 %.
    Affecté au Levant, il assure le commandement de divers postes ou formations syriennes. Deux nouvelles citations récompensent cet officier pittoresque d'une extrême bravoure.
    Le 1er mars 1924, il obtient enfin de rejoindre cette Légion dont il rêvait depuis sa jeunesse. Après un bref séjour au 1er REI, il est affecté au 3e REI et prend part à la campagne du MAROC jusqu'en 1927. Il rejoint alors le Proche-Orient et est promu chef de bataillon en 1928.
    Il est une nouvelle fois affecté à la Légion en 1931 et ne quittera cette arme chère à son cœur qu'en octobre 1941. Affecté au 2e REI, il séjourne au MAROC puis rejoint le 5e REI au TONKIN.
    Rentrant d'Extrême-Orient, il prend en janvier 1938 le commandement du bataillon d'instruction de SAÏDA, est nommé lieutenant-colonel le 25 juin de la même année, avant de repatir au MAROC avec le 4e REI. Jusqu'au 23 février 1940, date à laquelle il est désigné pour prendre le commandement des "deux bataillons de Légion à destination non fixée", qui viennent d'être mis sur pied.
    Ce sera le début de l'épopée de la 13e DBLE.
    Le 13 mai, à BJERVIK, la 13e Demi-brigade livre son premier combat, conquiert sans désemparer quatre objectifs, force l'ennemi à fuir en abandonnant de nombreux prisonniers, des armes automatiques, des équipements impossibles à dénombrer et jusqu'à dix avions bimoteurs.
    Du 28 mai au 2 juin, le lieutenant-colonel MAGRIN-VERNEREY et ses légionnaires gagnent, à NARVIK, ce que l'on a appelé "la seule victoire française de 39-40". Victoire qui leur vaut d'être cités à l'ordre des Forces françaises libres, avec attribution de la Croix de guerre avec palme de vermeil, pour avoir libéré 60 prisonniers alliés, fait 400 Allemands prisonniers, capturé 10 canons et un très important matériel.
    À peine revenu en FRANCE, le lieutenant-colonel MAGRIN-VERNEREY, avec 500 de ses hommes, rejoint les Forces françaises libres en ANGLETERRE le 21 juin 1940.
    Promu colonel, il adopte alors le nom de MONCLAR (du nom du village de MONCLAR-DE-QUERCY, dans le Tarn-et-Garonne).
    Participant en Afrique aux opérations menées contre les forces de l'Axe, c'est lui qui, à la tête de la Brigade française d'Orient en ÉRYTHRÉE, "... prend MASSOUAH, fait prisonniers 9 officiers généraux, 440 officiers, 14 000 Italiens".
    Promu général, il exerce divers commandements au Levant, participe à la pacification de la SYRIE du nord et termine son séjour comme commandant supérieur des troupes du Levant.
    Devenu adjoint au commandant supérieur des troupes d'ALGÉRIE à partir de 1946, il est, en 1948, "chargé de mission permanente d'inspection des unités de Légion". Pendant près de 2 ans, il effectue d'incessants voyages partout où stationnent et combattent des unités de Légion en ALGÉRIE, au MAROC, à MADAGASCAR, en INDOCHINE.
    En 1950, général de corps d'armée, à la veille de sa retraite, il échange ses étoiles contre les galons panachés de lieutenant-colonel, afin de pouvoir encore combattre volontairement à la tête du bataillon français mis à la disposition de l'ONU en CORÉE.
    Atteint par la limite d'âge, il rentre en FRANCE en 1951 et, en 1962, succédant au général KIENTZ, devient Gouverneur des Invalides.
    Monclar décède le 03 juin 1964, aux Invalides. Il a été inhumé dans le caveau des Gouverneurs, dans l'église St Louis.
    Médaillé militaire, Grand-croix de la Légion d'honneur, Compagnon de la Libération, le général MONCLAR était également titulaire des Croix de guerre 1914-1918, 1939-1945 et des TOE, de la Legion of Merit avec rang d'officier, de la Silver Star, de la Military Cross, et de nombreuses autres décorations étrangères. 7 fois blessé, il était titulaire de 22 citations et invalide à 100%.

    ************

    Lettre à son fils (23 décembre 1950)

     
    Mon cher garçon, mon cher Roland,
     
    Tu me demanderas pourquoi je vous ai quittés :
     
    Mon petit garçon, sur les routes de Corée, errent des quantités de petits garçons, vêtus comme toi d'un manteau et d'un capuchon molletonnés et bordés de fourrure. On les entasse dans les voitures, ou leur mère les porte sur le dos. Quelquefois, à la traversée des rivières, les glaçons décapitèrent les petites têtes.
     
    Nous sommes venus pour que mes petits garçons, les petits garçons comme toi n'errent plus sur les route, vers un ailleurs inconnu, dans l'eau, la boue, la neige.
     
    Sur les routes encore défilent, suprême sursaut d'une nation qui veut vivre, des théories interminables de tout jeunes gens. Ils vont s'enrôler pour défendre leurs foyers et leurs autels, leur religion et leurs familles, leur droit de vivre à leur guise. Ils sont de bonne volonté, résignés, disciplinés comme un peuple habitué à vivre à la dure.
     
    Nous sommes venus faire un dernier et suprême effort pour que les jeunes gens qui auront un jour ce même âge, de 16 à 18 ans, en même temps que toi, ne soient pas tenus de se sacrifier pour défendre avec leurs mères, leurs femmes, l'échelle des valeurs morales que nous a léguée une civilisation éprouvée.
     
    Voilà pourquoi j'ai voulu qu'un jour tu sois fier que ton père ait compté à la première armée des Nations Unies. Même si nous ne devons pas réussir, l'effort valait la peine d'être tenté.
     
    Ta mère te donnera les autres raisons dans lesquelles tu as une grande part. Elles complètent celles que je viens de te donner. Elles sont trop longues à expliquer ici.
     
    Mon petit, j'espère que ton coeur habitera le corps d'un homme libre.
     
    Je t'embrasse toi et ta mère, ou plutôt ta mère et toi, je vous confonds toujours, ta mère, toi, celle que nous attendons, dans la même infinie tendresse et pourtant je vous aime chacun séparément.
     
    Bon Noël mes chéris.


    (Source promotion Monclar)

    **********

    La promotion de Saint Cyr 84-87 prendra le nom de Général Monclar

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Promo_10
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 886
    Points : 27770
    Réputation : 12558
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Empty Re: Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,

    Message par Distery H. le Jeu 28 Mai - 21:14

    "...il échange ses étoiles contre les galons panachés de lieutenant-colonel, afin de pouvoir encore combattre volontairement à la tête du bataillon français…"
    Je ne connais pas d'autres généraux...

    "...Mon petit, j'espère que ton coeur habitera le corps d'un homme libre. "
    La Liberté est une perle rare...

    Merci à cette promotion d'avoir choisi le nom de cet homme...
    Anonymous
    Distery H.
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Empty Re: Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,

    Message par LANG le Ven 29 Mai - 18:58

    Un homme exceptionnel ... et du caractère, il en fallait pour s'opposer à deux reprises aux ordres de "la hiérarchie" en refusant de faire tirer ses unités sur d'autres Français ....
    Chef de Corps de la 13ème DBLE ralliée au général de Gaulle, il refuse fin août 1940 de prendre part à la campagne de ralliement du Gabon pour ne pas avoir à combattre des Français et il refuse ensuite de porter les armes contre ses compatriotes lors de la campagne de Syrie en juin 1941. (il sera néanmoins promu général de brigade en décembre 1941).
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 886
    Points : 27770
    Réputation : 12558
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Empty Re: Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,

    Message par place d'armes le Ven 29 Mai - 19:47

    Oui, un homme exceptionnel, comme savent en révéler des événements.... exceptionnels.
    Ils sortent du lot dans ces moments là.
    place d'armes
    place d'armes

    Messages : 63
    Points : 15544
    Réputation : 1802
    Date d'inscription : 01/05/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,  Empty Re: Raoul-Charles MAGRIN-VERNEREY, pseudonyme MONCLAR,

    Message par junker le Sam 30 Mai - 15:35

    Je ne pense pas qu'il y eu d'autres cas comme Monclar ? Et quel guerrier !! une figure de la Légion !!!
    junker
    junker

    Messages : 418
    Points : 16370
    Réputation : 5502
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 84
    Localisation : Deux-Sèvres

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum