Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Septembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 54 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 52 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Arcimboldo_56

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 407 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est HOCEVAR

    Nos membres ont posté un total de 4895 messages dans 1736 sujets

    l'ombre de la guerre

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    l'ombre de la guerre Empty l'ombre de la guerre

    Message par francis gamblin le Ven 6 Déc - 18:53



    Je suis outré que le gouvernement veuille supprimer les régimes spéciaux de retraite de certaines catégories  
    En effet, lorsque le personnel a été embauché, il a signé un contrat et on ne dénonce pas un contrat en cours de route.
    Je souhaite donc que ceux-ci continuent à bénéficier de leur régime.

    Je rappel toutefois que ces régimes spéciaux doivent êtres financés par les caisses de retraites des dîtes professions, comme cela fut déterminé lors de leurs mise en place.
    J’invite donc le gouvernement à ne plus verser les milliards d’euros qu’il verse à des régimes pour les aider à payer les retraites de leurs salariés.

    Qu’ils s’autofinancent eux même comme la loi l’a précisé depuis le départ.
    On voit mal les salariés de la SNCF et de la RATP accepter de payer des cotisations pour payer ma retraite ou la votre, non ? Alors pourquoi on paierai la leur ?

    Hier, des gens payé au Smig, et souvent moins, ont fait grève pour protéger les salaires et les retraites de privilégiés qui de leur coté, n’ont rien à faire des gens qui ont travaillé toute leur vie et qui sont dans la misère avec des retraites à 600 euros mensuels.
    Dans les régimes de retraites complémentaires (hors régime spéciaux) il y a déjà au moins deux ans que le système de retraite à points a été instauré et cela sans que quelqu’un y trouve à redire.

    Dans un délai qui ne sera sans doute pas si long, l’état ne pourra plus payer ni salaires, ni pensions.

    Ah, l'état peut toujours emprunter, emprunter, toujours emprunter .............
    C'est l'héritage que nous laisserons à nos enfants et petits enfants.
    Anonymous
    francis gamblin
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    l'ombre de la guerre Empty re:l'ombre de la guerre

    Message par salliere herve le Ven 6 Déc - 21:10

    exact Françis , les retraites complémentaires existent depuis 1968 au moins . Chez Agic et Arco en 1972 j'avais 12,34 points . Mais c'était le privé , celui qui paye et fait avancer les autres . l'état paye t'il ses cotisations sociales ???

    salliere herve
    salliere herve

    Messages : 111
    Points : 8869
    Réputation : 1097
    Date d'inscription : 07/10/2018
    Age : 69
    Localisation : mont de marsan

    Revenir en haut Aller en bas

    l'ombre de la guerre Empty Re: l'ombre de la guerre

    Message par Landereau Mathias le Sam 14 Déc - 12:47


    Votre titre, l’ombre de la guerre, est parfaitement choisi. En effet c’est comme cela que ça se terminera. Dés qu’un gouvernement, quel qu'il soit, voudra apporter une réforme, c’est la violence qui resurgira immanquablement. De plus en plus de violences, des violences qui restent toujours impunies de la part de juges en majorité gauchisant.
    Tout est permis, même l'impensable.

    Quand les différents intervenants syndicaux de la CGT et Sud rail,  de la France insoumise, ouvrent la bouche, c’est une haine féroce et nauséabonde qui en sort, en plus de grossiers mensonges destinés à semer un peu plus le cahot.

    Un mot aussi sur la CFDT syndicat réformiste modéré, c'est vrai, mais qui n'a eu aucune honte à signer la mise en place d'une age pivot pour les retraites complémentaires il n'y a pas si longtemps.

    Quand aux grévistes c’est pour eux qu’un combat corporatiste qui ne vise qu’a sauver leurs régimes très très spéciaux. Ils n’en ont rien à faire des ouvriers, des agriculteurs, et de tous ceux qui galèrent.
    Mais dans tout ce marasme, il y a quand même une bonne nouvelle, c’est que peut-être il y aura un trêve de Noël.
    On s’en fout que depuis 2 semaines les gens ne puissent pas aller travailler, on s’en fout qu’après Noël pour eux la galère recommence. L’important c’est Noël.

    E t puis, quand ces grévistes reprendront le travail, ce sera la bousculade devant les bureaux des ressources humaines ou ils quémanderont que leurs jours de grèves  ne soit pas défalqués de leur paie d’un seul coup, mais sur plusieurs mois. Si bien entendu ceux-ci ne sont pas tout simplement payés par nos impôts comme c’est le cas pour leurs retraites.

    Cela me rappelle l’année de l’instauration de la journée de solidarité qui à cette époque avait été fixé le lundi de pentecôte.  Les employés de la SNCF avait carrément, dans leur grande solidarité, refusé et menacé de se mettre en grève. La direction avait fini par leur dire, ne vous inquiétez pas, vous n’aurez  qu’à travailler 2 minutes de plus par jour et cela ira ! ! !

    Et puis il est interdit aux grévistes d’empêcher les non grévistes de travailler mais cela se fait quand même en toute impunité.

    Mes souhaits, ce serai que les services paies de la SNCF et de la RATP se mettent en grève. Pour un juste retour des choses, et qu’enfin un service minimum dans les transports soit instauré comme cela devrait être le cas dans un service public.

    Car à l’heure actuelle, les véritables patrons de la SNCF et de la RATP ce sont la CGT et Sud rail, la direction fantôme ne peut même pas changer un horaire de travail sans déclencher une grève, même et surtout si ces changement ne sont qu'une adaptation aux besoins des usagers.

    Oui l'ombre de la guerre, se profile, sans aucun doute.


    Les organisations syndicales ont permis par le passé de véritables avancées sociales, c'est indéniables. Malheureusement aujourd'hui leurs combats ne visent qu'à préserver leurs intérêts dans les régimes spéciaux. Des milliers de permanents (qui ne travaillent plus depuis des années), des comptes plus qu'opaques dans les syndicats et C.E gérés par eux, et bien entendu  sans réel contrôle.

    La CGT et Sud rail dénoncent les politiques corrompus. Mais je vous assure que si un jour des contrôles sont effectués dans les organismes qu'ils gèrent, plus d'un vont tomber de leurs chaises.
    Les patrons des régimes spéciaux c'est les syndicats qui se partagent une manne d'argent faramineuse, et le mot est faible.
    Les français disent ne pas faire confiance au gouvernement, je les invite à prendre avec beaucoup de prudence ce que raconte les syndicats.



    D'aucuns diront que ces propos n'ont rien à faire sur un forum parachutiste. Croyez-vous que les parachutistes ne prennent jamais le train, le bus, ne paient pas d'impôts ! Qu'ils n'ont pas le coeur serré en voyant ce qu'est devenu la France, qu'ils n'ont pas d'enfants, pas de petits enfants ?


    Dernière édition par WILLIS le Sam 14 Déc - 18:10, édité 4 fois (Raison : ar)
    Anonymous
    Landereau Mathias
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum