Le Salut Militaire.

Aller en bas

Le Salut Militaire. Empty Le Salut Militaire.

Message  WILLIS Dim 24 Nov - 22:30


Un geste élevé au rang de symbole majeur.

Ce fut d'abord le signe de paix échangé, de loin, par deux guerriers qui se rencontraient. En élevant leur main droite largement ouverte ils montraient l'un à l'autre l'absence d'armes dans leur main.

Connue pour signifier à l'autre qu'il n'était pas en danger pour montrer l'absence d'adversité et d'animosité, par ce signe de non agression et de confiance mutuelle, ils voulaient se témoigner leur fraternité.

La chevalerie du Moyen-Age fit évoluer la signification du geste en le transformant en geste de courtoisie. Au moment d'un combat singulier, les deux adversaires portaient la main droite à la hauteur du heaume pour en soulever la visière et montrer leur visage. Le regard yeux dans les yeux a toujours eu son importance, ceux qui pratiquent un sport de combat le vivent intensément lors des rencontres sportives.

Le salut militaire conserve ce caractère de fraternité et de courtoisie jusqu'au 17° siècle quand il devient un signe de fidélité, celle de deux défenseurs d'un même drapeau, d'une même Seigneurie.

Désormais, lorsque deux militaires se rencontraient, ils levaient la main droite vers le ciel en écartant trois doigts, faisant ainsi allusion aux trois personnes de la Sainte-Trinité.

Plus tard, la main s'arrêta à la hauteur de la coiffe ( casque, casquette, chapeau, béret, bonnet ). Ce geste ne comportait aucune nuance de subordination, il rappelait simplement l'idéal commun : la fidélité à la foi jurée.

Seule, l'Armée polonaise conserve encore le salut avec les trois doigts. Pour les Armées des autres pays du monde occidental, le salut militaire est devenu un geste que le règlement exige.
Au premier degré c'est un geste d'échange de respects, au second degré ce geste souligne: la Fraternité, la Courtoisie et la Fidélité.

Quel autre plus beau geste peut-on avoir lorsque l'on se tient devant un Grand-Ancien, un ancien combattant héros de guerre, Mémoire vivante ou devant une tombe d'un soldat mort pour notre liberté que de le gratifier d'un salut militaire, même si ce n'est qu'une ébauche de salut, même si I'on est << civil >>, tellement la symbolique de ce salut militaire est grande.





Bibliographie :
Louis LEGRAND. Salut Militaire, Military Sal. Edition 50, publié par Gustav Pellet.

_________________
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

WILLIS

Messages : 245
Date d'inscription : 21/04/2017

http://www.campidron.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum