Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Décembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 47 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 46 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 238 le Jeu 14 Nov - 21:29
    Statistiques
    Nous avons 234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Pascal

    Nos membres ont posté un total de 2810 messages dans 1028 sujets

    Déodat PUY-MONTBRUN

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Déodat  PUY-MONTBRUN Empty Déodat PUY-MONTBRUN

    Message par LOUSTIC



    C'est le 23 février 2009 que notre ami s'est éteint à l'Institution Nationale des Invalides à l'age de 89 ans.
    Ses obsèques furent célébrées presque dans l'incognito à Saint Louis des Invalides en présence de ses amis, les honneurs militaires lui furent rendus par un détachement de l'ALAT.


    Déodat  PUY-MONTBRUN Deodat10

    Déodat Puy-Montbrun est le descendant d'une grande famille féodales du Languedoc. Sa filiation directe le conduit jusqu'au XIIe siècle en 1190 et dans la descendance des princes Cathares.  

    Déodat  Puy-Montbrun est pupille de la nation. Il s'engage au moment de la mobilisation de 1938, se trouve à la campagne de Belgique, de France. Blessé en juin 1940, il est fait prisonnier, s'évade d'un hôpital allemand, rejoint la France occupée. Il passe aux FFL. dont il a le numéro 12 881.

    Il participe à la formation d'un réseau en France occupée, effectue des stages commando et services spéciaux en Grande-Bretagne, et breveté parachutiste à Ringway.
    Il se retrouve à Berlin, et l'armistice signé, refusant de "faire de l'occupation", disparaît quatre ans dans les Services spéciaux français. pour l'Extrême-Orient, Indochine et Malaisie, il passe six années dans les commandos, la guérilla, la contre-guérilla, parachutistes français ou S.A.S. britannique avec sept sauts opérationnels.

    Le Général Delattre de Tssigny en fait son aide de camp. Volontaire Il effectue la totalité de la campagne d'Algérie où il termine comme chef de corps du Groupe d'hélicoptères de l'Armée.

    Il totalise plus de 3 000 heures de vol de guerre comme pilote et détient le record des évacuations sanitaires opérationnelles de nuit en Algérie. Blessé cinq fois, officier de la Résistance, médaillé de l'aéronautique, décoré de la K.M.C. Très grièvement blessé en Algérie, Grand Croix de la Légion d'Honneur. Il était déjà  commandeur à trente-six ans.

    Il totalise vingt sept titres de guerre dont dix-neuf citations. sept à l'ordre de l'Armée, sept au Corps d'Armée, trois à la Division, deux à la Brigade et deux fois à l'Air.
    Dans l'une d'elles, il est qualifié de "chevalier sans peur et sans reproche".

    De l'Automobile Club de France et de sa position, il rend de très grands services aux parachutistes, en participant au reclassement dans l' Industrie Automobile, des familles de paras persécutés à la suite des événements d'Algérie.

    Sombre et solitaire mais d'une grande  amabilité et d'une fidélité exceptionnelle en amitiés, Déodat est toujours resté en relation avec ses anciens camarades parachutistes.
    Ces dernières années l'UNP l'avait fait membre du comité d'honneur , mais Déodat préféra garder quelques distances avec les associations  des temps modernes chez qui il estimait ne pas retrouver l'esprit des anciens. Hostile aux amalgames contemporains il a toujours tenu au respect du vrai n'hésitant pas à dire haut et fort les vérités qui souvent dérangent.

    Notre ami Déodat Puy-Montbrun était aussi un écrivain. Il écrivit toute une série de livres policiers sous le sigle « Camberra » avec des noms d'emprunts.
    Mais il écrivit aussi plusieurs livres sous son nom dont un : « Les Chemins sans Croix « fut récompensé par le prix R. Poincarré. Il laisse aussi plusieurs livres de fond dont « L'honneur de la guerre » préfacé par Pierre Messmer qui estime que dans ce livre , « les historiens trouverons de informations intéressantes longtemps occultées. »

    _________________
    « La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
    LOUSTIC
    LOUSTIC

    Messages : 37
    Points : 1332
    Réputation : 117
    Date d'inscription : 30/04/2019
    Age : 59
    Localisation : Vimines

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum