Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Janvier 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 29 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 29 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 477 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est ROSSI HENRI

    Nos membres ont posté un total de 5521 messages dans 1930 sujets

    6 novembre 1917 : La Révolution d'Octobre

    Aller en bas

    6 novembre 1917 : La Révolution d'Octobre Empty 6 novembre 1917 : La Révolution d'Octobre

    Message par Blu le Mer 6 Nov - 9:23

    Dans la nuit du 6 au 7 novembre 1917, Lénine et les bolcheviques déclenchent la « Révolution d'Octobre »...

    6 novembre 1917 : La Révolution d'Octobre 800px-10


    Octobre 1917 : révolution ou coup d'État ?
    (Source site https://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe/6-octobre-1917-revolution-ou-coup-d-etat/)

    Depuis près de quatre-vingts ans, la prise du pouvoir par les bolcheviks, le 25 octobre 1917, fait l'objet d'interprétations radicalement différentes. Pour une école d'historiens, que l'on peut qualifier de « libérale » (Richard Pipes, Martin Malia), les événements d'octobre 1917 n'ont été qu'un coup d'État perpétré par un groupuscule minoritaire, résultat d'une habile conspiration tramée à la faveur de désordres sociaux par une poignée de fanatiques dépourvus de toute assise réelle dans le pays.
    À l'opposé, l'historiographie soviétique a tenté de démontrer que la « grande révolution socialiste d'Octobre » avait été l'aboutissement logique, inéluctable, d'un itinéraire libérateur entrepris par les masses consciemment ralliées au parti bolchevique, moteur de l'Histoire.
    Rejetant ces deux vulgates, un troisième courant historiographique a tenté d'expliquer, comme l'écrivait en 1977 son pionnier Marc Ferro, que « l'insurrection d'octobre avait pu être à la fois un mouvement de masse et que seul un petit nombre y avait participé ».
    La prise du pouvoir par les bolcheviks, minutieusement préparée selon l'art le plus consommé de l'insurrection, a été rendue possible par le fait qu'une vaste révolution sociale, multiforme (dans l'armée, dans les milieux ouvriers, dans les campagnes, parmi les nationalités) avait, depuis plusieurs mois, ébranlé les institutions traditionnelles, sapé les fondements mêmes de l'État.
    Durant un bref mais décisif instant, l'action des bolcheviks, minorité politique agissant dans le vide institutionnel ambiant, alla dans le sens des aspirations du plus grand nombre : la terre, la paix, le contrôle ouvrier, tout le pouvoir aux soviets, l'émancipation des nationalités. Momentanément, coup d'État politique et révolution sociale confluèrent, avant de diverger, ouvrant la voie à un affrontement entre la société et le nouveau régime, et, à terme, à des décennies de dictature politique…
    Anonymous
    Blu
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum