Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Septembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 56 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 55 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 405 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est DESVIGNES

    Nos membres ont posté un total de 4854 messages dans 1722 sujets

    Le 24 octobre 1917 les allemands enfoncent le front italien à Caporetto.

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Le 24 octobre 1917 les allemands enfoncent le front italien à Caporetto.  Empty Le 24 octobre 1917 les allemands enfoncent le front italien à Caporetto.

    Message par Jean le Jeu 24 Oct - 14:19


    Le 24 octobre 1917, les Austro-allemands enfoncent le front italien à Caporetto.

    L’armée  italienne s’effondre : 700 000 morts, blessés et prisonniers, la moitié de l’artillerie et 2 500 véhicules sont perdus en quelques jours. 400 000 civils fuyant la zone des combats se mêlent aux unités en déroute. Le front ne se stabilise que sur la Piave, à 110 kilomètres en arrière, car les Austro-allemands ont avancé tellement vite qu’ils ont perdu le contact avec leur propre ligne de ravitaillement. L’Italie appelle la classe 99, à peine âgée de 18 ans.

    Le 24 octobre 1917 les allemands enfoncent le front italien à Caporetto.  Berlie10

    La menace d’une défaite militaire totale inquiète considérablement les alliés qui décident l’envoi d’une armée de secours pour stopper l’avance ennemie. C’est donc essentiellement un problème de mouvements et transports qui se pose puisqu’il s’agit d’acheminer au plus vite, de l’autre côté des Alpes, 6 divisions d’infanterie françaises mais également 5 divisions anglaises qui viendront en décembre appuyer fort opportunément les 36 divisions italiennes pour rétablir la situation sur le front de la Piave.

    Les possibilités de transport par voie ferrée, via Modane et Vintimille, existent mais sont notoirement insuffisantes. Quant aux passages par les cols, la mauvaise saison approche. Raisonné en une journée par les services de l’arrière le 27 octobre, le mouvement est déjà en pleine exécution le 28. Le Service automobile de la Xe Armée est alerté. Deux commissaires régulateurs sont envoyés sur Vintimille et Modane pour reconnaître et organiser le passage des cols.

    La  planification  dans  tous  ses  détails et la mise en oeuvre en quelques heures d’une opération d’une telle ampleur reste absolument exceptionnelle. Les groupements chargés du transport  seront équipés uniquement  de camions Berliet et Fiat pour faciliter la fourniture de pièces détachées qui viendront de Turin et de Lyon. La zone de concentration  de cette armée d’Italie est choisie sur les bords du lac de Garde.

    Deux commissions régulatrices automobiles (CRA), Briançon et Menton, sont chargées de réguler les flux, celle de Menton via le col de Tende et la corniche, celle de Briançon via Grenoble, le col de la Croix Haute à 1 500 mètres, Briançon et le col de Montgenèvre à 1 850 mètres.

    C’est ainsi qu’après avoir été concentré sur le parc de Troyes, avoir fait étape dans les parcs de Dijon et Lyon, le Service automobile de la Xe Armée partant de Grenoble le 28 octobre, va transporter en 3 semaines la Xe Armée à travers les Alpes, avec ses camions roulant à 15 kilomètres/heure maximum dans les cols. Par chance, s’il y a eu de la neige dans la région de Dijon, la météo est clémente pour franchir les cols alpins, alors qu’ils auraient dû être fermés en cette saison : le temps est froid, le soleil magnifique, le peu de neige compacte est vite déblayée. Ce mouvement de grande ampleur (1 200 kilomètres de Troyes à Venise), restera un modèle d’exécution et de réactivité du Service automobile. En effet, les premiers éléments venus du front de l’Aisne ou des Vosges franchissaient le col de Montgenèvre dès le 5 novembre, 8 jours après le déclenchement de l’alerte. Une fois la situation militaire rétablie sur le front italien, il fallut ensuite refaire franchir les Alpes à nos troupes, à l’exception des 23e et 24e divisions d’infanterie (DI), maintenues sur le front italien.

    Fin 1917, le bilan des transports automobiles est éloquent. L’efficacité des CRA n’est plus à démontrer. L’utilisation du transport par voie routière n’est plus un complément de la voie ferrée, mais peut se substituer à elle en cas de nécessité, à condition de confier à la direction du Service automobile la responsabilité de la circulation dans la zone des armées.


    Armée de Terre
    Jean
    Jean

    Messages : 52
    Points : 5664
    Réputation : 1446
    Date d'inscription : 01/10/2019
    Localisation : poitiers

    Revenir en haut Aller en bas

    Le 24 octobre 1917 les allemands enfoncent le front italien à Caporetto.  Empty Re: Le 24 octobre 1917 les allemands enfoncent le front italien à Caporetto.

    Message par LANG le Jeu 24 Oct - 18:38

    Un épisode peu connu.
    Quelle remarquable organisation mise au point en quelques heures suivie d'une efficacité exceptionnelle.
    "...6 divisions d’infanterie françaises mais également 5 divisions anglaises…" à faire passer de l'autre côté des Alpes !
    "...les premiers éléments venus du front de l’Aisne ou des Vosges franchissaient le col de Montgenèvre dès le 5 novembre, 8 jours après le déclenchement de l’alerte…"
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 828
    Points : 22850
    Réputation : 10108
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum