Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mai - 10:19

    Pierre FERRARI, reporter de guerre.

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Empty Pierre FERRARI, reporter de guerre.

    Message par WILLIS



    Article de 2015

    Pierre Ferrari, l'un des derniers photographes de l'Indochine, est mort à 91 ans



    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Les_ca10


    Pierre Ferrari a été reporter-photographe aux armées, combattant et résistant de 39-45. Il est décédé à Olonne-sur-Mer, en janvier dernier à l'âge de 91 ans en 2015. Une exposition hommage lui est rendue, avec un choix de ses photos qui attestent des guerres d'Indochine et d'Afrique du Nord ou du Vietnam.

    Dans une interview, il déclarait : « Braver la mort n'était pas la seule difficulté pour les reporter-photographes, l'autre problème plus crucial était d'acheminer rapidement les images... Il fallait faire confiance à des blessés évacués à l'arrière, moyen de transport précaire. »


    L'un des derniers photographes à avoir couvert l'Indochine s'est éteint mardi dernier : il s'agit de Pierre Ferrari, auquel l'ECPAD a rendu hommage sur sa page Facebook.

    De la trempe d'un Coutard ou d'un Schoendoerffer (sur la photo ci-dessous, prise le 18 octobre 1953, Ferrari est à gauche et Schoendoerffer est 3e en partant de la gauche), Pierre Ferrari avait acquis une grande renommée par son expérience personnelle des théâtres d'opérations extérieurs où a combattu l'Armée Française : Indochine, Tunisie, Algérie, Egypte...

    Il était l'auteur, avec Jacques Vernet, du livre Une Guerre sans fin, Indochine 1945-1954, paru chez Lavauzelle, en 1995. Il avait aussi publié Nous, les damnés de la guerre, en 1978, et Corée, 1950-1953, l'héroïque Bataillon français, en 2004.

    Il vivait depuis quelques années dans l'Ouest, à Olonne-sur-Mer, en Vendée, où il sera inhumé ce lundi.

    D'une élégance rare, aussi humble que talentueux, ce grand témoin de notre histoire reste un modèle pour beaucoup de jeunes reporters. Ses images sont des tableaux d'un grand humanisme qui se suffissent à eux-mêmes, nulle légende ne pouvant mieux traduire la force de l'image. Le désarroi que traduit le visage de ce jeune lieutenant-médecin, Patrice de Carfort, face à l'agonie de son frère d'arme, n'en est-il pas une preuve vivante et pudique.
    Adieu Pierre, repose en paix
    J.paul Bigorgne

    _________________
    Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'on fait.
    WILLIS
    WILLIS
    Admin
    Admin

    Messages : 159
    Points : 5203
    Réputation : 169
    Date d'inscription : 21/04/2017

    http://www.campidron.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Empty Re: Pierre FERRARI, reporter de guerre.

    Message par tarmac



    Pierre Ferrari suit les combats qui opposent le 3e bataillon de parachutistes vietnamiens (BPVN) aux forces indépendantistes du Viêt-minh dans le secteur de Ban Hine Siu, au Laos. À cette occasion, il réalise dans le feu de l’action des images qui n’éludent ni le combat, ni la blessure, ni la mort alors que les parachutistes subissent de lourdes pertes.

    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Pf110


    Ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale, présent depuis 1952 en Indochine et photographiant pour le compte du Service Presse Information (SPI) en Indochine, Pierre Ferrari a le souci constant d’être au plus près du sujet, comme lorsqu’il photographie la détresse d’un médecin militaire ou un soldat vietnamien portant une mitrailleuse lors des combats de Ban Hine Siu.

    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Pf210

    Cette façon de procéder qui sera par la suite le credo de nombre de photographes de presse tels qu’Henri Huet lors de la guerre du Viêt Nam  se heurte à la difficulté d’avoir un matériel encombrant et peu adapté (Rolleiflex 6×6) à de tels sujets. Le statut militaire du photographe, comme son passé de combattant, facilite probablement son insertion parmi les hommes.

    La connivence semble ainsi évidente entre les cinq soldats de l’opération Camélia et Ferrari. Ce cliché de groupe semble être un portrait plus général de l’armée française en Indochine. Les origines des soldats photographiés – ultramarine, vietnamienne, métropolitaine ou marocaine — offrent en effet un reflet fidèle de la diversité du corps expéditionnaire français d’Extrême-Orient (CEFEO) entre 1946 et 1954.

    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Pf310



    actualites.musee-armee
    tarmac
    tarmac

    Messages : 58
    Points : 4703
    Réputation : 54
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Empty Re: Pierre FERRARI, reporter de guerre.

    Message par Blu

    Des photos au plus près de la réalité.
    Pour compléter cet article voici la photo qui manquait…
    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Nasan210

    "De la trempe d'un Coutard ou d'un Schoendoerffer (sur la photo ci-dessous, prise le 18 octobre 1953, Ferrari est à gauche et Schoendoerffer est 3e en partant de la gauche)..."
    Anonymous
    Blu
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Pierre FERRARI, reporter de guerre. Empty Re: Pierre FERRARI, reporter de guerre.

    Message par saut ops

    Ah oui ce cliché manquait ! Merci de nous le faire partager.
    Toute une époque, mais sans eux ...
    saut ops
    saut ops

    Messages : 57
    Points : 4701
    Réputation : 56
    Date d'inscription : 29/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum