Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Septembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 61 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 2 Invisibles et 59 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 405 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est DESVIGNES

    Nos membres ont posté un total de 4854 messages dans 1722 sujets

    8 septembre 1855 : « J’y suis, j’y reste ! »

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    8 septembre 1855 : « J’y suis, j’y reste ! » Empty 8 septembre 1855 : « J’y suis, j’y reste ! »

    Message par LANG le Dim 8 Sep - 12:10

    La Prise de Malakoff
    Le 8 septembre 1855, le général de Mac-Mahon s'empare avec ses zouaves de la tour Malakoff, qui surplombe la citadelle de Sébastopol.

    8 septembre 1855 : « J’y suis, j’y reste ! » Vernet11


    Un article intéressant sur le site « France archives »:
    https://francearchives.fr/commemo/recueil-2005/38815

    Extrait.
    « …Les Français appellent tour Malakoff une vieille tour arasée qui n’est que la partie centrale, mais la plus extérieure, d’une vaste forteresse que les Russes nomment Kornifoff. Cette forteresse possède quatre lignes de défense intérieures et une seule ouverture à l’arrière vers Sébastopol. Depuis les précédents assauts, cette ouverture a été resserrée et ne laisse que le passage d’un seul homme, pour empêcher l’envahissement du fort. Cette précaution sera cause de sa perte car elle empêchera sa reprise par les Russes.
    L’escalade de Malakoff est presque impossible : six mètres de fossé, plus six mètres de parapet sous le feu de la mitraille et des boulets. L’assaut est donné à midi. Les zouaves grimpent sans échelle, à main nue, aidés de courtes pioches, se poussant les uns les autres. Parvenus au sommet, les Russes livrent un corps à corps farouche et seule la pression des nouveaux assaillants fait avancer la première ligne et reculer les défenseurs. La première ligne de défense est emportée, puis la deuxième. La troisième résiste et reprend la deuxième. Enfin toutes les réserves sont employées, les sapeurs découvrent par hasard des fils électriques reliés par des batteries à l’immense dépôt de poudre sous la forteresse. S’ils ne les avaient pas coupés, l’armée entière sautait.
    Le drapeau tricolore est alors planté sur la tour. Les Russes lancent trois contre-offensives mais ne peuvent franchir la gorge construite par eux-mêmes et que les Français, devenus défenseurs, commandent.
    À quatre heures, Malakoff est conquise, aucun autre point de la défense de Sébastopol n’a pu être emporté. Pélissier ordonne l’arrêt des combats.

    Cet exploit a un héros, c’est le général de Mac Mahon.
    Celui-ci a fait l’admiration de l’armée toute entière par son ardeur, son mépris du danger, son activité, son ascendant sur les troupes. Il voulait prendre la tête de l’assaut. Ses adjoints l’ont retenu. Il a pénétré dans l’enceinte au cours des combats, s’est placé au sommet de la tour pour exhorter les hommes, aurait interpellé de vive voix le général russe Todleben et lancé le célèbre « J’y suis, j’y reste ! ». Ce mot a-t-il été prononcé ? Ce n’est pas sûr, mais c’est le propre des mots historiques de résumer toute une situation : ici, préparation méthodique, furieuse bravoure, détermination inébranlable.
    À 10 heures du soir, le ciel s’enflamme. Les Russes incendient leurs casernes et font sauter leurs dépôts de munitions en évacuant la ville… »

    8 septembre 1855 : « J’y suis, j’y reste ! » Malako10
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 828
    Points : 22850
    Réputation : 10108
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum