Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Ce jour-là : 22 juillet 1834
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeHier à 9:11 par Invité

» En Avant ! (10)
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeSam 20 Juil - 19:09 par LANG

» Ce jour là : 20 juillet 1944
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeSam 20 Juil - 10:11 par LANG

» ASAF "14 juillet : Examen de conscience"
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeVen 19 Juil - 19:08 par Invité

» PHOTO : boire ou conduire ?
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeVen 19 Juil - 18:50 par Invité

» Ce jour là : 19 juillet 1870
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeVen 19 Juil - 14:16 par Invité

» Trois militaires français ont accidentellement péri en Guyane
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeJeu 18 Juil - 10:02 par Invité

» Canal de Suez juillet 1956
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeJeu 18 Juil - 9:21 par LANG

» En Avant ! (9)
Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Icon_minitimeMer 17 Juil - 14:19 par LANG

Juillet 2019

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mai - 10:19

    Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    08072019

    Message 

    Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Empty Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin




    Jeudi soir, un train de fret, qui transportait les blindés dans lesquels les hommes du 31e régiment du génie de Castelsarrasin vont défiler le 14 juillet sur les Champs Elysées, a été abandonné à Libourne, en Gironde. Le conducteur, qui estimait qu'il avait ses heures, a laissé le train en plan en pleine gare.  

    Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin Image11


    "L'heure, c'est l'heure ; avant l'heure, c'est pas l'heure ; après l'heure, c'est plus l'heure ! " Le conducteur d'une compagnie privée qui a laissé son train en plan jeudi à Libourne a visiblement fait de cette célèbre maxime son précepte de vie.
    Jeudi soir, en effet, des cheminots qui travaillent en gare de Libourne, en Gironde, sont interloqués par la présence d'un train de fret qui est arrêté sur la voie numéro cinq. Le convoi, qui transporte des véhicules militaires, semble abandonné. Les cheminots partent à la recherche de son conducteur mais ce dernier s'est visiblement volatilisé.

    Ils décident alors d'appeler les gendarmes pour les alerter sur la présence de ce train fantôme au chargement très spécial. Ces derniers remontent rapidement la piste et établissent que le convoi transporte des blindés et des véhicules tout-terrain à quatre roues motrices appartenant au 31e régiment du génie de Castelsarrasin, dans le Tarn-et-Garonne et dans lesquels les miliataires sont censés défiler le 14 juillet prochain sur les Champs Elysées.

    Les gendarmes établissent également que l’arrêt en garde de Libourne n’était en fait pas prévu. Le train devait en effet s'arrêter pour la nuit, sous haute surveillance, à la gare de triage de Bègles, au sud-est de Bordeaux, avant de reprendre sa route pour la région parisienne. Mais le chargement des engins militaires, qui a été effectué l'après-midi même en garde Vayres, en Gironde, ville dans laquelle stationne le 3e régiment du Matériel (3e RMAT) de l’armée de terre française, en charge de ce genre de manœuvres, a visiblement pris beaucoup plus de temps que prévu.

    Du coup, arrivé jeudi soir en gare de Libourne, le conducteur du train a tout simplement estimé qu'il avait fait ses heures et déjà dépassé son temps de travail. Ni une, ni deux, il a arrêté son train et il est rentré chez lui.

    Ce n’est donc que quatre heures plus tard, grâce à l'intervention des gendarmes, qu’un autre conducteur a finalement rejoint Libourne pour emmener le train à Bègles, d'où il est reparti le lendemain pour Paris.

    « Il n’y a pas eu de conséquences sur la circulation et la société qui affrétait le train avait sans doute acheté ce qu’on appelle un sillon, donnant un droit de passage sur une voie », a expliqué la SNCF à nos confrères de Sud-Ouest.

    _________________
    « Du Ciel au Combat »  Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin 56810
    VERT
    VERT

    Messages : 65
    Points : 2830
    Réputation : 66
    Date d'inscription : 15/02/2018
    Age : 68
    Localisation : ALPES

    Revenir en haut Aller en bas

    - Sujets similaires
    Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Il avait fait ses heures : le conducteur abandonne le train transportant les blindés du 31e régiment de Castelsarrasin :: Commentaires

    LANG

    Message le Mar 9 Juil - 8:55 par LANG

    On est vraiment doué.
    Et après on s'étonne d'avoir perdu des guerres...
    " Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts !"

    Revenir en haut Aller en bas

    Anonymous

    Message le Mar 9 Juil - 13:36 par TGV

    La SNCF évoque "un problème de coordination" pour expliquer le couac de jeudi dernier en gare de Libourne

    Un train chargé de matériel militaire et laissé en gare de Libourne par un conducteur qui avait fait ses heures. C’est la situation qu’ont dû régler les gendarmes jeudi 4 juillet. Mais "le conducteur n’était pas en faute", corrige la responsable de la communication de Fret SNCF qui a bien assuré ce transport et non une compagnie privée comme indiqué par l’astreinte communication de la SNCF le week-end dernier. "Il n’y a que nous qui sommes en contrat avec l’armée pour transporter du matériel militaire".
    "Un souci de coordination"

    "Le transport a pris du retard au chargement et le conducteur a bien vu qu’il allait dépasser son temps de travail de 8 heures", raconte la jeune femme. "C’est une question de sécurité. Comme les chauffeurs routiers. C’est plutôt salvateur qu’ils s’arrêtent, se reposent et ne conduisent pas au-delà de la tranche horaire fixée". Le conducteur du train chargé de véhicules militaires a donc bien prévenu sa hiérarchie. "Le PC a fait le nécessaire pour que le conducteur soit relevé au plus vite", précise la responsable de la communication Fret SNCF, même si le train n’est reparti que 4 heures plus tard. "Tout était prévu, le train devait être surveillé par la gendarmerie et la Suge (police des chemins de fer) qui devait effectuer des rondes pour ne pas laisser le chargement sans surveillance".

    Force est de constater qu’il y a eu un "couac" dans la communication. Et ce qui semble "calé" depuis Paris ne l’est peut-être pas tant que cela localement puis le premier appel au centre opérationnel de la gendarmerie à Bordeaux signalait bien un train laissé à quai par son conducteur. Pas la confirmation d’un accord pour le surveiller. Ce qui plaçait les gendarmes devant le fait accompli.

    "Peut-être que la SNCF voyageurs n’était pas au courant", avance Fret SNCF. "Il y a peut-être eu un souci de coordination", reconnaît-on du bout des lèvres.

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum