Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» lieutenant-colonel Bastien-Thiry
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeAujourd'hui à 12:41 par patrouille de nuit

» Le père JEGO
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeAujourd'hui à 12:38 par LOUSTIC

» Algérie la terre promise
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeAujourd'hui à 12:33 par bretivert

» LA MARSEILLAISE
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeHier à 2:45 par Hubert DENYS

» Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeJeu 25 Fév - 11:35 par compagnie tournante

» Sommes-nous prêt pour un conflit majeur ?
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeJeu 25 Fév - 9:09 par CASTOR2

» Ce jour-là. 25 février 1948 Le coup de Prague
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeMer 24 Fév - 21:17 par Blu

» Pierre DECKEUR
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeMer 24 Fév - 20:37 par 66-2B

» Une devise "Par le ciel, pour servir"
Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Icon_minitimeMer 24 Fév - 17:08 par Jean

Février 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 58 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 56 Invités :: 1 Moteur de recherche

    66-2B

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 490 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Pomme

    Nos membres ont posté un total de 5229 messages dans 1839 sujets

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.

    Aller en bas

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Empty Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.

    Message par bretivert Dim 2 Juin - 19:48



    Nous sommes le 2 juin 2019 et c’est la Journée des Forces armées canadiennes. Demain, tous les militaires canadiens, réservistes et réguliers, seront encouragés à porter fièrement leur uniforme dans les lieux publics, y compris et surtout sur leur lieu de travail pour les nombreux réservistes.

    Chez nous on les cache, hormis pour le 14 juillet et pour l’opération Sentinelle. Notons bien ce paradoxe, le Canada, qui a eu son lot d’attaques terroristes, n’utilise pas ses soldats comme supplétifs de la police, mais n’a pas peur de les montrer.

    Nous faisons l’inverse. Nous mettons des soldats en tenue dans les rues sans discontinuer depuis 24 ans, au nom d’une dissuasion affichée qui n’existe pas et d’une volonté de gesticulation politique qui existe mais n’est pas avouée.

    Rappelons qu’à l’exception peut-être du marché de Noël à Strasbourg l’an dernier, et au prix total d’environ un milliard d’euros, ces millions de journées de présence n’ont permis de combattre que les quelques ennemis qui sont venus à la rencontre des soldats.
    La quarantaine d’autres djihadistes qui a commis des attaques terroristes pendant la même période les a facilement évités pour attaquer des centaines de civils, sans que les soldats puissent les en empêcher.

    Nous serions logiques, ou plutôt exactement nous souhaiterions être plus efficaces dans la protection des gens, nos soldats seraient camouflés comme ils le sont lorsqu’ils affrontent d’autres combattants. Et comment est-on camouflés lorsqu’on est au milieu de la population civile ? Et bien en étant en tenue civile soi-même. C’est bien ce que font, mais eux sont souvent plus cohérents, beaucoup de ceux que nous affrontons sur d’autres théâtres. On ne le fait pas chez nous, parce que c’est une règle de droit, le soldat « doit combattre en uniforme », mais parce que surtout on aime bien le montrer, le soldat, ça rassure paraît-il. On pourrait expliquer qu’avec toutes les ressources que l’on a dépensées pour cela, on aurait pu financer des choses plus efficaces pour assurer la défense des Français, mais ces choses auraient été trop peu visibles.

    Là où cela donc devient très étonnant, c’est que dans le même temps. On (je ne sais pas qui est ce « on ») interdit aux autres soldats de sortir en tenue, comme à l’époque où notre armée était honteuse et où il y avait encore des antimilitaristes. Hormis quelques cerveaux figés sur la guerre d’Algérie, la « militarophobie », pour parle plus actuel, a presque disparu, et l’institution militaire est la plus populaire du pays. Pour ma part, chaque fois que je me suis fait abordé dans la rue alors que j'étais seul et en tenue militaire, c'était pour me dire des choses sympathiques et ce venant de tous les publics possibles.

    On devrait donc se dire : Les citoyens aiment ceux qui les défendent, montrons –les ! Honorons-les ! Nous avons besoin du soutien de la nation, c’est notre base et pas seulement de recrutement.

    « On » répondra : Et bien non, on ne les montrera et on n’en parlera que lorsqu’ils mourront !

    Pourquoi donc ?

    Et bien parce que sinon, ils….pourraient être attaqués dans la rue.

    N’est-ce pas le cas de Sentinelle ? Si on veut 0 attaque contre des soldats en tenue, supprimons Sentinelle !

    (Ton pompier) « Là où un soldat est attaqué, c’est un civil qui a été sauvé ! » « On n'abdique pas l'honneur d'être une cible », etc. Les soldats de Sentinelle peuvent se défendre. Sentinelle est EFFICACE. La preuve ? L’opération est toujours là.

    Dans ce cas, si des soldats armés en tenues sont efficaces parce qu’ils peuvent se défendre, faisons en sorte que tous les militaires soient en tenue et donnons-leur des armes de poing, on sera dix à vingt fois plus efficace. Arrêtons de considérer les soldats comme des victimes potentielles, mais considérons-les pour ce qu’ils sont par nature : des combattants.

    Oui, mais accidents, vols, pertes, compliqué, pas confiance, argent, marchés publics, etc.

    Pourquoi ? Ce ne sont pas les mêmes militaires qui font Sentinelle et font autre chose sur le même territoire ? Par ailleurs, un militaire n’est-il pas en service 24/24 et tous les jours de l’année ?

    Les attaques ne sont pas assez nombreuses pour envisager cela.

    Elles sont assez nombreuses apparemment pour se planquer, interdire de se déplacer en tenue, donner des noms complets dans les interviews. De fait, on doit être à une attaque sérieuse par million de journées de présence de Vigipirate-Sentinelle. Si on suit cette logique, il faudrait interdire aux militaires de conduire des voitures parce qu’ils meurent en France bien plus sur les routes que sous les coups des djihadistes.

    Ce n’est pas comparable. On est dans le symbolique. On ne parlera pas de cent accidents de voiture, alors qu’on parlera d’une seule attaque de soldat ou de son épouse.

    Soyons sérieux, on s’est enfui de l’espace public comme des couards. On n’abdique pas l’honneur d’être une cible ? Et bien, montrons-le, même sans armes, mais avec nos couleurs.

    Un vieux proverbe militaire prétend que « l’officier français est un lâche sauf sur le champ de bataille ». Ce n’est pas tout à fait vrai. Où que l’on se tourne, et effectivement à l’exception du champ de bataille, ce n’est pas l’officier qui est lâche mais toute l’institution lorsqu’elle pointe le nez hors des quartiers. Je le répète : le soldat n’est pas une victime, mais un combattant. Qu’il soit vu, au sens premier, comme tel. Le courage est par essence sa vertu première et bien montrons-là !
    Michel Goya à 6/02/2019



    MICHEL GOYA
    La voie de l'épée
    bretivert
    bretivert

    Messages : 77
    Points : 10314
    Réputation : 2711
    Date d'inscription : 19/05/2019
    Age : 54
    Localisation : Vimines

    Revenir en haut Aller en bas

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Empty Re: Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.

    Message par LANG Lun 3 Juin - 9:16

    Michel Goya- une fois de plus- va se faire des « amis » !
    Il va se faire des « amis » surtout si on prend son article au premier degré.
    Montrer ses militaires ? Pour ma part, en réaction immédiate, je suis favorable.
    J’ai connu une époque où les français aimaient bien voir les troupes passer et faire des manœuvres.
    En pleine période « anti militariste », certains villages du côté de Sancerre attendaient « leurs régiments « qui partaient ou revenaient de La Courtine…
    C’était encore le temps des appelés.
    Aurait-on « peur » aujourd’hui de montrer nos « engagés » ?
    Ma réaction spontanée est de dire : bien entendu montrons-les.
    Et puis, je me dis : pour « quoi » faire ? Se montrer d’accord et après ?
    Dans le contexte actuel, dans l’environnement actuel, nos banlieues actuelles…
    Leur donner des armes de poing ?
    Je me demande…
    Je me rappelle ce mois de juillet 1961 à Metz… Le 1er RCP.
    Ces « passages » rue Pasteur ou  rue du Pont Saint Georges…
    Avant d’engager une « opération » (et ce serait une sorte d’opération cette décision de montrer nos militaires armés ou pas),il faut réfléchir aux conséquences éventuelles et les assumer… Les assumer ! Qui va les assumer ?
    Voila pour le premier degré.
    On peut discuter jusqu’à plus soif des « conditions d’emploi » de cette formule d’engagement… Et bien entendu, un monde fou va s’y ruer. Je n’irai pas de ce côté…
    Voyons le second degré.
    Là, je ne discute plus. M. Goya a parfaitement raison de remettre sur le tapis cette opération « sentinelle », car  elle est à reprendre totalement. Trop de routine, d’autosatisfaction de temps perdu, une capacité opérationnelle en berne  etc. Une remise en cause s’impose.
    On attend quoi ? Qui attend qui ?
    Mais, derrière tout ça, se cache l’ »arme secrète » de Michel Goya : redéfinir notre politique de défense de manière claire et l’assumer. Oui, encore une fois « assumer » !
    Là, nous entrons dans un autre sujet.
    La dernière fois où nous avons eu une politique de Défense claire et assumée c’était quand ?
    La « lâcheté » serait-elle devenue une habitude ?
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 921
    Points : 33680
    Réputation : 16558
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Empty Re: Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.

    Message par Morelon Lun 3 Juin - 9:28

    Oui LANG, on peut effectivement voir ce coté des choses. Tenez, un rêve passe.


    Les soldats sont là-bas endormis sur la plaine
    Où le souffle du soir chante pour les bercer,
    La terre aux blés rasés parfume son haleine,
    La sentinelle au loin va d'un pas cadencé

    Soudain voici qu'au ciel des cavaliers sans nombre
    Illuminent d'éclairs l'imprécise clarté
    Et le petit chapeau semble guider leurs ombres
    Vers l'immortalité

    Les voyez-vous,
    Les hussards, les dragons, la Garde,
    Glorieux fous
    D'Austerlitz que l'Aigle regarde,
    Ceux de Kléber,
    De Marceau chantant la victoire,
    Géants de fer
    S'en vont chevaucher la gloire

    Mais le petit soldat
    Voit s'assombrir le Rêve,
    Il lui semble là-bas
    Qu'un orage se lève,
    L'hydre au casque pointu
    Sournoisement s'avance;
    L'enfant s'éveille, ému,
    Mais tout dort en silence

    Et dans son coeur le songe est revenu

    Les canons!
    Les clairons!
    Écoutez!
    Regardez!

    [Refrain]
    Les voyez-vous,
    Les hussards, les dragons, la Garde,
    Ils saluent tous
    L'Empereur qui les regarde

    Et dans un pays clair où la moisson se dore,
    L'âme du petit bleu revoit un vieux clocher
    Voici la maisonnette où celle qu'il adore
    Attendant le retour, tient son regard penché

    Mais tout à coup... Douleur! Il la voit plus lointaine,
    Un voile de terreur a couvert ses yeux bleus
    Encore les casques noirs, l'incendie et la haine,
    Les voilà ce sont eux!

    [Refrain]
    Les voyez-vous,
    Leurs hussards, leurs dragons, leur Garde,
    Sombres hiboux
    Entraînant la vierge hagarde
    Le vieux Strasbourg
    Frémit sous ses cheveux de neige
    Mourez tambours,
    Voici le sanglant cortège

    Bientôt le jour vermeil
    À l'horizon se lève
    On sonne le réveil
    Et c'est encore le Rêve
    Les Géants de l'An deux
    Sont remplacés par d'autres
    Et ces soldats joyeux
    France... ce sont les nôtres

    Blondes aimées! Il faut sécher vos yeux

    Écoutez!
    Regardez
    Vos amis, les voici

    [Refrain]
    Les voyez-vous,
    Les hussards, les dragons, l'Armée,
    Ils mourront tous
    Pour la nouvelle épopée
    Fiers enfants
    De la race
    Sonnez aux champs
    Le rêve passe
    Anonymous
    Morelon
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Empty Re: Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.

    Message par LANG Lun 3 Juin - 17:37

    à Morelon
    Difficile de répondre à un rêve, sinon...
    ... comme Lamartine :
    "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé..."
    ... en regardant passer les Hussards et les Dragons...

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Nap110
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 921
    Points : 33680
    Réputation : 16558
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Empty Re: Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.

    Message par compagnie tournante Mer 24 Fév - 16:57

    J'étais parachutiste, dans l'Armée de Napoléon ... Bravo Michel GOYA.
    compagnie tournante
    compagnie tournante

    Messages : 60
    Points : 15955
    Réputation : 1726
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Empty Cachez ce soldat

    Message par Hubert DENYS Jeu 25 Fév - 11:23

    Compagnie tournante, le chant auquel vous faites allusion n'est-il pas plutôt :
    Grand père était parachutiste
    Dans les armées de Napoléon, Napoléon
    Il fit la campagne d'Egypte
    Pour éprouver des sensations, des sensations

    Parachuté au-dessus du Caire
    Son parachute ne s'ouvrit pas, ne s'ouvrit pas
    Mais un mameluck et son cimeterre
    Lui fit si peur qu'il remonta qu'il remonta

    Refrain bissé
    Pour sauter comme eux
    Faut du poil aux yeux
    Et bien entendu
    Il faut du poil au c.l

    _________________
    La guerre ne crée que des cimetières. Dans ces cimetières il n'y a pas d'ennemis, seuls des braves reposent
    Ho Chi Minh
    Hubert DENYS
    Hubert DENYS
    EXPERT
    EXPERT

    Messages : 141
    Points : 14287
    Réputation : 5910
    Date d'inscription : 12/04/2020
    Age : 73
    Localisation : L'Aiguillon sur mer (85460)

    Revenir en haut Aller en bas

    Cachez ce soldat, que je ne saurais voir. Empty Re: Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.

    Message par compagnie tournante Jeu 25 Fév - 11:35

    Oui bien sûr c'est ce chant.
    Je disais bravo à Michel GOYA pour son texte.
    Bonne journée
    compagnie tournante
    compagnie tournante

    Messages : 60
    Points : 15955
    Réputation : 1726
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum