Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Août 2019

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mai - 10:19

    ECPAD

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    16052019

    Message 

    ECPAD Empty ECPAD





    Héritier du service cinéma des armées, l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense (Ecpad) exerce les missions qui furent celles des sections cinématographique et photographique de l’armée créées en 1915 : la production d’images d’actualité, leur diffusion et leur conservation.

    Les images conservées à l’Ecpad témoignent de quatre-vingt-dix ans d’engagement et d’évolution de l’armée française. Elles invitent à un voyage temporel, spatial et social, des tranchées de Verdun aux montagnes d’Afghanistan, des chantiers de constructions navales aux cérémonies officielles. Elles illustrent également la diversité des formes de communication utilisées par l’armée (reportages photographiques, films et magazines d’actualités, films d’instruction, films documentaires, épreuves de tournage).

    Le fonds Première Guerre mondiale : collection de près de 120 000 clichés sous forme de plaques de verre de différents formats, et de 2 000 films, numéros d’actualités des Annales de la Guerre, sujets montés et rushes des tournages. Les sujets proposés par les opérateurs militaires traitent à la fois des opérations menées par les troupes françaises et alliées sur terre, dans les airs et sur les mers sur le front occidental et sur le front d’Orient.

    Le fonds Deuxième Guerre mondiale français et allié : documents réalisés pour la majorité par le Service cinématographique des armées (SCA), les opérateurs de la France libre et des services britanniques et américains, comptant 105 000 clichés noir et blanc et 2 800 films (par exemple les séries Journal de guerre, France Libre Actualités produit par le Comité de libération du cinéma français), il couvre la totalité du conflit, de septembre 1939 à décembre 1945 (incluant l’occupation alliée en Allemagne).

    Le fonds allemand : l’Ecpad conserve la partie française d’une prise de guerre réalisée en 1945 par l’armée américaine, comprenant 1 117 films et environ 357 000 clichés réalisés par les Propaganda Kompanien de la Wehrmacht, qui portent notamment sur les campagnes de Pologne, Belgique et France, d’Afrique et de Russie, mais également sur les combats en Normandie, et les retraites allemandes sur le front de l’Est. Le fonds film est composé d’actualités allemandes Die deutsche Wochenschau et de films d’instruction.

    Le fonds Indochine : environ 90 000 clichés noir et blanc consacrés aux opérations militaires de l’armée de terre française, depuis l’arrivée de la 2e division blindée du général Leclerc à Saïgon en septembre 1945 jusqu’au départ des troupes en 1956. La bataille de Dien Bien Phu est largement couverte puisque près de 1 800 clichés lui sont consacrés. La collection de films comprend des films d’actualité, tels que le magazine Regards sur l’Indochine, et de nombreux rushes, dont certains tournés par Pierre Schoendoerffer.

    Le fonds Algérie : environ 115 000 clichés noir et blanc et quelques centaines de clichés en couleurs, réalisés par la section d’Alger, pour l’illustration de la revue Bled ou encore par Marc Flament, photographe du colonel Bigeard durant le conflit. La collection de films comprend par exemple les magazines réalisés par le SCA, Magazine militaire Algérie-Sahara, Magazine des Armées, et les épreuves de tournage de ces films.

    Le fonds général 1946-1989 : près de 1,5 million de clichés et 6 300 titres de film, reflétant l’activité de l’armée en métropole, en outre-mer, à l’étranger (par exemple Forces françaises en Allemagne dans les années 1950) ; y sont représentées les principales opérations extérieures depuis 1945 : guerre de Corée (1952-1953), Suez (1956), Kolwezi (1978), Liban (1978-1984), Tchad (1978-1987).

    Le fonds actualités : à travers 700 000 photos et 5 000 titres de film, ce fonds témoigne de la vie des armées françaises de 1990 à nos jours. Il comprend notamment les images des opérations extérieures récentes : guerre du Golfe (1990-1992), ex-Yougoslavie (1992 à nos jours), Rwanda (1994), Afghanistan (depuis 2002), Côte-d’Ivoire (depuis 2002), Asie du Sud-Est (tsunami en 2004), république démocratique du Congo (2003 et 2006), Liban (depuis 2006).

    Les fonds privés : l’Ecpad accueille chaque année de nouveaux fonds, d’importance numérique très variable, qui lui sont donnés par des personnes privées. Les thèmes sont toujours en rapport avec l’histoire militaire de la France. Ces images d’amateurs présentent ainsi un point de vue particulier et offrent un éclairage singulier, voire inédit, dans des domaines divers de l’histoire militaire (par exemple le fonds Imbert, 10 000 clichés sur la vie coloniale en Algérie, au Tonkin et à Madagascar avant la Première Guerre mondiale, le fonds Drouard, reportage réalisé au Levant pendant la révolte du Djebel druze en 1925-1926, les films tournés en Indochine en 1953 par André Lesourd, lieutenant des transmissions, chargé de la localisation des émetteurs radios Vietminh).

    Les collections de la Documentation française : la Documentation française a transféré en 2005 à l’Ecpad pour conservation, gestion et diffusion 76 000 clichés. Le fonds Seconde Guerre mondiale (20 000 clichés) provient notamment de l’Ofic et du service central photographique du gouvernement de Vichy (SCP). Le fonds Afrique noire francophone compte 8 000 clichés réalisés par plusieurs services d’information du gouvernement français qui se sont succédé entre 1930 et le début des années 1980. Le fonds Images de France (40 000 clichés de 1950 à 2002) est constitué de photographies sur l’évolution de la France dans ses aspects politiques, économiques et sociaux. Le fonds Vues aériennes obliques (8 000 clichés) résulte des campagnes de prises de vues aériennes obliques organisées depuis 1969 par la Documentation française en Île-de-France.

    Comment accéder à ces ressources ?
    Tous les documents conservés à l’Ecpad peuvent être consultés par le grand public, à l’exception des très rares références protégées par le secret de la défense. Le public peut venir effectuer librement et gratuitement (sans accréditation particulière) ses recherches au fort d’Ivry dans la salle de consultation, la médiathèque, qui est ouverte du lundi au jeudi de 9 heures à 17 heures et le vendredi de 9 heures à 16 heures. Dans cet espace, les visiteurs peuvent notamment accéder à la base de données documentaire multimédia Médiathèque de la défense grâce à dix postes de consultation. La progression de la numérisation des fonds permet d’enrichir chaque jour ce système de consultation, qui compte déjà près de 300 000 photographies et 6 200 films. Des documentalistes sont par ailleurs présents pour accompagner le public dans ses recherches. Le service des archives répond également aux demandes de recherche par correspondance (courrier, messagerie, fax) moyennant l’acquittement d’une somme forfaitaire. Enfin, dans un souci de mise à disposition de ces ressources au plus grand nombre, la Médiathèque de la défense sera à terme accessible en ligne sur le site www.ecpad.fr.

    Les collections conservées à l’Ecpad sont régulièrement mises en valeur par la participation à des événements comme les Rendez-vous de l’histoire à Blois, ou la conception et la réalisation d’expositions, de films et d’ouvrages, notamment dans la collection Images de (Images de Verdun publié en 2006, Images des Américains dans la Grande Guerre publié en 2007). Ces publications peuvent naturellement servir de support à des actions pédagogiques. Les établissements scolaires sont en effet invités à nouer des liens privilégiés avec l’Ecpad au travers de conventions passées entre l’établissement et les rectorats (c’est le cas par exemple du rectorat de Créteil). Des visites de la médiathèque sont possibles, permettant aussi d’organiser avec les professeurs des séances de travail en groupe sur plusieurs demi-journées avec les élèves. Les classes de l’enseignement supérieur, spécialisées en audiovisuel ou dans les métiers de la conservation, peuvent quant à elles venir visiter les archives. L’établissement entend enfin développer les contenus pédagogiques sur son site Internet pour offrir aux enseignants des ressources en ligne.


    POUR TOUT RENSEIGNEMENT CONCERNANT la médiathèque et la consultation des fonds :

    mediatheque@ecpad.fr.

    01 49 60 52 73.
    avatar
    LOUSTIC

    Messages : 15
    Points : 633
    Réputation : 42
    Date d'inscription : 30/04/2019
    Age : 59
    Localisation : Vimines

    Revenir en haut Aller en bas

    Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    ECPAD :: Commentaires

    Aucun commentaire.

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum