Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Quand l'armée de l'air inventait les paras... grâce aux Soviétiques
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeAujourd'hui à 10:04 par Invité

» ASAF Opération Barkhane en images
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeHier à 20:58 par Blu

» 07 juillet 1941
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeHier à 20:48 par Blu

» Pigeons Voyageurs
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeHier à 19:39 par Invité

» La magistrature tremble
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeHier à 10:58 par Invité

» Dernière audition du Général Pierre de Villiers
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeHier à 9:09 par CASTOR2

» Défense : Musées et monuments en France
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeLun 6 Juil - 19:11 par Blu

» Vladimir Volkoff et désinformation…
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeLun 6 Juil - 11:10 par STORM

» La "vraie guerre"
Le médecin-colonel Robert YOUT  Icon_minitimeLun 6 Juil - 8:54 par Invité

Juillet 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 39 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 38 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 368 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est LTMICKEY

    Nos membres ont posté un total de 4481 messages dans 1561 sujets

    Le médecin-colonel Robert YOUT

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Le médecin-colonel Robert YOUT  Empty Le médecin-colonel Robert YOUT

    Message par locatelli le Jeu 9 Mai - 9:38


    Vingt ans de médecine parachutiste (1955-1975) *
    par Guillaume YOUT


    Introduction
    Le médecin-colonel Robert Yout est né le 15 juin 1930 d’un père ingénieur chimiste originaire de Beauvais (Picardie), Georges Yout, et d’une mère alsacienne, Ève Oelhoffen. Contre l’avis de son père, qui aurait aimé qu’il fût ingénieur, il décide de devenir médecin et choisit de passer le concours d’entrée à l’École du Service de Santé Militaire de Lyon où il s’engage le 16 octobre 1950.

    C’est un grand sportif, il est rugbyman et membre de l’équipe de France de volley dans les années 1950. C’est d’ailleurs
    au cours d’un tournoi sur la plage des Catalans à Marseille qu’il rencontre celle qui sera son épouse pendant 58 ans :
    Marguerite Piclet. Celle-ci est la fille du médecin-colonel de la Marine, Émile Piclet (1) et la nièce du médecin-colonel
    Hervé Floch, fondateur et directeur de l’Institut Pasteur de Cayenne (Guyane).

    Ils auront cinq enfants. Le 25 novembre 1955, Robert Yout, ancien élève de l’École du Service de Santé Militaire et
    diplômé de médecine coloniale, soutient sa thèse de doctorat en médecine intitulée Contribution à l’étude du mode d’action
    des eaux thermales de Vichy. Il est alors affecté à l’École d’application du service de santé militaire à compter du 1er
    décembre 1955.


    Fichiers joints
    Le médecin-colonel Robert YOUT  Attachment
    ry.pdf (374 Ko) Téléchargé 85 fois
    locatelli
    locatelli

    Messages : 76
    Points : 13963
    Réputation : 1838
    Date d'inscription : 01/05/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Le médecin-colonel Robert YOUT  Empty Re: Le médecin-colonel Robert YOUT

    Message par Blu le Jeu 9 Mai - 10:52

    Un document très intéressant.
    Avec quelques épisodes particulièrement révélateurs d'une certaine époque.

    Un exercice de survie disons "original" !

    "...Quelques semaines après les Bouillouses, il expérimente la survie en conditions réelles, dans le désert de Mauritanie, sans savoir qu’il s’agit d’un exercice ! Ils partent à douze en avion pour un voyage en Afrique de l’Ouest. Après quelques heures de vol, on leur explique que l’avion a un problème technique et qu’ils doivent atterrir d’urgence.
    Aucun terrain n’étant à proximité, il se pose sur une zone dégagée. Les douze hommes du 1er Choc et le matériel sont débarqués.
    Les pilotes expliquent alors que, l’avion plus léger, ils pourront redécoller et aller chercher des secours, ce qu’ils font séance tenante. Les paras restent huit jours avec le peu d’eau et de ravitaillement dont ils disposent dans des conditions de survie extrêmement difficiles et c’est une caravane de dromadaires qui vient enfin les récupérer.
    Il y avait un risque réel, mais dans ces unités d’élite c’était la règle du jeu. C’était une décision des autorités de la formation : ils étaient douze et un seul officier du groupe était au courant…"


    Ce genre "d'exercice" est peut-être encore au goût du jour aujourd'hui dans certaines unités...
    Anonymous
    Blu
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum