Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» SNU : pour s'occuper durant les vacances...
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeAujourd'hui à 19:01 par Invité

» PHOTO : Traversée en tenue…
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeAujourd'hui à 16:51 par Invité

» Tandem pour le 14 juillet 2019
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeAujourd'hui à 11:32 par LANG

» Ce jour là : 25 juin 1950 Guerre de Corée
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeAujourd'hui à 11:11 par LANG

» Ce jour là : 24 juin 1812
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeHier à 19:25 par LANG

» C'ETAIT IL Y A 100 ANS au jour le jour (ou à peu près)
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeDim 23 Juin - 21:29 par LANG

» Portes ouvertes au 14 les 22 et 23 juin 2019
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeSam 22 Juin - 10:03 par WILLIS

» 22 juin 1941 invasion de l’URSS
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeVen 21 Juin - 21:20 par LANG

» PHOTO : L’Homme et le Cheval…
Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Icon_minitimeVen 21 Juin - 21:03 par Invité

Juin 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    STORM

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 39 le Lun 13 Mai - 10:19

    Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    11042019

    Message 

    Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés Empty Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés






    Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés sur Jérusalem où s'ouvre le premier procès d'un criminel nazi depuis les procès de l'après-guerre, à Nuremberg. Dans le box de l'accusé se tient un petit homme chauve et myope de 55 ans, Adolf Eichmann.

    Le procès de ce bureaucrate consciencieux et à l'intelligence médiocre met en lumière la « banalité du mal », selon la forte expression de la philosophe Hannah Arendt.

    Le « crime de bureau » d'un employé exemplaire
    Le futur acteur de la Solution finale est né le 19 mars 1906 à Solingen, en Rhénanie. Sa famille s'installe à Linz, en Autriche, et en avril 1932, devenu représentant de commerce après de médiocres études, il entre au parti nazi autrichien.

    Deux ans plus tard, il est contraint de retourner en Allemagne pour échapper à la traque des nazis par le gouvernement autrichien de Dollfus. Il entre alors au Bureau des affaires juives comme modeste employé mais son zèle lui vaut d'en gravir assez vite les échelons jusqu'au sommet.

    En 1937, Eichmann noue des contacts avec l'Agence Juive en vue de faciliter l'émigration des Juifs allemands vers la Palestine. Dans le même temps, à Vienne puis à Prague, sous occupation allemande, il organise l'expulsion de plusieurs dizaines milliers de Juifs après avoir été dépouillés de leurs biens au profit des SS.

    Adolf Eichmann entre à la Gestapo en 1940 et prend la tête du Service central de l'émigration du Reich, au sein de l'Office central de sécurité (RSHA) dirigé par Reinhard Heydrich. Il est un exécutant consciencieux qui n'hésite pas à se rendre sur le terrain et payer de sa personne.

    Sa principale mission se déroule toutefois à la fin de la guerre, en mars-décembre 1944, à Budapest, en Hongrie. Il y organise de sa propre initiative la déportation massive et l'extermination des Juifs hongrois.

    Eichmann est arrêté par les Alliés après la guerre mais arrive à s'évader en février 1946. Avec la complicité de milieux ultra-conservateurs, il s'enfuit en Argentine avec sa famille et mène une vie modeste.

    Le 23 mai 1960, le Premier ministre israélien David Ben Gourion annonce d'une voix émue à la Knesset (la chambre des députés) l'arrestation d'Adolf Eichmann.

    Comme Israël a aboli la peine de mort sauf dans les cas prévus par une loi de 1950 (crime contre le peuple juif, crime contre l'humanité et crime de guerre), le prévenu sait qu'il encourt la peine capitale.

    Sans trop de surprise, il est condamné à mort et pendu à Jérusalem le 31 mai 1962. Ses cendres sont dispersées en mer au-delà des eaux territoriales. L'effet le plus notable du procès est de libérer enfin la parole des rescapés des camps.



    Hérodote
    Anonymous
    Loison
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés :: Commentaires

    Anonymous

    Message le Jeu 11 Avr - 11:27 par REV

    « la banalité du mal »
    ... « le crime de bureau »
    Un rappel utile.
    Eichmann est le triste exemple d'une caractéristique de l'être humain chez lequel le pire est toujours à portée de main.
    Car, on a trouvé de tous temps, et on trouve encore des "gens" pour faire ce genre de "boulot".
    Et cela durera encore longtemps...

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum