Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Janvier 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 238 le Jeu 14 Nov - 21:29
    Statistiques
    Nous avons 250 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est robillard marcel

    Nos membres ont posté un total de 2996 messages dans 1091 sujets

    Le 26 mars 1962

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Le 26 mars 1962 Empty Le 26 mars 1962

    Message par VERT

    26 mars 1962
    Fusillade de la rue d’Isly, à Alger

    Le 26 mars 1962 Image012


    La fusillade de la rue d’Isly a eu lieu le 26 mars 1962 devant la grande poste de la rue d’Isly à Alger, département d'Alger. Ce jour-là, une manifestation de citoyens français, civils non armés, partisans du maintien du statu quo de l’Algérie française (les départements français d'Algérie sont créés par la Deuxième République en 1848), décidée à forcer les barrages des forces de l'ordre qui fouillaient le quartier de Bab El-Oued (suite au meurtre de six appelés par l'OAS), se heurta à un barrage tenu par l'armée française.


    Le 26 mars 1962 Image014

    _________________
    « Du Ciel au Combat »  Le 26 mars 1962 56810
    VERT
    VERT

    Messages : 86
    Points : 3854
    Réputation : 134
    Date d'inscription : 15/02/2018
    Age : 68
    Localisation : ALPES

    Revenir en haut Aller en bas

    Le 26 mars 1962 Empty Re: Le 26 mars 1962

    Message par Blu

    Merci VERT de rappeler cet épisode tragique de la fin de l'Algérie...

    En dehors du côté particulièrement dramatique de cette affaire on a là un parfait exemple des risques que l’on prend avec l’utilisation de l’Armée pour faire du maintien de l’ordre.
    En plus, le 4ème RTA était un régiment de Tirailleurs Algériens ! Face à des manifestants pieds noirs…
    Son chef de corps, le colonel Goubard n’était pas sur place et aurait prévenu le haut commandement, les généraux Ailleret  et Capodano, que son unité n’était pas faite pour remplir ce genre de mission.
    Les causes du déclenchement de la fusillade ne sont pas clairement déterminées. Il semblerait que ce soit une provocation : un tir sur l’élément du 4ème RTA qui bloquait l’avancée de la foule.
    Sur le moment, l’information concernant cet évènement sera particulièrement occulté…
    Anonymous
    Blu
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum