Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Novembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 45 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 86 le Mar 5 Nov - 17:22

    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58 Empty 3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58

    Message par junker

    Opérations  « Olivier » « Sahari » Djelfa

                    Du 8  au 30 juillet 1958.



           Ces dernières opérations avec le 3e R.P.C du colonel Trinquier a lieu une partie du mois de juillet 1958. Situé à 320 kilomètres d'Alger dans la région des hauts plateaux des Ouled-Naïl  a 1000 mètres d'altitude, traversée par la  route qui mène vers Laghouat, Ghardaïa, Ouargla et aux puits de pétrole sahariens d'Hassi-Messaoud dans cet axe central.

     L'Escadron au complet avec jeeps et 4X4 correspondant à quatre pelotons de trente paras et prêt. Après une étape avec nos véhicules sous un soleil écrasant, nous retrouvons le soir venu notre unité, dans une vaste forêt d'oliviers silencieuse, certainement une ancienne plantation de colon abandonnée.
      Tout les véhicules sont regroupés en formation défensive, nous préparons nos emplacement de combat pour la nuit avec la pelle que nous trimballons toujours dessous le sac. En inspectant de plus prés les arbres, je m'aperçois que de très nombreux caméléons ont élus domicile dans cette oliveraie, chaque arbre compte deux à trois bestioles. Ils doivent trouver de la nourriture en quantité suffisante, sauterelles, mouches et autres insectes. C'est à qui aura son caméléon; ce dernier non content de changer de couleur,  gonfle sa gorge en cherchant à nous pincée, de sa gueule grande ouverte, on aperçoit une mâchoire cornée, et une langue ahurissante par la vitesse de projection et la précision du lancé de la boulette gluante qui tient lieu de piège . J'en ramènerai deux dans ma jeep, en les nourrissant de sauterelles dont ils raffolent.

           L'arrivée du régiment en plein mois de juillet par une chaleur torride sans un souffle de vent, n'est pas du goût de tout le monde. Le moindre effort nous fait rendre notre eau par tout les pores de la peau. Le soleil projette comme une chape de plomb ses rayons brûlant sur le paysage dès six heures du matin, la nuit glacial nous gèle le corps sur  ces massifs montagneux. Nous avons laissés les jeeps sur place, pour crapahuter comme les autres. Sur ces sommets érodés, couvert de caillasse et d'épineux. Les griffures et les entailles sur les jambes nues sont courantes, les accrocs de nos treillis et le frottement sur les rochers ont raison du tissu pourtant solide de nos vestes camouflées. Cela nous rappelle la 1er opération dan les Aurès. Certains reviennent en loques, déchiré de partout, les fermetures éclair sont pourtant costaud mais dans nos randonnées infernale beaucoup se retrouvent avec des bouts de ficelles pour refermer la veste.

           Le « Patron », renseigné par son 2e bureau, comprend vite que le secteur est pourri. Durant un an Bellounis s'est nommé  « général », ancien du MNA ( Mouvement National Algérien), qui, soi-disant veut se rallier à la France, après avoir obtenu des armes pour combattre le FLN, fait la guerre à sa façon pillant et tuant hors de son territoire, et cherche le moment propice pour rejoindre le FLN. Son armée, forte de trois cents hommes, le suit avec armes et bagages fournit généreusement par la France. A un certain moment son armée comptera prés de 3000 mille djounhoudes.
           Mohamed Bellounis, chef nationaliste appartenant au Mouvement National Algérien du parti de Messali Hadj, opposé au FLN et aux communistes. Une fois sa zone d'action fixée, il doit combattre le FLN dans sa Willaya IV avec  l'approbation de Robert Lacoste et des conditions définis. A la tête de sa troupe il fait semblant de coopérer. Mais cette situation devient incontrôlable, l'armée décide de les désarmer ou sinon les supprimer.

           Le colonel Trinquier est à la tête d'un groupe mobile s'articulant autour du 3e R.P.C, il doit a tout prix éliminer  Bellounis et son « Armée national populaire algérienne ».
    Ce groupe mobile comprend: un bataillon de légion, un commando de l'air, une unité de Bou-Saâda, de l'artillerie, l'aviation et un DIH.

           Le ratissage de plusieurs zones ou les combattants pro-Bellounis se sont réfugiés est difficile à fouiller, le secteur de Djelfa s'étend sur 27 000 km². Se situant sur un plateau de mille mètres de hauteur cerné par  un djebel inhospitalier et sauvage, fait d'une succession de sommets découpés et arides avec de gros éboulis de roches, ce plateau recouvert de nombreuse touffes d'alpha assez hautes, sont en vérité des caches pour les djounhoudes,. Des trous creusés dans ce décor inhospitalier restent invisibles des avions d'observation. Nous allons trouver des caches de nourriture et d'eau, une infirmerie,  et des armes. Sur ces immenses plateaux ou pousse de nombreuses touffes de cette herbe servant en papeterie. Parsemés de rochers creusés naturellement de grottes dissimulées par la végétation touffus, les rebelles en ont fait un camps de repos.

      Des groupes léger de rebelles éparpillés dans cette vaste zone, sont pris au filet par notre avance en tenaille, des accrochages se produisent, nous capturons une vingtaine de prisonniers, des armes de guerre, une quinzaine de tonne de matériel divers. Notre avance rapide désoriente les combattants du MNA, nous tombons sur deux charniers de 50 et 100 cadavres, dû à la guerre sans merci des deux factions FLN-MNA.
    Nos guides berbères descendre dans le trou pour dénombrer les cadavres en putréfaction,une odeur insoutenable s'en dégage,
    on dirait que l'odeur ne les importune pas ?
    ,
    Ainsi s'achève trop rapidement mes carnets de note. J'ai aussi pleins d'histoires cocasses ou moins, et bien des aventures qui auraient pu finir mal ! Une certaine chance peut-être ??    Prigent, Para chez Bigeard


    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58 Photos26

    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58 Image_30
    junker
    junker

    Messages : 114
    Points : 1995
    Réputation : 141
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 83
    Localisation : Deux-Sèvres

    Revenir en haut Aller en bas

    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58 Empty Re: 3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58

    Message par LANG

    Merci junker pour ce récit de votre vécu.
    Comme à chaque fois on est transporté dans cet environnement que vous savez nous faire partager.
    Ces chevilles qui se tordent, ce soleil qui brûle même quand il a disparu, ces cailloux qui glissent...
    LANG
    LANG
    MODÉRATEUR / EXPERT
    MODÉRATEUR / EXPERT

    Messages : 421
    Points : 3094
    Réputation : 619
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58 Empty re 3 ans en Algérie avec le 3e rcp 1955/58

    Message par salliere herve

    Merci Junker pour ce récit vécu et partagé . si j'osais ...... je demanderais la suite .

    salliere herve
    salliere herve

    Messages : 51
    Points : 2117
    Réputation : 59
    Date d'inscription : 07/10/2018
    Age : 68
    Localisation : mont de marsan

    Revenir en haut Aller en bas

    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58 Empty Re: 3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58

    Message par junker

    La suite était sur l'autre forum, si LANG est positif mes récits, je veux bien en faire une autre, parution qui comprend une trentaine de chapitre, que je transforme en ce moment en bouquin, qui sera après transformation mis dans une édition, au bénéfice d'une entraide para !!
    junker
    junker

    Messages : 114
    Points : 1995
    Réputation : 141
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 83
    Localisation : Deux-Sèvres

    Revenir en haut Aller en bas

    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58 Empty Re: 3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58

    Message par LANG

    C'est avec le même plaisir que je vous relirai junker.
    Vos histoires en réalité ne seront jamais les mêmes. Quand on relit, il arrive souvent qu'on découvre quelque chose que l'on n'a pas vu.
    Et j'espère bien être mis au courant lors de la parution de votre livre...
    LANG
    LANG
    MODÉRATEUR / EXPERT
    MODÉRATEUR / EXPERT

    Messages : 421
    Points : 3094
    Réputation : 619
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    3 ans en Algérie avec le 3e RPC 1955/58 Empty re 3 ans en Algérie avec le 3e rcp 1955/58

    Message par salliere herve

    merci Junker
    tenez nous au courant pour la sortie de votre livre .
    au plaisir de vous relire
    salliere herve
    salliere herve

    Messages : 51
    Points : 2117
    Réputation : 59
    Date d'inscription : 07/10/2018
    Age : 68
    Localisation : mont de marsan

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum