Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Défiler au pas lent
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeHier à 23:48 par salamandre

» Quel futur pour notre univers ?
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeHier à 21:17 par LANG

» Une lettre de Saint-Exupéry
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeHier à 20:57 par Jean

» Drapeau blanc.
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeHier à 20:24 par suspente

» un 30 février
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeHier à 8:51 par junker

» Le parapluie du Major Digby
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeHier à 8:36 par junker

» Le saviez-vous : Rintintin chien de guerre.
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeDim 28 Fév - 12:39 par Invité

» lieutenant-colonel Bastien-Thiry
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeSam 27 Fév - 12:41 par patrouille de nuit

» Le père JEGO
A la recherche des Morts pour la France Icon_minitimeSam 27 Fév - 12:38 par LOUSTIC

Mars 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 18 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 479 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est POUPARDIN

    Nos membres ont posté un total de 5224 messages dans 1838 sujets

    A la recherche des Morts pour la France

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    A la recherche des Morts pour la France Empty A la recherche des Morts pour la France

    Message par CASTOR2 Sam 13 Fév - 11:30

    Le Souvenir Français et le rapport de Benjamin Stora au président de la République
    A la recherche des Morts pour la France


    Début de l’article :


    Mais où sont passés les Morts pour la France ? 
    Dans les 157 pages du rapport de Benjamin Stora consacré aux questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie, cette expression n’est pas à l’ordre jour. Elle n’est présente qu’à trois reprises, deux fois dans des citations d’un discours de Jacques Chirac et d’un texte de loi, donc de manière extérieure à la rédaction de l’auteur, et une seule fois sous la plume de ce dernier. Cette seule fois concerne les tombes des soldats musulmans « Morts pour la France » dont le gouvernement algérien a refusé après l’indépendance le regroupement dans des nécropoles nationales françaises et dont il est demandé par l’auteur que la France finance, aujourd’hui, leur entretien aux familles (p. 97). Quant aux 25.719 jeunes morts sous l’uniforme français en Algérie (chiffre du rapport), soit, ils ont été tués (p. 31 et 42) - soit, ont perdu la vie (p. 14) - soit, sont morts (p. 44) - soit, sont des victimes (p. 15 et 41) mais jamais n’apparaissaient comme « Morts pour la France » sous la plume de Benjamin Stora. 

    Il est donc bon de rappeler que la mention « Mort pour la France » a été créée par la loi du 2 juillet 1915 et a été introduite par les termes suivants : « Il semble juste que l’état civil enregistre, à l’honneur du nom de celui qui a donné sa vie pour le Pays, un titre clair et impérissable à la gratitude et au respect de tous les Français ». Les militaires qui participaient au « maintien de l’ordre et à la pacification » de l’Algérie ont eu droit à la mention « Morts pour la France » lorsqu’ils décédaient dans les cas prévus par la loi. 
    L’absence d’utilisation de l’expression « Mort pour la France » dans ce rapport traduit donc une certaine conception de la guerre d’Algérie. Alors que pour l’Algérie, c’est une guerre « lumineuse », une guerre de libération qui conduit à l’indépendance ; pour la France, le contexte historique de la guerre ne correspond plus à la perception actuelle mémorielle des opinions publiques françaises, ou du moins d’une partie de cette opinion publique. 
    La guerre d’Algérie a été conduite par la France afin de conserver trois départements alors considérés comme français. Dans ce cadre, à l’origine l’attribution de la mention « Mort pour la France » est ambiguë. 
    Peut-on mourir pour la France dans une opération de maintien de l’ordre où l’autre est une composante de sa propre nation ?
     
    Suite avec article complet à lire en cliquant sur le lien suivant :
    Microsoft Word - 2021 janvier_Rapport B_Stora_A la recherche des MPF par le CGA Barcellini_président Souvenir Francais.docx (le-souvenir-francais.fr)
    CASTOR2
    CASTOR2
    Histoire et Mémoire
    Histoire et Mémoire

    Messages : 219
    Date d'inscription : 14/10/2019
    Age : 74
    Localisation : Centre

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum