Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Janvier 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 33 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 1 Invisible et 29 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    66-2B, tomorrow, vazimeli

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 479 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Subreville

    Nos membres ont posté un total de 5569 messages dans 1935 sujets

    M. Goya L’équation de la mort. Huit ans de guerre d’usure au Sahel

    Aller en bas

    M. Goya L’équation de la mort. Huit ans de guerre d’usure au Sahel Empty M. Goya L’équation de la mort. Huit ans de guerre d’usure au Sahel

    Message par LANG le Lun 4 Jan - 15:29

    Cinq morts et les médias s’embrasent…
    Cinq morts de trop, c’est vrai mais faut-il « beaucoup » de morts pour susciter un intérêt de la part de ceux qui sont censés nous informer ?
    Cinq morts, c’est donc une victoire pour nos « ennemis » ?
    Rien ne change en ce bas monde. Les américains ont connu cet impact médiatique au moment de la guerre du Vietnam. A force de voir « en direct » les opérations filmées par les journaux télévisés, l’opinion publique a fini par imposer le départ catastrophique des troupes américaines. Qui se souvient encore de cet hélicoptère américain s’arrachant du toit d’une maison de Saigon…
    Nous n’en sommes pas là (pas encore car les infos sur le terrain sont « contrôlées ») mais notre ennemi a marqué des points avec ses bricolages de roquettes.
    Plutôt que de me lancer, je préfère laisser la parole à quelqu’un qui a une vue pertinente de notre situation là-bas…
    Un article de Michel Goya dont je vous donne un petit extrait et vous conseille d’aller le lire sur son site. Vous verrez, les choses sont dites clairement…
     
     
     
    L’équation de la mort. Huit ans de guerre d’usure au Sahel
     
    Dimanche 3 janvier 2021
    La voie de l'épée (lavoiedelepee.blogspot.com)
     
    Un extrait :
    …Dans cette guerre, la France n’a que peu de prises sur les causes profondes de l’existence de groupes djihadistes, qui dépendent de la volonté et des capacités des autorités locales. Elle ne peut véritablement avoir une action efficace qu’en s’attaquant aux forces armées, en espérant au mieux les détruire et au pire les affaiblir assez pour que les forces de sécurité locales puissent prendre le combat à leur compte. De leur côté, les organisations djihadistes ne peuvent pas vaincre la France sur le champ de bataille, mais peuvent l’obliger à renoncer à son action. Ces objectifs différents aboutissent à des stratégies identiques visant à tuer le maximum de combattants adverses. Ce qui n’est alors normalement qu’un moyen de s’imposer devient une fin en soi…
     
     
     
    Et le dernier paragraphe :
    Le but d’une opération militaire n’est pas d’avoir aucun mort, sinon le meilleur moyen pour y parvenir est de ne pas la déclencher, mais de faire en sorte que ces morts presque inévitables ne l’aient pas été pour rien. Nous sommes actuellement sur le fil du doute, il est temps de changer de posture sur une victoire avant de basculer dans la certitude 
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 941
    Points : 32320
    Réputation : 14958
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    M. Goya L’équation de la mort. Huit ans de guerre d’usure au Sahel Empty Re: M. Goya L’équation de la mort. Huit ans de guerre d’usure au Sahel

    Message par bretivert le Lun 4 Jan - 17:59

    Bonjour à vous les paras colos ou autres.
    Personne à dit, du moins il me semble, que dans un conflit il ne devait y avoir aucun mort.
    Non, la question est celle ci. Pourquoi des militaires meurent au Mali et la réponse ne peut pas être " pour la Patrie "

    J'ai lu quelque part que pour que cette région reste à peu près stable nous devrons y rester indéfiniment.
    Chacun sait que dès que nous partirons la région en générale et le Mali en particulier redeviendrons un bourbier sans nom et un terreau à terroristes.

    On peut aussi se poser la question de savoir pourquoi la France est pratiquement seule là bas non ?
    Le passé des conflits précédents auraient dû nous servir, comme l'Afghanistan par exemple !
    Alors oui, donnez-moi une réponse, pour quelle cause nos militaires meurent au Mali ?
    bretivert
    bretivert

    Messages : 72
    Points : 9304
    Réputation : 2211
    Date d'inscription : 19/05/2019
    Age : 54
    Localisation : Vimines

    Revenir en haut Aller en bas

    M. Goya L’équation de la mort. Huit ans de guerre d’usure au Sahel Empty Re: M. Goya L’équation de la mort. Huit ans de guerre d’usure au Sahel

    Message par LANG le Lun 4 Jan - 21:33

    Il est des questions auxquelles il est difficile de répondre simplement.
    La dernière fois où un de nos soldats est mort « pour la Patrie » c’est peut-être à l’époque où on parlait d’Algérie Française…
    Depuis, toutes les autres « interventions » ne concernaient pas un « territoire » français mais des « intérêts » français ou des demandes de gouvernants de ces pays ou de l’OTAN (ou de l’ONU).
    Souvent, c’était contre le communisme aux multiples visages. Et parfois on ne se rappelle plus très bien pourquoi…
    En Indochine, au Liban, au Kosovo, en Afghanistan ou au Mali nos soldats sont morts après avoir été envoyés là-bas sur ordre de nos gouvernants.
    Ils sont déclarés « Morts pour la France ».
    Était-ce pour défendre la Patrie ? Défendre nos « intérêts » ? Respecter un accord d’entraide (en 39 on a déclaré la guerre à l’Allemagne pour respecter notre engagement avec la Pologne) ?

    En combattant les terroristes du Mali défendons-nous notre Patrie, nos intérêts, nos engagements avec ce pays ? Prenons-nous les devants face à un risque potentiel plus direct? Sommes-nous aux ordres d’infâmes colonialistes ?
    On s’aperçoit que les questions ne manquent pas…
    Chacun peut y trouver son compte et chacun peut y répondre à sa façon...
     
    Je dirai simplement : si on est là-bas pour de bonnes raisons alors au moins mettons-y les moyens.
    Ce qui signifie :
    - rappelons haut et fort pourquoi nous y sommes.
    - donnons les moyens à nos hommes et mettons le paquet pour disposer de véhicules protégés
    - renversons la table devant vos alliés pour les forcer à prendre leurs responsabilités
    Sinon ?
    Sinon arrêtons de mourir pour le roi de Prusse !
    On ramène le drapeau français et on rentre.
     On a de quoi s’occuper chez nous…
     
    Nota : c’était une tentative de réponse... épidermique.
    M. Goya ne traite pas de cet aspect. Il dit, et il a raison, que le moment est arrivé de savoir ce que l’on veut faire. Sur ce point je le rejoins, il faut décider maintenant et ne pas tergiverser…
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 941
    Points : 32320
    Réputation : 14958
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum