Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Janvier 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 58 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 2 Invisibles et 53 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    66-2B, Estrope, vent du sud

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 476 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est HCUCCHI

    Nos membres ont posté un total de 5495 messages dans 1924 sujets

    Léon Gautier et Hubert Faure les derniers du commando Kieffer

    Aller en bas

    Léon Gautier et Hubert Faure les derniers du commando Kieffer Empty Léon Gautier et Hubert Faure les derniers du commando Kieffer

    Message par CASTOR2 le Ven 1 Jan - 17:09

    Les deux derniers du commando Kieffer.
     
     
    Léon Gautier
     
    Léon Gautier et Hubert Faure les derniers du commando Kieffer 21832910
     
    Un article de lignesdedefense du 1/01/2021
    Le vétéran Léon Gautier élevé au rang de Grand officier de la Légion d’honneur : Lignes de défense (ouest-france.fr)
     
    (JO du 1er janvier 2021)
    Léon Gautier, l’un des 177 fusiliers marins du commando Kieffer à avoir débarqué sur les côtes normandes le 6 juin 1944, a donc été élevé au rang de Grand officier de la Légion d’honneur, ce 1er janvier 2021.
     
    Né le 27 octobre 1922 à Rennes et habitant à Ouistreham (Calvados), il rejoint les Forces françaises libres, à Londres, en juillet 1940. Trois ans plus tard, il se porte volontaire pour intégrer un des commandos dirigé par le commandant Kieffer.
     
    Le 5 juin 1944, il quitte l’Angleterre dans une barge menée par Alexandre Lofi, la seconde étant conduite par le commandant Kieffer. À 7 h 30, le lendemain matin, il débarque sur sa terre natale, à Colleville-sur-Orne (Colleville-Montgomery). « En août 1945 à Vannes, je suis débarqué de mon bataillon parce que je me casse à nouveau quelque chose, nous racontait-il en 2019. Je repars à Rennes avec Dorothy, ma femme rencontrée à Douvres, en Angleterre. J’y travaille comme carrossier, métier appris avant la guerre. Les conditions de vie, à ce moment-là en France, sont difficiles et nous retournons en Angleterre où nous restons sept ans. Nos deux filles, Jacqueline et Jeannette, y naissent. Nous partons vivre ensuite en Afrique où j’exerce le même métier pour le Comptoir français d’Afrique occidentale. Puis nous rentrons en France. Je reprends des études de droit et je deviens expert automobile à Rennes puis à Beauvais (Oise). »
     
    Il emménage en 1992 à Ouistreham, pour éviter les voyages liés aux commémorations et s’occuper du musée du Numéro 4 Commando.
     
    ***
    Il est un des deux hommes du commando à être encore en vie, avec Hubert Faure, de dix ans son aîné, qui vient d’être élevé Grand-croix de la Légion d’honneur, comme le dit aussi le JO de ce 1er janvier: A la dignité de grand-croix M. Faure (Hubert, Emile), ancien combattant des forces navales françaises libres. Grand officier du 13 décembre 2014.
     
     
    Hubert Faure
     
    Léon Gautier et Hubert Faure les derniers du commando Kieffer 800px-12
    Par Alsace1944 — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=84804698
     
    Voir son parcours sur wikipédia
    Hubert Faure — Wikipédia (wikipedia.org)
    CASTOR2
    CASTOR2
    Histoire et Mémoire
    Histoire et Mémoire

    Messages : 207
    Points : 14467
    Réputation : 6161
    Date d'inscription : 14/10/2019
    Age : 74
    Localisation : Centre

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum