Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Janvier 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 32 utilisateurs en ligne :: 5 Enregistrés, 1 Invisible et 26 Invités :: 1 Moteur de recherche

    66-2B, bretivert, Estrope, junker, vazimeli

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 479 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Subreville

    Nos membres ont posté un total de 5565 messages dans 1935 sujets

    Le général Marc-Amédée Monchal est décédé

    Aller en bas

    Le général Marc-Amédée Monchal est décédé  Empty Le général Marc-Amédée Monchal est décédé

    Message par VERT le Sam 14 Nov - 15:50

    Le général Marc-Amédée Monchal est décédé  Screen23

    Marc-Amédée Monchal, ancien Cémat. (© Armée de terre / 35e RAP)

    Marc-Amédée Monchal, qui avait rejoint les rangs de l’armée en 1954, au plus fort de la guerre d’Algérie, est mort le 12 novembre 2020. Il a marqué l’histoire du 35e Régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP). Il fut, du 17 avril 1991 à août 1996, Chef d’état-major de l’Armée de terre (Cémat).

    Né le 27 août 1935, Amédée-Marc Monchal, originaire de Die dans la Drôme, issu d’une famille modeste sans lien avec l’institution militaire, est admis à Saint-Cyr en 1954 (Promotion Lieutenant-Colonel Amilakvari), alors que débutait la guerre d’Algérie. Nommé sous-lieutenant en 1958, après sa scolarité à Saint-Cyr, il choisit l’arme de l’artillerie puis il est affecté au 2e bataillon du 24e Régiment d’artillerie (2/24e RA), en Algérie. Il servit alors comme chef de section d’infanterie, puis comme adjoint au commandant de batterie à pieds. Dans la foulée, il est promu lieutenant en octobre 1958, et rejoint, en 1959, le centre d’instruction du 35e Régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP) à Tarbes. Dès-lors, un lien fort unit Marc Monchal à cette unitée.

    Après un nouveau séjour algérien, entre novembre 1959 et septembre 1960, Marc Monchal est fait capitaine en 1963 et prend le commandement de la 3e batterie du 35e RAP en juillet 1966. En 1978, il devint commandant en second du 35e RAP à Tarbes, et en prit le commandement l’année suivante. Il est nommé colonel en 1980. Promu général en 1984, il fut promis à de grandes destinées, comme le furent Foch ou Mengus, ses illustres prédécesseurs à la tête de ce régiment. Il fut le chef du cabinet militaire de Jean-Pierre Chevènement, ministre de la Défense, avant d’être nommé Cémat en 1991, avec l’appellation de général d’armée. Il eut à assumer l’engagement de l’Armée de terre en ex-Yougoslavie avec toutes les limitations imposées par le statut des casques bleus.

    Le général Monchal a reçu plusieurs décorations, parmi lesquelles celles de grand officier de la Légion d’Honneur, la croix de la valeur militaire, la Croix du combattant, la médaille commémorative des opérations de maintien de l’ordre de la sécurité en Algérie et la médaille d’or de la jeunesse et des sports.

    Marc Monchal avait été admis en 2e section en 1996. Il est mort le 12 novembre 2020 à 85 ans

    _________________
    « Du Ciel au Combat »  Le général Marc-Amédée Monchal est décédé  56810
    VERT
    VERT

    Messages : 101
    Points : 11943
    Réputation : 639
    Date d'inscription : 15/02/2018
    Age : 69
    Localisation : ALPES

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum