Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Officiers et cadres de demain.
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeHier à 19:26 par LANG

» Un petit jeu pour fin limier.
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeMer 25 Nov - 20:25 par junker

» Ces jours là à Nuremberg
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeMer 25 Nov - 19:35 par Kuiper

» Livre : Soldat de l’ombre
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeMer 25 Nov - 9:05 par Oort

» Adeline Gray et l’utilisation du nylon !
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeMar 24 Nov - 18:16 par Oort

» La Résistance : aperçu rapide.
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeMar 24 Nov - 8:57 par CASTOR2

» Quitter le Sahel ?
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeLun 23 Nov - 14:12 par LANG

» Humour et confinement.
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeLun 23 Nov - 14:07 par VERT

» Photo : Le fusillé souriant
Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Icon_minitimeSam 21 Nov - 21:30 par LANG

Novembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 60 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 1 Invisible et 57 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Estrope, moret dominique

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 450 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est moret dominique

    Nos membres ont posté un total de 5190 messages dans 1839 sujets

    Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ?

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Empty Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ?

    Message par LANG le Lun 26 Oct - 11:19

    Un article de l'ASAF Posté le dimanche 25 octobre 2020


     A un moment où on entend un concert de gens diffusant des opinions ayant subi une cure de lavage, il est bon de prendre un peu de recul.
    Voici un texte qui résume assez bien la situation dans laquelle nous nous trouvons. A méditer avant de croire les "beaux parleurs"...


    « Adieu Monsieur le Professeur, on ne vous oubliera jamais », jamais Hugues Aufray interprétant il y a 52 ans  cette très belle chanson n’aurait imaginé qu’un jour elle serait reprise pour rendre hommage au professeur Samuel Paty, vendu par deux de ses élèves pour 300 € et  décapité par un terroriste  réfugié en France.
    Au delà de la légitime émotion on peut s’interroger sur le fait que connu, comme on dit, des services de police pour dégradations, actes de violence, cet individu n’a jamais été traduit en justice  mais il n’est pas le seul à bénéficier de la grande mansuétude française.
    Il aura fallu un acte barbare  directement inspiré des méthodes d’intimidation et d’exécution de l’Etat islamique pour que les autorités se réveillent un tant soit peu malgré les avertissements des services spécialisés depuis tant d’années.

    Dans la foulée, on feint de découvrir l’imprégnation islamiste dans les esprits , là aussi ce phénomène fut largement occulté pendant des années par peur de s’y attaquer, par peur de stigmatiser et autres réactions toutes plus irresponsables les unes que les autres dont ce fameux slogan porté aux nues « touche pas à mon pote » comme si on pouvait toucher aux autres mais pas à celui qui appartient à ma communauté : bel exemple du terreau idéologique sur lequel a prospéré le communautarisme et donc le séparatisme !

    La lutte contre le terrorisme islamique est très loin d’être gagnée tant sur le plan  extérieur qu’intérieur.
    A l’étranger, depuis des années, la France essaie de gagner la guerre au Sahel contre les terroristes islamistes. La France est bien seule sur le terrain et cette guerre ne peut pas être gagnée pour les raisons suivantes :
    -      l’immensité du champ de bataille grand comme l’Europe,
    -   l’hostilité d’une partie des populations locales  à une présence française jugée comme une armée d’occupation,
    -      les accommodements de certains gouvernements locaux avec les djihadistes,
    -      l’absence sur le terrain des autres forces européennes
    -      le soutien des terroristes sur le plan financier par les trafics en tout genre et aussi par certaines organisations liées au Pays du Golfe nos soi disant amis,
    -      l’absence totale de visibilité dans la durée des opérations engagées,
    -      la perte chaque année de la vie de soldats français,
    En d’autres termes on est coincé entre le fait de ne pas partir car cela apparaîtrait comme une défaite et l’absence de perspectives de paix car en face les terroristes ont le temps pour eux, l’idéologie, le soutien de pays étrangers. La guerre au Sahel n’est qu’une des suites logiques de l’intervention française en Libye : succès à très court terme et catastrophe ensuite.
    Cette guerre, malgré les affirmations officielles, n’a pas vraiment de liens avérés avec le terrorisme qui frappe la France depuis des années. Les leçons de l’histoire ne servent vraiment pas : Indochine, Algérie, Viet Nam, Afghanistan, etc. Il est plus que temps de partir du Sahel car nous continuerons à perdre des soldats, c’est une certitude et on n’éradiquera pas le terrorisme, c’est une autre certitude.

    Sur le plan intérieur, depuis des années notre pays fait face à des attentats terroristes qui touchent essentiellement des Français non musulmans car c’est un peu facile de dire que les premières victimes sont des musulmans, ce qui est exact mais à l’échelle mondiale pas française. Pendant des décennies on a préféré se cacher les yeux et se boucher les oreilles pour ne pas voir la montée de l’islamisme militant et de ses conséquences tragiques que sont les attentats.
    Il est assez pitoyable de voir des gouvernements qui sont systématiquement dans la réaction à des événements tragiques mais qui ne sont jamais dans les actions proactives c’est à dire faire la guerre à nos ennemis en prenant l’offensive comme le disait Charles Pasqua : il faut terroriser les terroristes : joli discours propre à flatter le public mais quelles actions derrière les mots. Si nous sommes en guerre comme on nous le répète à longueur de journée il faut employer les moyens de la guerre à commencer par déférer les terroristes devant les juridictions militaires et non civiles.
    Quand il y  avait une vraie guerre, la Seconde Guerre mondiale, dans une démocratie comme les Etats Unis, pays qui n’était pas envahi sur son sol, le gouvernement démocrate de Roosevelt a interné dans des camps de concentration sur le territoire américains des milliers de citoyens américains d’origine japonaise au seul motif de leur origine ethnique mais cela on l’a oublié.

    Il y a aussi une autre vérité à rappeler c’est qu’aucune loi n’est inscrite dans le marbre pour l’éternité, pas plus la loi ordinaire, que la constitution, que les traités internationaux, que la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
    L’état de droit est celui du droit  voté par les parlementaires ou par le peuple et n’est pas un argument recevable pour ne rien changer. Car les terroristes et leurs inspirateurs les islamistes utilisent notre droit justement pour bénéficier des garanties de l’état de droit.
    On se souvient quand même que le Président Hollande a avoué, chose incroyable, qu’il avait ordonné au moins 4 exécutions extra judiciaires. Cette affirmation, en démocratie, est l’opposé même de l’état de droit au nom de la raison d’Etat sans que personne ne définisse ce qu’est la raison d’état d’ailleurs. Au nom de quoi un Président peut-il accepter d’être au-dessus de la loi notamment de celle qui interdit en France la peine de mort? Mais manifestement ce sujet n’intéresse pas grand monde car on admet communément que le Président défend la nation et comme il n’est pas responsable de ses actes il peut ordonner ce qui lui semble bon pour la nation. Ce raisonnement peut se comprendre mais nous ne sommes plus dans un état de droit. La question qui vient donc tout de suite à l’esprit est la suivante : si nous sommes en guerre le pouvoir exécutif peut il ; ordonner des exécutions extra judiciaires sur le territoire français et non plus seulement à l’étranger? Pendant la guerre d’Algérie, cette technique fut employée par le pouvoir gaulliste contre certains militants de l’OAS devenus terroristes mais à l’époque ce genre d’opérations avait été sous traitée à des membres de la pègre et a eu pour conséquence après la fin de la guerre d‘Algérie une grande impunité de certains truands. En période troublée, nos démocraties peuvent employer les méthodes des pays totalitaires.

     Maintenant la lutte contre le terrorisme et son avatar plus présentable l’islamisme sur le territoire national se heurte à des difficultés très importantes :
    -      les sympathisants terroristes islamistes se comptent par dizaines de milliers
    -      les sympathisants islamistes se comptent par centaines de milliers  sinon plus
    -    les islamistes et les terroristes ont pour eux le nombre, les techniques allant de l’intimidation, de la violence et bien évidemment de l’attentat.
    -    même minoritaires le simple fait de commettre un attentat terrorise une bonne partie de la population et c’est bien normal : l’histoire nous a appris qu’une minorité violente prend le pouvoir sur la majorité justement à cause de la violence ; Trotski l’avait parfaitement théorisé et avec la propagande soviétique le coup d’état est devenu la révolution d’octobre y compris dans nos livres d’histoire.
    -      l’islamisme, qu’on le veuille ou non, se recommande de l’Islam et il est très difficile de faire la différence puisque l’Islam n’est pas seulement une religion mais aussi un système politique et social. On parle d’ailleurs des pays musulmans car dans ces pays le pouvoir ne se partage pas avec les non musulmans sauf le triste exemple du Liban.
    -      la police n’a pas les moyens de surveiller tous les suspects de sympathie pour le terrorisme islamique car malheureusement pour surveiller physiquement une personne il faut être une vingtaine de policiers et de plus dans des quartiers dits sensibles. En d’autres termes il faudrait 100 000 policiers à la DGSI mais on ne les aura jamais  La surveillance est donc surtout électronique sur les téléphones et internet mais cela n’empêche pas de passer à l’acte. Il suffit de se souvenir de l’assassinat du Père Hamel par un terroriste qui avait un bracelet électronique. C’est pareil pour les caméras de surveillance : elles n’empêchent pas de passer à l’acte pour quelqu’un qui est déterminé.
    -      Or cette détermination, les terroristes l’ont puisque le but est de mourir en martyr. En face il y a longtemps que la notion de martyr a disparu dans les actions proactives.
    -      notre législation est d’une grande faiblesse : la loi de 2004 sur l’interdiction du voile à l’école ne s’applique pas à Mayotte devenu département français sans que le peuple ne soit consulté. La loi de 2010 ne cite pas nommément l’interdiction du niqab et de a burqa et en plus ne parle que d’espace public au lieu de parler d’espace accessible à la vue du public ce qui fait que la passagère d’une voiture portant la burqa intégrale n’est pas punissable te cerise sur le gâteau la police n’a pas le droit de confisquer la burqa ou le niqab et donc la contrevenante repart voilée intégralement etc….
    -     enfin on peut s’interroger sur les avantages absolument invraisemblables sur la plan financier accordés depuis Mitterrand, confirmés par Chirac, aggravés par Sarkozy et maintenus par Hollande et Macron aux résidents des pays du Golfe en France à savoir pas d’impôt sur la fortune immobilière, pas d’impôts sur les loyers perçus et pas d’impôts sur les plus values. Voilà un bel exemple d’avantages fiscaux accordés au mépris de l’égalité entre contribuables au détriment des citoyens français mais surtout pour des pays qui sont les inspirateurs du terrorisme depuis des dizaines d’années et oui sont nos véritables ennemis mais ceci l’occident entier ne veut pas s voir le double jeu de ces pays au premier rang desquels se trouve l’Arabie Saoudite et la Turquie ; ce dernier pays encore membre de l’OTAN et dont le Président insulte régulièrement notre pays.

     En conclusion, il est certain que nous aurons d’autres attentats, que l’islamisme va gagner du terrain, et qu’en définitive nous n’avons aucune certitude bien au contraire, de gagner cette guerre qui nous a été déclarée depuis des dizaines d’années par des idéologues et des terroristes dont les membres les plus actifs sont pour notre malheur des Français.
    Eric STEMMELEN
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 883
    Points : 27620
    Réputation : 12558
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Empty ............ quand planait l'ombre de la guerre.

    Message par WILLIS le Lun 26 Oct - 15:59

    Merci pour le partage de cet article.
    La situation en France est extrêmement compliquée, plusieurs fronts de détachent, comme par exemple la situation économique catastrophique qui va continuer à s'accentuer. Jusqu'à quand ? La faillite pure et simple ?
    La situation sanitaire qui elle aussi ne semble pas se résoudre et qui affaiblit encore un peu plus un pouvoir qui depuis qu'il est aux affaires a dû gérer des situations explosives, comme les gilets jaunes.
    L'islamisme, que le gouvernement voudrait sinon éradiquer, du moins affaiblir fortement, mais dont les décisions ne peuvent entrer en vigueur car il existe de très nombreux recours. Et puis, de nombreux pays musulman, que l'on croyait amis de la France appellent au boycott de produit français.
    Tout ces ingrédients ajoutés à l'irresponsabilité et la folie de certains hommes politiques de l'opposition fait planer plus que jamais l'ombre de la guerre.


    Dernière édition par WILLIS le Lun 26 Oct - 18:37, édité 1 fois

    _________________
    Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'on fait.
    WILLIS
    WILLIS
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 272
    Points : 19322
    Réputation : 4385
    Date d'inscription : 21/04/2017

    http://www.campidron.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ? Empty Re: Va-t-on gagner la guerre contre le terrorisme ?

    Message par LANG le Lun 26 Oct - 18:36

    Une guerre ?
    C’est peut-être ce qui va arriver. Nos « Anciens » disaient souvent « qu’ils allaient déclencher une guerre pour régler les problèmes »
    Je pense qu’ils diraient la même chose aujourd’hui en regardant la situation mondiale…
     
    J’ai lu un article (publié aujourd'hui) sur le site geopragma dont voici le début :
    « Depuis mars 2012, la France est confrontée à un nombre d’attentats islamistes sans précédent qui ont causé 267 morts et probablement plus de 700 blessés au sein de notre population. Le dernier en date étant la décapitation de Samuel Paty, professeur d’Histoire et de Géographie à Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre 2020 qui avait montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression. Il faut aussi prendre en compte nos pertes militaires dans des opérations extérieures contre les djihadistes de l’Islam radical : 90 morts et près de 1000 blessés en Afghanistan depuis 2003 et 46 morts et plus de 300 blessés au Sahel depuis le début de l’opération Serval.
    Ce rappel des morts et des blessés sur notre territoire national et lors d’opérations extérieures démontre clairement que nous sommes en guerre. Après la prise de conscience du Président Macron et ses paroles fortes, se borner à prendre des mesures uniquement sur le territoire national ressemblerait à un coup d’épée dans l’eau… »
    site : ICI


    D’après l’auteur (Le général Pinatel), pour lutter contre l’Islamisme radical il faut le faire au niveau National, Européen et hors d’Europe ! 
    Si on suit le raisonnement on y va tout droit…
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 883
    Points : 27620
    Réputation : 12558
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum