Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Octobre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 58 utilisateurs en ligne :: 5 Enregistrés, 2 Invisibles et 51 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    JACQUES PINET, junker, landaburu, Noir4, vazimeli

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 425 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Assad

    Nos membres ont posté un total de 5058 messages dans 1799 sujets

    Méfiez-vous de vos amis, quant aux ennemis…

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Méfiez-vous de vos amis, quant aux ennemis…  Empty Méfiez-vous de vos amis, quant aux ennemis…

    Message par LANG le Dim 11 Oct - 9:24

    « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge !" Voltaire


    Oui, c’est en lisant deux articles de l’ASAF que cette citation m’est revenue à l’esprit !
    Je ne sais pas quelle sera votre réaction mais je vous engage à lire ces textes.


    ****


    L’armée de terre s’entraîne à la guerre informationnelle
    Posté le vendredi 09 octobre 2020    ICI

    Extraits :
     L’état-major veut réinvestir la lutte contre la manipulation de l’information, notamment sur les réseaux sociaux.
    Sur les réseaux sociaux, l’armée de Terre communique à tout rompre. C’est une démonstration de force, de transparence, de crédibilité alors qu’elle est constamment confrontée à un enjeu de recrutement. Jeudi, comme chaque année à la même époque, elle présentait ses « capacités », lors d’une démonstration organisée sur le camp de Satory, près de Versailles…

    … « Avec quelques tweets ou quelques images, un État ou un groupement peuvent créer du discrédit dans un monde où l’émotion devient prépondérante, poursuit le général. La propagande est à la portée de tous. » « Sachons répondre aux stratégies indirectes. Réinvestissons des champs que nous avons délaissés : la ruse, la déception ou la désinformation », suggère-t-il. La manipulation de l’information n’est effectivement pas nouvelle dans l’art de la guerre. Mais à l’âge des réseaux sociaux et de la post-vérité, elle prend une autre ampleur…

    … Dans une autre séquence de la démonstration, la guerre informationnelle touche les réseaux français. « Des images manipulées et légendées cherchent à discréditer les forces, explique le commentaire, avec des conséquences au niveau national sur la légitimité de l’intervention. » Le sujet dépasse le champ de l’armée de Terre et relèverait alors du débat politique. La question est laissée ouverte. Mais sans soutien de l’opinion publique, les actions extérieures de la France sont éminemment plus difficiles à conduire. Les exemples existent déjà : en Centrafrique ou au Mali, le sentiment antifrançais a été relayé sur les réseaux sociaux pour remettre en cause la présence militaire de la France. La manipulation des images à l’extrême perfection, à travers la technologie des deep fake, inquiète autant que les menaces cyber…


    … Les limites de la guerre informationnelle sont difficiles à cerner. Elle ne relève pas seulement de l’armée de Terre qui « n’en est qu’un acteur » parmi d’autres, souligne le général Burkhard. Mais elle « doit être capable d’aller dans ce champ-là et de s’en protéger », dit-il en détaillant quelques actions concrètes : produire des informations, avoir des stratégies de communication, appuyer des actions cinétiques avec une action informationnelle. On peut ajouter la détection des fausses informations. Il faut aussi former les soldats à résister à cette lutte d’influence. L’enjeu est d’abord éducatif pour s’appuyer sur des hommes stables psychologiquement et émotionnellement. Il est ensuite organisationnel. « La première ligne de défense réside dans la confiance des soldats en leur chef », explique le général. Elle se construit bien avant le déclenchement d’une crise.  Nicolas BAROTTE Le Figaro
     
    Et maintenant, toujours sur l’ASAF une réaction à une émission d’ANTENNE 2.    
    Antenne 2 : un service public d’intoxication et de culpabilisation
    Posté le vendredi 09 octobre 2020  ICI

    Texte complet :

    Voilà une émission* qui a accaparé une soirée sur la chaine antenne 2. Cet exercice contestable plaide ainsi par son outrance en faveur d’un futur démantèlement du service public de l'audio-visuel.
    Il s'agit là d'un conditionnement des téléspectateurs non avertis aux thèses bien en cours de la perversité structurelle de notre pays, esclavagiste et colonisateur.

    Aucune nuance dans la démonstration, les Français doivent se couvrir la tête de cendres en se repentant à propos de leurs ancêtres qui se sont couverts d'ignominie en partant à la conquête du monde pour se goinfrer, en accaparant les richesses des pays conquis et en humiliant et martyrisant leurs populations ainsi subjuguées. L'absence d'objectivité est manifeste, ne serait-ce que par le choix des intervenants dont on peut naturellement mettre en cause la crédibilité. Le débat final est construit sur le même pied, il n'y avait aucune contradiction possible pour ramener à l'ambiance de l'époque et éviter ainsi les anachronismes, la part maudite de l'historien selon Marc Bloch. Le but est de faire admettre que la colonisation n'est pas terminée et qu'elle se perpétue au détriment de la population plus ou moins fraîchement immigrée – et ainsi discriminée – alimentant ainsi les thèses des groupuscules activistes, racialistes et autres sévissant dans notre pays. Sans doute va-t-il falloir penser à dédommager et ouvrir le musée de la colonisation ici demandé, si cher à Pascal Blanchard, fondateur de l'ACHAC, coréalisateur de ce programme et sans doute futur président dudit musée. Ne sait-on jamais ?

    Cette soirée complète consacrée à ce courant résolument anti-France est inadmissible. Les Français ne sont pas des salauds, ils ne sont pas racistes, ce qui a été, il est vrai, admis timidement in fine - mais bien tardivement – dans le débat. Cette culpabilisation gratuite est un exercice douteux qui ne mérite pas ce passe-droit médiatique. La télévision publique a ainsi démontré son parti-pris en faveur d'un courant de pensée inquisiteur et subversif, ce qui trahit son devoir d'objectivité. Il faut s'interroger sur le maintien d'un service public ainsi corrompu, où sévit un copinage outrancier, dont l'équilibre financier dépend d'une prédation de téléspectateurs soumis malgré eux à ce genre de programme dont la légitimité s'avère contestable.
    Colonel (e.r) Gilles LEMAIRE

    * https://www.france.tv/france-2/decolonisations-du-sang-et-des-larmes/decolonisations-du-sang-et-des-larmes-saison-1/1974075-la-rupture-1954-2017.html
    ***********
    Voltaire aurait-il toujours raison…
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 860
    Points : 25580
    Réputation : 11508
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Méfiez-vous de vos amis, quant aux ennemis…  Empty Re: Méfiez-vous de vos amis, quant aux ennemis…

    Message par compagnie tournante le Dim 11 Oct - 11:13

    "Cette soirée complète consacrée à ce courant résolument anti-France est inadmissible."

    Entièrement d'accord, mais elle à eu lieu ! le mal est donc fait, et personne ne le dira tout haut dans la classe politique de peur de passer pour un raciste.
    compagnie tournante
    compagnie tournante

    Messages : 67
    Points : 14395
    Réputation : 1176
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Méfiez-vous de vos amis, quant aux ennemis…  Empty Re: Méfiez-vous de vos amis, quant aux ennemis…

    Message par Blu le Dim 11 Oct - 12:35

    Je partage tout à fait la même opinion compagnie tournante.
    C'est quand même incroyable ce "manque" de réaction !
    Est-ce de la censure ? Du manque de courage ? De l'indifférence ?
    "l'historien" chargé de faire son étude sur la guerre d'Algérie n'a aucun souci à se faire, on lui a ouvert les portes !
    Blu
    Blu

    Messages : 87
    Points : 7904
    Réputation : 3641
    Date d'inscription : 09/05/2020
    Age : 61
    Localisation : Provins

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum