Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» un vert ça va ...........
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeHier à 21:00 par LANG

» RTS : Reconnaissance de terrain sommaire
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeVen 18 Sep - 21:12 par Blu

» Ce jour-là : 11 septembre 1917 Guynemer
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeVen 18 Sep - 13:02 par CASTOR2

» Base aérienne d’Orléans
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeVen 18 Sep - 10:43 par Invité

» La cité perdue des Français d'Indochine
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeJeu 17 Sep - 23:40 par Invité

» Saut de la Saint Michel 2020
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeJeu 17 Sep - 16:10 par LOUSTIC

» AIRBORNE CENTER
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeJeu 17 Sep - 16:01 par LOUSTIC

» Service historique de la Défense et parrains de promotions
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeJeu 17 Sep - 13:12 par Invité

» Saint Michel 2020 au 1er RCP
Si on parlait manipulation ou désinformation… Icon_minitimeJeu 17 Sep - 11:37 par Invité

Septembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 24 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 405 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est DESVIGNES

    Nos membres ont posté un total de 4842 messages dans 1715 sujets

    Si on parlait manipulation ou désinformation…

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Si on parlait manipulation ou désinformation… Empty Si on parlait manipulation ou désinformation…

    Message par Kuiper le Jeu 20 Aoû - 15:26

    C’est bientôt la rentrée. Nous n’allons pas tarder à être submergés de nouvelles, d’informations, de certitudes, de démonstrations, d’enfumages…
    Il serait temps de se rappeler les bons principes. Ceux qui concernent la « désinformation » ou les informations  qui prétendent nous informer…
    Pour ceux qui voudraient réviser leurs notes, voila quelques lignes glanées au hasard d’un survol d’internet.
    On prendra ce qui intéresse, le reste à mettre là où l’on veut…



    Si on parlait manipulation ou désinformation… L042r-10


    Le totalitarisme en douceur
    Un article signé Clojac, sur Agoravox

    « Le contrôle des foules repose sur la peur qu’elles éprouvent et les promesses d’échapper au pire qu’on leur fait. » – William Mac Dougall in « Introduction to social psychology » Methuen & Co London 1911.
    Alors que le nazisme et le stalinisme n’ont pas encore perpétré leurs crimes, le fondateur de la psychologie sociale professe qu’on contrôle mieux les masses en manipulant leur instinct grégaire plutôt qu’en les transperçant avec des baïonnettes.
    Et il ajoute prémonitoire : « Les morts ne servent à rien, ils ne vont plus aux champs, ils ne font plus tourner les fabriques, ils n’achètent plus rien (…) Un leader avisé doit faire trembler le peuple et le protéger contre des ennemis imaginaires. Le peuple lui sera alors reconnaissant de sa tyrannie. »
    Remplacez « leader » par « Prince » et vous paraphrasez Machiavel.
    D’ailleurs un courant politique du XXème siècle « les machiavéliens » remet en cause les leurres selon eux du suffrage universel, des assemblées représentatives et des gouvernements de majorité. Pour eux le vrai pouvoir réside dans les minorités actives (un concept repris par Cohn Bendit en 1968) Ces minorités sont déjà dans les années 1930 la presse, la radio, les sociétés secrètes, les groupes de pression et la finance qui les contrôle tous.
    Les pères fondateurs Gaetano Mosca et Vilfredo Pareto protofascistes BCBG (ça exite !) professent l’existence inévitable d’une oligarchie s’appuyant sur le mensonge et la désinformation, parce que le peuple est trop bête pour essayer de comprendre les enjeux réels… Tandis que leurs émules Roberto Michels et Arthur Livingston sont plutôt des cyniques désabusés qui considèrent que la populace ne mérite pas la liberté, si elle n’est pas capable de mourir pour elle.

    Des recettes toujours en vigueur
    On va éviter le point Godwin en occultant les noms des auteurs de ces aphorismes : « Un mensonge mille fois répété devient une vérité dont plus personne ne doute. »
    « L’exercice de la liberté d’opinion n’est garanti par les démocraties que si les idées défendues coïncident avec celles du gouvernement et des partis en place. »
    « Les droits constitutionnels n’existent que pour ceux qui en profitent, et ses obligations ne s’imposent qu’à ceux qui s’y opposent. »
    Trêve de citations et qu’importe qui les a prononcées. On jurerait qu’elles ont été inventées pour servir les climato-fanatiques.
    Déjà un point commun à souligner entre les adeptes du réchauffement et les régimes les plus autoritaires : dans leur propagande, ils calomnient et déprécient les gens qui ont consacré toute leur vie à la science et à la recherche s’ils sont en désaccord avec le dogme… Tout en valorisant démagogiquement ceux qui ont un bagage restreint mais adhèrent à la doxa. En encourageant leurs fantasmes : Posséder la science infuse. Être un individu exceptionnel sans effort. Tout comprendre sans jamais avoir ouvert un livre. Avec pour emblème qui les représente tous, une gamine déscolarisée à l’intellect limité.
    Sans faire de la psychanalyse de bistrot, la clientèle de prédilection des faiseurs d’opinion climato-frénétiques possède un profil bien particulier : Celui de complexés qui croient se donner de l’importance en rabâchant le dégueulis idéologique des meneurs. Parce que l’autorité scientifique avec ses principes stricts et ses protocoles contraignants évoque la crainte révérencielle du père à laquelle l’enfant voudrait se soustraire. La rigueur des sciences exactes renvoie l’image détestable de l’autorité, celle de l’enseignant qui morigénait le mauvais élève, de l’adjudant qui punissait le troufion maladroit, du contremaître qui aboie ses ordres brutaux, du patron cupide qui exploite sans vergogne ses salariés, ou encore un(e) conjoint(e) envahissant, castrateur, liberticide.

    Source :  ICI

    ****************
    Et voici quelques idées…

    En résumé : 17 techniques pour enterrer la vérité
    Des allégations d’activités criminelles fortes et crédibles peuvent faire tomber un gouvernement. Quand le gouvernement n’a pas une défense efficace et basée sur les faits, d’autres techniques doivent être employées. La réussite de ces techniques dépend grandement d’une presse coopérative et complaisante ainsi que d’un simple parti d’opposition symbolique.
     1.    Gardez le silence. Si ce n’est pas reporté, ce n’est pas une actualité, ce n’est pas arrivé.
     2.    Indigné de cire. Également connu sous le nom du stratagème  » Comment oses-tu ? « .
     3.    Qualifiez toutes les charges comme étant des  » rumeurs  » ou, mieux, des  » rumeurs folles « . Si en dépit de l’absence d’informations, le public est toujours mis au courant des faits suspicieux, ce n’est que par l’intermédiaire de  » rumeurs.  » (S’ils tendent à croire aux  » rumeurs « , c’est probablement parce qu’ils sont simplement  » paranoïaques  » ou  » hystériques. « )
     4.    Démolissez l’argument épouvantail. Ne vous occupez que de l’aspect le plus faible des charges les plus faibles. Encore mieux, créez votre propre argument épouvantail. Inventez des fausses folles rumeurs (ou créez des fausses histoires) et faites les entrer en action lorsque vous semblez discréditer toutes les charges, réelles et fantaisistes à la fois.
     5.    Utilisez des mots comme  » théoricien de la conspiration « ,  » barjot « ,  » râleur « ,  » fou « ,  » cinglé  » et, bien sûr,  » commères  » pour qualifier les sceptiques. Soyez bien certains d’utiliser des verbes et des adjectifs forts lorsque vous caractérisez les accusations et défendez le gouvernement  » plus raisonnable  » et ses défenseurs. Vous devez faire bien attention à éviter les débats ouverts avec toutes les personnes que vous avez ainsi calomniés.
     6.    Contestez les motivations. Essayez de marginaliser les personnes critiques en suggérant fortement qu’elles ne sont pas vraiment intéressées par la vérité, mais qu’elles poursuivent simplement un but politique ou qu’elles veulent simplement gagner de l’argent.
     7.    Invoquez l’autorité. Ici, la presse contrôlée et la fausse opposition peuvent être très utiles.
     8.    Écartez les charges comme étant des  » vieilles nouvelles. «
     9.    Crachez une moitié du morceau. Cela est également connu sous le nom de  » confession et évitement.  » De cette façon, vous pouvez donner une impression de franchise et d’honnêteté tandis que vous n’admettez que des  » erreurs  » sans conséquences et pas du tout criminelles. Ce stratagème requiert souvent l’existence d’un plan B, différent de celui d’origine.
     10.    Décrivez les crimes comme étant incroyablement complexes et la vérité introuvable.
     11.    Raisonnez à l’envers, utilisez la méthode déductive avec vengeance. Avec une déduction rigoureuse, les preuves pénibles perdent toute crédibilité. Exemple : Nous avons une presse totalement libre. Si les preuves existent comme quoi la lettre de  » suicide  » de Vince Foster a été falsifiée, ils l’auraient reporté. Ils ne l’ont pas reporté donc il n’y a pas de telles preuves.
     12.    Demandez aux sceptiques de résoudre totalement le crime. Exemple : si Foster a été tué, qui l’a tué et pourquoi ?
     13.    Changez de sujet. Cette technique inclut la création et/ou la publication de distractions.
     14.    Signalez légèrement les faits incriminés, mais n’en faites rien. Cela est souvent assimilé au signalement  » touche et cours « .
     15.    Mentir effrontément sans détour. L’une des façons les plus efficaces de faire ceci est d’attribuer les  » faits  » fournis aux publics à une source au nom plausible, mais anonyme.
     16.    Pour développer un petit peu plus les points 4 et 5, faites que vos propres compères  » exposent  » leurs scandales et défendent des causes populaires. Leur travail est de contrecarrer les vrais adversaires et de jouer au football sur 99 yards. Une alternative est de payer les gens riches pour ce travail. Ils vont prétendre dépenser leur propre argent.
     17.    Inondez internet d’agents. C’est la réponse à la question,  » qu’est-ce qui pourrait pousser quelqu’un à passer des heures sur les newsgroups d’internet pour défendre le gouvernement et/ou la presse et discréditer les critiques authentiques ?  » Est-ce que les autorités n’ont pas assez de défenseurs avec tous les journaux, magazines, radios et télévisions ? Certains peuvent penser que refuser d’imprimer des lettres critiques et écarter les appels sérieux ou les interdire des talkshows à la radio est suffisant comme contrôle, mais, apparemment, ce n’est pas le cas.

    J’espère que vous aurez appris des trucs et que maintenant, vous saurez un peu mieux lire entre les lignes de ce qui se passe sur le net et les forums.

    *****************

    Bien entendu, il y en a d’autres comme les 25 règles de la désinformation ou Les 8 traits d’un désinformateur mais je vous laisse le soin de les retrouver si vous en avez le courage…

    Kuiper
    Kuiper

    Messages : 40
    Points : 4520
    Réputation : 1910
    Date d'inscription : 30/04/2020
    Age : 58
    Localisation : Nièvre

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum