Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Janvier 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 84 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 2 Invisibles et 80 Invités :: 1 Moteur de recherche

    amarante, junker

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 477 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est ROSSI HENRI

    Nos membres ont posté un total de 5529 messages dans 1930 sujets

    19 août 1942, opération Jubilee

    Aller en bas

    19 août 1942, opération Jubilee Empty 19 août 1942, opération Jubilee

    Message par vent du sud le Mer 19 Aoû - 12:21




    Dieppe : un échec total


    Cinq régiments débarquent sur la plage de Dieppe. A 5h20, les deux premières attaques, précédées par un bombardement naval de dix minutes, sont lancées par le Royal Hamilton Light Infantry, sur la partie ouest de la plage de Dieppe, dite “plage blanche”, et l’Essex Scottish, à l’est, sur la “plage rouge”.
    Pendant toute leur approche, les unités canadiennes sont sous le feu des batteries allemandes. Dès qu’elles posent pied sur la terre ferme, elles subissent des tirs de front et d’enfilade d’une effroyable intensité.

    Des pertes énormes
    Les tireurs d’élite allemands déciment l’encadrement de l’Essex Scottish. Toutes les tentatives de franchissement des murets de la digue recouverts de barbelés échouent et causent d’énormes pertes.
    Sur la “plage blanche”, le Royal Hamilton subit un déluge de feu identique, mais quelques unités appuyées par des Fusiliers Mont-Royal réussissent à s’emparer du rez-de-chaussée du casino (alors à l’emplacement de la piscine des Bains). Quelques petits groupes parviennent ensuite à s’infiltrer en ville vers l’église Saint Rémy, mais ils refluent rapidement sous la pression des contre-attaques allemandes.

    Les chars du Calgary Regiment cumulent également les difficultés. Débarqués en retard - avec des groupes d’accompagnement du Génie Royal Canadien pratiquement anéantis – ces blindés manquent cruellement à l’infanterie durant les premières minutes de l’attaque, les plus critiques. Sur les 50 chars Churchill prévus, seuls 27 réussissent à débarquer et peinent à gagner les pelouses. Malgré leur appui, aucune avancée n’est possible. Les murs de béton qui barrent les accès vers l’intérieur de Dieppe demeurent infranchissables. Même immobilisés, ils appuieront néanmoins l’infanterie, contribuant à la retraite.
    Les hommes du Commando A des Royal Marines sont les derniers à débarquer. Eux non plus ne pourront pas accomplir leur mission.
    A 9h35, commençant à se rendre compte de l’ampleur du désastre, le commandement allié donne l’ordre de retraite. Celui-ci est fixé à 11 heures. A 13h08, les derniers survivants se rendent aux hommes du 571e Régiment d’Infanterie allemand. 450 hommes auront donné leur vie sur la plage de Dieppe.





    Dieppe.fr

    vent du sud
    vent du sud

    Messages : 115
    Points : 17443
    Réputation : 2814
    Date d'inscription : 01/05/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum