Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Octobre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 37 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 35 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Arcimboldo_56, Oort

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 421 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est HOUREZ PATRICE

    Nos membres ont posté un total de 5032 messages dans 1794 sujets

    radicalisation islamiste

    Aller en bas

    radicalisation islamiste Empty radicalisation islamiste

    Message par WILLIS le Jeu 9 Juil - 12:53



    Séparatisme, califat, prédicateurs, écoles : un rapport du Sénat alerte sur la "radicalisation islamiste"



    "On assiste à la constitution dans certains quartiers d'un écosystème islamiste, où l'on vit entre soi", selon le rapporteur du texte.

    Un constat : une "minorité" de Français de confession musulmane adopte un comportement qui se heurte aux valeurs de la République. Et des propositions : interdiction des prédicateurs séparatistes, surveillance des écoles et associations...

    Un rapport du Sénat, publié jeudi 8 juillet 2020, alerte sur la "radicalisation islamiste" de plus en plus menaçante en France et dresse une liste de mesures pour la combattre.

    "La réalité de la radicalisation islamiste s'est imposée par la multiplication des témoignages de terrain", souligne ce texte, fruit de près de 70 entretiens menés auprès de chercheurs, militants associatifs, acteurs institutionnels et responsables politiques dans le cadre d'une commission d'enquête créée en novembre 2019 à l'initiative du groupe Les Républicains. "Une minorité de la population française de confession musulmane tend à adopter un comportement dont l'intransigeance prend prétexte de la religion" et vient heurter les valeurs de la République (liberté de conscience, égalité hommes-femmes, mixité notamment), souligne ce rapport.

    "Ces mouvements partagent un point commun : la volonté d'instaurer le 'califat', c'est-à-dire le règne de Dieu sur terre", et nourrissent dans certains quartiers, de banlieues notamment, un "séparatisme" dangereux, affirme-t-il, sans toutefois quantifier ou détailler leurs agissements. Parmi eux figurent les jihadistes, principaux acteurs de la vague d'attentats qui a fait plus de 250 morts en France depuis 2015. Mais la commission vise également des mouvements musulmans rigoristes qui se disent non violents comme les salafistes (près de 40.000 estimés en France) ou les Frères musulmans (50.000), précisant n'avoir pas pu faire témoigner leurs responsables pour répondre à ces accusations.

    L'interdiction de territoire aux idéologues cadres des Frères musulmans est d'ailleurs l'une des 44 mesures préconisées par le rapport pour lutter contre la radicalisation islamiste au sein de l'État, des associations, des écoles et dans le sport.

    "Au-delà des lieux de culture, on assiste à la constitution dans certains quartiers d'un écosystème islamiste, où l'on vit entre soi", explique dans le Figaro le rapporteur du texte, la sénatrice LR du Val-d'Oise, Jacqueline Eustache-Brinio.

    Détecter les discours "déviants"

    Pour mieux "prendre en compte la dimension sectaire de l'islamisme", la commission prône le rétablissement de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), transférée en décembre dernier sous la seule autorité du ministère de l'Intérieur. Elle plaide également pour un renforcement du maillage étatique pour mieux détecter les comportements ou discours "déviants", en dopant le renseignement territorial et la police des cultes, et une meilleure formation des élus et responsables locaux à leur détection.


    La #radicalisation islamiste, c'est la volonté de faire prévaloir sur le territoire une norme prétendue religieuse sur les lois de la #République. Hormis l'ouest, toute la France est concernée." Jacqueline Eustache-Brinio.

    Elle réclame de rendre plus facile la fermeture des lieux ou associations diffusant des discours discriminatoires, haineux ou violents.
    Ainsi que le non renouvellement des conventions signées avec des pays étrangers pour la formation des imams destinés à prêcher en France. Elle souhaite des contrôles accrus sur les écoles hors contrats, les élèves scolarisés à domicile, et sur ceux qui sont appelés à encadrer les jeunes en général. Y compris dans le sport, où elle prône également l'interdiction de toute propagande politique, religieuse ou raciale.




    Orange avec Media Services

    _________________
    Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'on fait.
    WILLIS
    WILLIS
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 271
    Points : 18912
    Réputation : 4335
    Date d'inscription : 21/04/2017

    http://www.campidron.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    radicalisation islamiste Empty Re: radicalisation islamiste

    Message par Lecar M. le Jeu 9 Juil - 16:30

    Une alarme de plus qui se déclenche
    La France a les oreilles bouchées...
    Anonymous
    Lecar M.
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    radicalisation islamiste Empty re : radicalisation islamiste

    Message par otosan le Jeu 9 Juil - 21:13

    Un rapport de plus ???
    Il sera utile et appliqué comme ceux de la cour des compte ???
    On rapporte !!! cela les occupent , mais on ne change rien , il ne faut pas " victimiser " une certaine population ...
    Qui sera l'Homme ou la Femme qui aura le courage de mettre de l'ordre dans tous cela .
    je ne reconnait plus ce pays ou l'on casse les statues , ou l'on tue pour ne pas être contrôlé , ou l'on ne respecte rien ni personne .
    Anonymous
    otosan
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum