Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Ouvrez le ban !
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeAujourd'hui à 22:00 par LANG

» radicalisation islamiste
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeAujourd'hui à 21:13 par Invité

» La colère du général Soubelet
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeAujourd'hui à 17:38 par LOUSTIC

» Une initiative saugrenue
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeAujourd'hui à 17:29 par suspente

» Les tunnels de guerre vietnamiens
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeAujourd'hui à 8:55 par Blu

» Photo : bière et Spitfire
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeHier à 18:13 par Invité

» Hommage aux fusillés d’Ecole en Bauges du 6 juillet 1944
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeHier à 16:31 par LANG

» Quand l'armée de l'air inventait les paras... grâce aux Soviétiques
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeHier à 10:04 par Invité

» ASAF Opération Barkhane en images
L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Icon_minitimeMar 7 Juil - 20:58 par Blu

Juillet 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 38 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 38 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 369 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Decarpentry

    Nos membres ont posté un total de 4495 messages dans 1568 sujets

    L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8"

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Empty L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8"

    Message par KUPALOV le Mer 17 Juin - 17:10

    [


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    L'un des insignes les plus connus des troupes aéroportées est celui du 8° RPIMa, porté pratiquement sans interruption depuis sa création en 1951 jusqu'à nos jours. Magnifique autant dans sa conception que dans sa réalisation, il a survécu aux différentes appellations connues par la formation depuis sa création : successivement 8° Bataillon de parachutistes coloniaux (BPC) en 1951, 8° Groupement de commandos parachutistes (GCP) en 1952, 8° Bataillon de parachutistes de choc (BPC) en 1953, avant de devenir 8° Régiment de parachutistes coloniaux (RPC) en Algérie et enfin 8° Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) en décembre 1958.  A signaler toutefois une brève rupture dans le port de cet insigne entre 1958 et 1960, le chef de corps de l'époque, le lieutenant-colonel de Seguin-Pazzis ayant opté pour un modèle différent qui devait être immédiatement abandonné à son départ.
    Les conditions de sa création ont été rapportées par le général LEPAGE, ancien chef de corps, qui a recueilli auprès de Guy MALON (brevet N° 43 974, présent à la 16ème compagnie du 8° BPC de mars 1951 à juillet 1952) les souvenirs suivants :

    "C'est en avril 1951, alors que nous étions en formation dans le village de Vandien, qu'une note de service nous apprit l'ouverture d'un concours pour la confection de l'insigne du 8° BPC créé un mois avant.
    Dans notre groupe de combat, le 3ème de la 1ère section de la 16ème compagnie, les discussions furent vives : le 8 étant Bataillon de parachutistes coloniaux, l'ancre de marine s'imposait; il y avait des partisans du parachute, mais nous voulions nous distinguer des autres bataillons "paras colos" qui tous avaient mis un "pépin" sur leur insigne … et c'est finalement Antoine MESSINA qui eut l'idée de remplacer le pépin ou les ailes SAS, par le "Lapin à Gilles", insigne de bras de la 1° DBCCP de Vannes, d'où presque tous nous venions.
    Je fus chargé du dessin et, quelques mois plus tard, en juillet, alors que nous étions en opération sur les bords du Day, notre chef de bataillon, le capitaine GAUTIER (un cavalier) me dit au hasard d'une rencontre que notre projet avait été retenu et que les insignes étaient en cours de fabrication chez Drago, à Paris.
    Il me semble que les premiers insignes arrivèrent à Hanoï alors que nous étions installés en point d'appui à Ao-Trach, sur la RC 6, en décembre 51 ou janvier 52. Ce dont je suis sûr, c'est d'avoir acheté le mien au foyer de la CCB, après le repli de la RC 6, en février 1952, et durant mes dix-sept ans de service actif, il ne m'a jamais quitté, et je le porte toujours avec la même fierté, lors de toutes les prises d'armes auxquelles je participe en tant qu'ancien.

    Le 31 octobre 1951, lors de l'opération "Rémy", Antoine MESSINA a été blessé et fait prisonnier. Originaire de Tunis, son caractère était tel que les viets, qui en avaient marre de se faire "n…  tous les c… de tous leurs morts", au lieu de le soigner, l'ont achevé".

    De 1951 à 1958, puis de 1960 à aujourd'hui, les seules modifications qu'a connues l'insigne ont été le changement de sigle, au gré des appellations de l'unité. En 1953, le passage du "GCP" au "BPC" a été si rapide que les nouveaux insignes n'ont pu être réalisés à temps. Les insignes "GCP" ont donc été surchargés d'un "BPC", donnant ainsi naissance à une variante particulièrement recherchée par les collectionneurs. Inutile de préciser que les "GCP" ayant échappé à la surcharge sont devenus rarissimes et s'arrachent à prix d'or, toutes proportions gardées, bien entendu …
    KUPALOV
    KUPALOV
    KUPALOV

    Messages : 5
    Points : 1890
    Réputation : 260
    Date d'inscription : 11/02/2020
    Age : 77
    Localisation : Le Chesnay

    Revenir en haut Aller en bas

    L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Empty Re: L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8"

    Message par vent du sud le Mer 17 Juin - 18:02

    Effectivement une longévité peu commune, ce lapin à Gilles.
    En plus c'est du vécu. Merci KUPALOV pour ce partage.
    vent du sud
    vent du sud

    Messages : 102
    Points : 14181
    Réputation : 1863
    Date d'inscription : 01/05/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Empty Re: L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8"

    Message par CASTOR2 le Jeu 18 Juin - 9:22

    Une histoire derrière un insigne !
    Merci Kupalov.

    Mais d'où vient cette expression :" Le lapin à Gilles" transformée parfois en... lapin agile ?
    Je me suis demandé d’où venait cette appellation.
    Rien de tel qu'internet !
    Par hasard, en cherchant bien, j’ai trouvé un article de 2011 sur un ancien site qui a été remplacé…

    « A la demande du colonel Massu, - ancien de la 2éme DB, devenu parachutiste - à qui on avait confié le commandement de la jeune 1re Demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes -  un insigne de bras commun à tous les parachutistes coloniaux, fut crée en 1948.
    Le dragon, fût choisit sans doute - alors que nous étions en pleine guerre d'Indochine - parce qu'il est l'animal mythologique du Viet Nam.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    « Dragon ailé bleu à griffe armée tissé sur fond amarante »
    Telle est sa description héraldique

    De fait, on assistait à une mutation comme on en connaîtra plus tard avec les insignes des 10 et 25eme DP. Le dragon remplaçait le Bellérophon (*) montant Pégase porté par les SAS français tout en conservant sa couleur restait aussi le fond amarante de la couleur du béret des aéroportés britanniques.

    En 1949, le colonel Gilles remplaça le colonel Massu à la tête de la 1re DBCCP.
    A l'époque un célèbre cabaret parisien appelé "Le lapin agile" était devenu une sorte de base arrière pour les cadres paras de passage à Paris

    Le jeu de mots - facile- fut vite trouvé et la chimère prit le nom de "Lapin à Gilles"

    Cette même année, Saint Michel devint officiellement patron des parachutistes, on discerna de l'absurdité de conserver un dragon pour emblème dés lors que le Saint s'évertuait à le détruire.

    Il faut savoir que sous le vocable de DBCCP, on trouve des paras de toutes origines les régiments gaullistes dont elle se réclame l’héritière s’appelaient RCP, les Giraudistes Chocs ou Commandos, le 1er RCP porte le calot de l’armée de l’air jusqu’en 1945.

    Donc tout cela, qui n’a rien de colo, est tout de même récupéré par elle. Indo et réorganisation oblige, elle est surtout le creuset servant à fabriquer des bataillons en mélangeant des TAP de toutes provenances, pour aller en Extrême Orient tous coiffés d’un béret rouge….»



    Merci au rédacteur de cet article qui nous donne un éclairage…
    Un certain  paracolo…

    ******

    (*) Bellérophon tuant la Chimère,
    Par Auteur inconnu — Marsyas (2005), CC BY-SA 2.5, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    CASTOR2
    CASTOR2
    Histoire et Mémoire
    Histoire et Mémoire

    Messages : 134
    Points : 7007
    Réputation : 2811
    Date d'inscription : 14/10/2019
    Age : 73
    Localisation : Centre

    Revenir en haut Aller en bas

    L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8" Empty Re: L'IMPERISSABLE "LAPIN" du "8"

    Message par junker le Jeu 18 Juin - 9:42

    Merci de ressortir la signification que je connais depuis for longtemps, ce sont des histoires authentiques car d'autres sont un peu imagée comme pour les 2 rubans noirs du béret !!
    junker
    junker

    Messages : 356
    Points : 10990
    Réputation : 3452
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 83
    Localisation : Deux-Sèvres

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum