Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Vladimir Volkoff et désinformation…
18 juin 1940 Icon_minitimeAujourd'hui à 18:23 par Invité

» Premières EVASAN premiers pilotes
18 juin 1940 Icon_minitimeAujourd'hui à 17:08 par Invité

» Diego Charles Brosset
18 juin 1940 Icon_minitimeAujourd'hui à 9:17 par suspente

» Le père JEANDEL
18 juin 1940 Icon_minitimeHier à 15:21 par Blu

» KSK, Forces spéciales allemandes : réorganisation
18 juin 1940 Icon_minitimeMer 1 Juil - 19:31 par Invité

» à essieux pendulaires !
18 juin 1940 Icon_minitimeMer 1 Juil - 19:00 par LOUSTIC

» Dien Bien Phu, surestimation et sous-estimation.
18 juin 1940 Icon_minitimeMer 1 Juil - 18:49 par patrouille de nuit

» On saute en externalisation…
18 juin 1940 Icon_minitimeMar 30 Juin - 21:07 par LANG

» Un tour sur le terrain avec Barkhane
18 juin 1940 Icon_minitimeMar 30 Juin - 17:13 par CASTOR2

Juillet 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 32 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 32 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 366 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est 533891

    Nos membres ont posté un total de 4456 messages dans 1548 sujets

    18 juin 1940

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    18 juin 1940 Empty 18 juin 1940

    Message par place d'armes le Mer 17 Juin - 15:50



    La genèse de l’Appel

    En guerre contre l’Allemagne nazie depuis septembre 1939, l’armée française ne parvient pas à faire face à partir du 10 mai 1940 à l’offensive éclair des chars ennemis. Le colonel de Gaulle, qui cherche depuis plusieurs années à sensibiliser militaires et politiques à la nécessité de moderniser l’armée (en utilisant l’aviation et les chars), s’est illustré à la tête de la 4e Division cuirassée, en contenant notamment les Allemands à Abbeville (27-30 mai 1940). A 49 ans, Charles de Gaulle, tout juste nommé général de brigade à titre temporaire, entre le 5 juin dans le gouvernement présidé par Paul Reynaud, au poste de sous-secrétaire d’Etat à la Défense nationale et à la Guerre.

    La situation en France est par ailleurs critique : des millions de civils fuient face à la débâcle militaire et l’avancée des troupes allemandes qui défilent à Paris le 14 juin. Le gouvernement français s’est installé à Bordeaux et le général de Gaulle est envoyé le 16 juin en mission à Londres pour demander au Premier ministre britannique des renforts maritimes et aériens. Alors que Winston Churchill accepte le principe d’une union franco-britannique, De Gaulle apprend à son retour à Bordeaux, la démission du président du Conseil Paul Reynaud, remplacé par le maréchal Pétain. Le « vainqueur de Verdun », très populaire auprès des Français, s’apprête à négocier les conditions d’un armistice avec l’Allemagne. Refusant la défaite, De Gaulle retourne à Londres dès le 17 juin pour y poursuivre le combat.

    Les appels de juin 1940 et leur portée

    Grâce à l’appui de Winston Churchill, le général de Gaulle est autorisé à intervenir sur les ondes de la radio britannique, la BBC. Le 18 juin au soir, il s’adresse à la population française et lance un appel à poursuivre le combat, aujourd’hui considéré comme l’acte fondateur de la France Libre. Ce premier appel bénéficie d’une faible audience en métropole et peu de journaux retranscrivent les paroles d’un général dont le visage reste inconnu du public.

    Le général de Gaulle réitère son appel à plusieurs reprises en juin 1940 et constitue avec le soutien des Britanniques, une organisation de résistance extérieure, la France Libre. Dès l’été 1940, des milliers de volontaires rejoignent les rangs des Forces Françaises Libres, qui poursuivent le combat contre le nazisme aux côtés des Alliés.

    L’enregistrement du discours n’ayant pas été conservé par la BBC, il ne reste aujourd’hui que peu de traces de l’appel du 18 juin, hormis le manuscrit dont certains passages diffèrent de la version prononcée par le général de Gaulle et retranscrite dans la presse locale française. L’événement, célébré chaque année depuis 1941, est devenu un symbole du refus de la défaite et des conséquences dramatiques de l’armistice.





    Fondation Charles de Gaulle
    place d'armes
    place d'armes

    Messages : 57
    Points : 13284
    Réputation : 1252
    Date d'inscription : 01/05/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    18 juin 1940 Empty Re: 18 juin 1940

    Message par LANG le Mer 17 Juin - 16:55

    Appel du 18 juin 1940

    Dans certaines circonstances qui ne souhaiterait pas un appel d’espoir ?
    Un appel à retrouver un pays qui croit en son destin.
    Ce 18 juin 1940 qui espérait encore ?

    Si tu crois en ton destin…


    ******

    L’appel à la Résistance lancé par le général de Gaulle  
    Le 18 juin 1940, le général de Gaulle prononce, depuis Londres sur les ondes de la BBC, un appel à la résistance invitant les Français à refuser la capitulation, à résister et à combattre.  



    « Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement.   Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat...  

    Affiche ayant suivi l'appel du 18 juin 1940  du général de Gaulle

    18 juin 1940 Appel10


    3ème feuillet du manuscrit de l'Appel  rédigé par le général de Gaulle

    18 juin 1940 Appel210


                  ...Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.   Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.  
    Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !  
    Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.  
    Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule !
    Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.   Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis.
    Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.  
    Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.  
    Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.  
    Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres. «



    18 juin 1940 Dgaull10


    **********

    Quatre ans de souffrances, de drames, de sacrifices plus tard…

    Discours de l'Hôtel de Ville de Paris, 25 août 1944

    «  …Non ! Nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée. Il y a là des minutes qui dépassent chacune de nos pauvres vies.  
    Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle.  
    Eh bien ! Puisque l'ennemi qui tenait Paris a capitulé dans nos mains, la France rentre à Paris, chez elle. Elle y rentre sanglante, mais bien résolue. Elle y rentre, éclairée par l'immense leçon, mais plus certaine que jamais, de ses devoirs et de ses droits. ..
    »


    Source Fondation Charles de Gaulle   ICI

    18 juin 1940 Discou10


    ************

    Une certaine idée de la France…


    ************

    18 juin 1940 Dg2110

    ***********

    Cet homme n'a pas toujours fait l'unanimité.
    Mais il a été l'homme du 18 juin...
    .
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 743
    Points : 16199
    Réputation : 6807
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    18 juin 1940 Empty Re: 18 juin 1940

    Message par ciel de pau le Mer 17 Juin - 17:55

    Oui en effet, il a été l'homme du 18 juin, et l'homme de beaucoup de Français durant des années lorsqu'il était au pouvoir.
    Il aura fallu mai 68 pour l'éloigner.
    Bon à cette époque la presse était muselée, comme la télévision. L'opposition ne se permettait pas ce qu'elle se permet aujourd'hui et lors des conférences de presse, la salle était bien sage....

    Pour en revenir au 18 juin, évidemment un grand Homme, mais sa conduite lors de son retour au pouvoir en 1958 au sujet de l'Algérie laissera des traces indélébiles , pour rester poli !
    ciel de pau
    ciel de pau

    Messages : 105
    Points : 12900
    Réputation : 882
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum