Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Fernand de Langle de Cary
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeAujourd'hui à 9:42 par bretivert

» 25 septembre 1915
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeAujourd'hui à 9:35 par bretivert

»  Bientôt , mon livre !!!
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeHier à 23:49 par Invité

» Là-bas c’était comme ça…
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeHier à 22:22 par LANG

» Livre : Les Forces spéciales
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeHier à 19:09 par Blu

» Nouvelle veste thermique et rapport sur le petit équipement
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeHier à 18:27 par LANG

» Place des militaires au sein du ministère des armées
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeHier à 9:30 par LANG

» 25 septembre : hommage national aux Harkis
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeMer 23 Sep - 18:28 par Invité

» Attentat du Drakkar
BIGEARD 10 ans Icon_minitimeMer 23 Sep - 0:08 par Invité

Septembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 56 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 56 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 406 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est jean marie

    Nos membres ont posté un total de 4875 messages dans 1731 sujets

    BIGEARD 10 ans

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    BIGEARD 10 ans Empty BIGEARD 10 ans

    Message par LANG le Dim 14 Juin - 22:19

    Il nous a quittés le 18 juin 2010.
    Il nous manque toujours…



    « Adieu ma France...
    Tu n'es plus celle que j'ai connue, le pays du respect des valeurs, de l'hymne et du drapeau, le pays de la fierté d'être français.

    Adieu ma France des trafics en tous genres, du chômage, de l'islamisme, de la polygamie, du laxisme, de la permissivité, de la famille décomposée...

    Adieu ma France réduite à l'état d'urgence, ma France déconstruite, en guerre avec elle-même.

    Je veux, néanmoins, demeurer optimiste et croire en ton sursaut.

    Mais qui te sauvera ? »

    (Adieu ma France Editions du Rocher)




    Un couple de Rapaces, qui survolent de temps en temps notre forum, est venu déposer quelques images à l’entrée du site. Comme une sorte de cadeau…
    J’ai pensé qu’elles pouvaient être reproduites pour nous aider dans nos souvenirs.
    Bigeard, ce Maréchal d’Empire qui n’était que général…


    ******************

    Pour lui rendre hommage, quelques images et quelques paroles…


    BIGEARD 10 ans B110

    BIGEARD 10 ans B2bis10
    BIGEARD 10 ans B2ter10


    BIGEARD 10 ans B412


    BIGEARD 10 ans B310


    « Cette Légion d'Honneur, c'est moi qui la porterai, mais ce sont mes paras qui l'ont gagnée. »

    BIGEARD 10 ans B510

    «Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors, ce qui compte, c'est d'avoir le moral ! »

    BIGEARD 10 ans B610

    « Mais j'ai toujours pensé qu'on réussit mieux par le travail et par l'effort qu'en râlant et en faisant porter toutes les difficultés et les fautes sur les autres. »

    BIGEARD 10 ans B710

    « Je pense souvent à ces hommes morts debout, fauchés en plein combat, en pleine jeunesse, sans avoir connu la déchéance ni la vieillesse. »


    BIGEARD 10 ans B810

    « Nous menons une guerre presque oubliée, voir honteuse. On ne remporte pas un combats d'une telle envergure seulement avec des armes sophistiquées: on le fait avec son cœur, sa volonté, sa foi. »


    BIGEARD 10 ans B910

    « Nous avons tenu accrochés à notre espoir, mais aucun secours n'est arrivé. »

    BIGEARD 10 ans B1010
    « Une seule banane par jour et tous mes camarades prisonniers ne seraient pas morts. » Cet apport indispensable de vitamines, nous ne l’avons pas eu. D’où la mort de milliers d’hommes, victimes du scorbut et de carences alimentaires.»


    BIGEARD 10 ans Libzor10


    BIGEARD 10 ans B1110


    BIGEARD 10 ans Radar10

    « Je préfère vivre à fond, et tant pis pour ce qui arrivera. C'est l'esprit qui décide, la volonté. Le corps suit, quand il peut. S'il lâche, tant pis. Marche ou crève. »


    BIGEARD 10 ans Prigen10


    BIGEARD 10 ans B1310

    BIGEARD 10 ans B1410

    BIGEARD 10 ans Big_ar11


    BIGEARD 10 ans B1510

    BIGEARD 10 ans Oipxcg10


    BIGEARD 10 ans B1610
    « Être souple comme le cuir, mais trempé comme l'acier pour être et durer. »


    BIGEARD 10 ans B1710

    BIGEARD 10 ans B1810


    BIGEARD 10 ans B1910


    BIGEARD 10 ans B2010

    BIGEARD 10 ans B2110



    BIGEARD 10 ans Bigear10


    BIGEARD 10 ans B2410


    BIGEARD 10 ans B2710



    Oui, un Maréchal de France…



    BIGEARD 10 ans 19bieg10


    (Source : Montage effectué en partie avec une présentation PowerPoint Slide Share envoyée par Vert et Otosan)

    ***************

    Et pour finir une vidéo.






    *******

    ********************



    Pour terminer, un texte fantaisiste, une pensée personnelle, hors du temps et de l’espace. L'extrait d'un article publié sur notre forum…    ICI


    …Mais, même perdu, on peut rencontrer quelqu’un. Et, pour ceux qui savent ce qu’est un « Trou de Ver » (*) rien d’étonnant si on retrouve des gens connus.


    Aujourd’hui, je vais vous raconter ce qui m’est arrivé la dernière fois.
    En sortant de chez moi, j’ai emprunté l’escalier qui menait au parking souterrain. Comme cela doit arriver à beaucoup d’entre-nous, j’avais oublié l’étage où se trouvait la voiture et en plus j’avais des doutes sur le numéro de l’emplacement.
    Bref, quelques allers-retours et j’étais perdu ! Et quand je suis remonté à la surface je n’ai pas reconnu les lieux.
    Je me suis retrouvé dans une région un peu froide où le givre avait du mal à se réveiller le matin. Dans l’Est c’est normal. Le Grand Est comme on dit maintenant. Bon, je ne sais pas pourquoi il est devenu si grand, mais ce n’est pas le sujet non plus…
    Je marchais dans une rue que je ne connaissais pas et l’endroit paraissait sympathique. Au carrefour, j’ai pris un chemin qui descendait vers un parc. Les arbres avaient toutes leurs feuilles mais certaines avaient des couleurs qui faisaient penser que l’automne n’était pas très loin. Vous savez cette période où les ramasseurs de feuilles sont heureux.
    Et soudain, j’ai vu un coureur à pieds. Torse nu, en short, bronzé du cou et des jambes, cheveux courts, il courait en expirant à pleins poumons.
    Par un temps pareil. D’accord, ce n’était pas encore les gelées d’hiver mais torse nu…
    Il s’est arrêté une dizaine de mètres plus loin pour faire des moulinets des bras puis des pompes et encore des pompes… Sidérant. Surtout qu’il n’avait pas l’air d’être un petit jeunot.
    Cela ne se fait pas de déranger un sportif mais il m’avait impressionné alors je me suis approché.
    - Bonjour, vous êtes bien courageux avec le temps qu’il fait, lui ai-je lancé pour
    engager la conversation.
    Il a tranquillement terminé sa rotation du tronc puis, avec un regard que l’on n’oublie pas, m’a lancé :
    - Bonjour mon gars, en route pour le boulot ?
    - Ben, c'est-à-dire…

    Comment lui expliquer que j’étais un peu perdu et que j’étais là pour essayer de trouver où j’étais ?
    -   Non, je me promène pour prendre l’air, ai-je menti allègrement.
    -  Alors, comme ça vous venez de là-bas, me lança-t-il d’un air ironique.
    -  Oui, du parking et je me demande comment je vais y retourner.
    -  Ben mon gars ce n’est pas compliqué, il suffit de suivre les flèches. C’est marqué partout mais je reconnais qu’il y a peu de volontaires.
    - Des volontaires ?
    - Oui, ici personne ne veux y descendre, on est tellement bien à l’air libre. Vous avez deux minutes ? Le temps de parler d’un peu tout et de rien ?


    D’un geste de la main, il m’a proposé de s’assoir sur le banc qui était à côté.
    Je n’étais pas pressé j’ai accepté l’invitation.
    Il a déroulé la veste de survêtement qui faisait le tour de sa taille et en se rhabillant m’a lancé :
    -  Moi c’est Bruno et vous ?
    -  ……


    BIGEARD 10 ans Sport10


    (*) Un trou de ver est une sorte de passage dans le temps qui permet de le remonter (ou d’aller vers le futur).


    ****************
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 833
    Points : 23140
    Réputation : 10208
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    BIGEARD 10 ans Empty Re: BIGEARD 10 ans

    Message par WILLIS le Lun 15 Juin - 9:25



    Oui 10 ans déjà que le général nous a quitté ! Et en 10 ans il s'en est passé des choses en France, des choses que nous n'aurions pas imaginé.
    Comme beaucoup je l'ai rencontré, oh pas intimement, mais avec mon unité, lorsqu'il était secrétaire d'état, mais très proche de ses "petits gars"
    Je lui ai écrit aussi, comme beaucoup. Il a toujours répondu.

    Au travers de photographies et de textes vous venez de lui faire un bel Hommage.
    Combien reste t-il d'homme de sa trempe aujourd'hui en France ? le calcul est simple, malheureusement.

    Adieu ma France, réduite à l'état d'urgence, ma France déconstruite, en guerre avec elle-même.
    Je veux, néanmoins, demeurer optimiste et croire en ton sursaut.

    Mais qui te sauvera ?

    _________________
    Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'on fait.
    WILLIS
    WILLIS
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 265
    Points : 17682
    Réputation : 3585
    Date d'inscription : 21/04/2017

    http://www.campidron.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    BIGEARD 10 ans Empty Re: BIGEARD 10 ans

    Message par Rocquancourt le Lun 15 Juin - 14:09

    J’ai un souvenir pittoresque de « Bruno ».
    Le 3ème escadron du RHP était en plastron dans un exercice qu’il organisait en tant que patron de notre brigade.
    Après l’exposé magistral de la manœuvre, il a fait sortir tout le monde sauf le plastron, et après quelques paroles d’introduction nous a dit : « les petits gars, je suis d’accord que ce qu’on vous demande est complètement con, mais il faut le faire car il faut bien que je gagne mes étoiles » et il termina par un grand éclat de rire.
    A la suite de quoi on n’a jamais joué le jeu du plastron avec autant de discipline, nous faisant tirer dessus au commandement etc…
    Amitiés


    (Transmis par Rocquancourt)
    Anonymous
    Rocquancourt
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    BIGEARD 10 ans Empty re : BIGEARD 10 ANS

    Message par salliere herve le Mer 17 Juin - 16:51

    Merci LANG pour ce bel hommage .

    " IL NOUS MANQUE TOUJOURS "

    Il aura marqué des générations de Parachutiste et nous ne n'oublions pas .
    Le seul regret , ne pas avoir eu l'honneur simplement de le croiser .
    Un grand Général qui a fait notre Histoire .
    Le 18 juin restera avec l'appel du Général DE GAULE le jour ou il a fait le " GRAND SAUT " vers ces " petit gars et SAINT MICHEL .
    salliere herve
    salliere herve

    Messages : 111
    Points : 8839
    Réputation : 1097
    Date d'inscription : 07/10/2018
    Age : 69
    Localisation : mont de marsan

    Revenir en haut Aller en bas

    BIGEARD 10 ans Empty Re: BIGEARD 10 ans

    Message par junker le Jeu 18 Juin - 13:53

    Je suis d'autant plus touché , que ce fut mon colonel durant 3 ans au 3e RPC en Algérie et que les souvenirs remontent à la surface même après tant d'années ! Je ne crois pas que beaucoup de colonels ont marchés en tête de leur régiment ! Il était toujours avec la compagnie de jour c'est à dire celle qui marchait en tête et dont une des section faisait l'ouverture de piste de nuit comme de jour. Et qui était juste derrière : c'était Bigeard avec son commandement et ses 4 radios, il voulait toujours être là au moment du coup dur, c'est à dire l'accrochage et souvent faire le coup de feu avec le capitaine de la compagnie, il aimait que ses capitaines soit comme lui, toujours en tête !!! Un jour d'opération en plein djebel , alors que la pente était rude, nous passions en tête de régiment pour l'ouverture de piste, et les paras soufflaient dans l'effort !! j'avais le fusil-mitrailleur24/29 et en général c'est un gars costaud qui en est le porteur, alors quand il ma vu passer, moi le plus petit du régiment avec ce FM sur l'épaule, il lança étonné :"c'est bien mon gars, continu " quand je vis qui m'avait lancé cette phrase, j'en fut fière de moi et de mon groupe ! ce n'est pas grand chose, mais cette énergie qu'il venait de me transmettre était la plus forte des sources !!!!
    junker
    junker

    Messages : 390
    Points : 13940
    Réputation : 4602
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 84
    Localisation : Deux-Sèvres

    Revenir en haut Aller en bas

    BIGEARD 10 ans Empty Re: BIGEARD 10 ans

    Message par LANG le Jeu 18 Juin - 14:29

    Que c'est bien dit junker !
    On a essayé sur ce forum de rendre honneur à celui dont on ne parle pas aujourd'hui 18 juin… du moins pas beaucoup...
    Junker tu es un témoin de notre mémoire, merci d'avoir partagé ton souvenir.
    " Continue mon gars…" on aurait bien aimé porter le FM nous aussi...
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 833
    Points : 23140
    Réputation : 10208
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 79
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum