Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Nouvelle veste thermique
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeAujourd'hui à 16:50 par Kuiper

» Attentat du Drakkar
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeAujourd'hui à 0:08 par Invité

» L'éléphant noir Spécial BEDO aout 2020
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeHier à 23:50 par WILLIS

» Russie : 2.685 chars de combat en service
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeHier à 19:29 par LANG

» Diego Charles Brosset
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeLun 21 Sep - 23:20 par Invité

» Le 13ème RDP inspire la littérature…
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeLun 21 Sep - 20:24 par Invité

» Ignorance du monde militaire chez les civils,
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeLun 21 Sep - 17:04 par Blu

» Amicale du Grand 14 Dépôt de gerbes au monument aux morts du 14 Caserne Niel lundi 2 juillet 2018
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeLun 21 Sep - 9:29 par Jean

» Manœuvre Caucase 2020
LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Icon_minitimeLun 21 Sep - 9:15 par CASTOR2

Septembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 41 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 39 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Estrope

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 406 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est jean marie

    Nos membres ont posté un total de 4861 messages dans 1725 sujets

    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Empty LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER

    Message par Hubert DENYS le Jeu 28 Mai - 2:07

    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER

    Au début de l'année 1944, lors des préparatifs pour le débarquement, l'Etat-major américain s'est posé la question de savoir comment les hommes supporteraient la traversée de la Manche, s'il y en aurait beaucoup qui seraient sujets au mal de mer et si celui-ci aurait une grosse influence sur la suite des combats. A la demande du général Eisenhower, on demanda à des médecins s'il était possible de provoquer artificiellement ce mal. Autrement dit :" Est-il possible de créer un appareil simulant le mal de mer " ? L'équipe chargée de cette étude regroupa les diagnostics et les symptômes du mal. Les résultats furent tenus secrets jusqu'à la fin de la guerre.
    Diagnostics et symptômes du mal de mer:
    Le mal de mer est une forme de mal des transports, appelé cinétose, généralement provoqué par les mouvements de l'embarcation et le décalage entre la perception des informations visuelles perçues par le cerveau et les informations fournies par les capteurs de l'oreille interne à l'origine de l'équilibre du corps et reliés aux centres nerveux par le tronc cérébral.
    Les principaux symptômes sont:
    Sensations de froid ou de chaud, frissons, pâleur, bâillements, somnolence, apathie, bourdonnements d'oreilles, production excessive de salive, nausées, vomissements. On a constaté des évanouissements dans des cas sévères. Ces facteurs sont aggravés par le froid, la faim, la fatigue, la peur.
    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Mm_0110

    On procéda à des tests sur des hommes pris au hasard dans un centre d'entrainement de l'armée afin de provoquer les mêmes symptômes que le mal de mer :
    Le test de la chaise :
    Pour pratiquer ce test on utilise une chaise tournante qui est munie d'accoudoirs et de repose-pieds afin que le sujet puisse se maintenir fermement tout en subissant les mouvements imprimés à la chaise. Le sujet doit garder les yeux ouverts. On fait tourner la chaise rapidement vers la gauche puis vers la droite et on la stoppe face à une cible que le sujet doit fixer une fois à l'arrêt.
    Le même test est réalisé avec les yeux fermés. Cette fois, le sujet ne fixe plus la cible, mais garde les yeux fermés tout le long de l’exercice.
    Autre test avec la chaise : Le sujet garde les yeux ouverts et doit tenir une petite baguette dont la pointe est colorée.
    Le but est de fixer la pointe colorée de la baguette avec les yeux tout en remuant lentement la tête de bas en haut (le geste "oui" de la tête) pendant que la chaise tourne.
    Les résultats ne furent guère probants. Quelques cobayes ont eu des nausées mais aucun ne fut sujet aux vomissements et aucun n'ont eu des symptômes comparables au mal de mer.
    Le test de la cabine :
    Pour ce test, on utilise une cabine semblable à une cabine de radiologie ou de photomaton dépourvue de siège dans laquelle on se tient debout. La vision du sujet est entièrement obstruée par les parois de la cabine. Le sujet doit rester immobile pendant toute la durée du test. La cabine est d'abord fixe pendant quelques temps, puis on imprime des mouvements au sol, puis aux parois.
    Le résultat de ces tests fut mitigé, seuls 20% des hommes furent affectés de troubles plus ou moins prononcés allant de la simple nausée jusqu'aux vomissements.

    Le test de la balançoire:
    On fit asseoir les volontaires sur le siège d'une balançoire, on fit tourner le siège sur lui-même de façon à ce que les cordes s'enroulent l'une sur l'autre et on procéda au balancement.
    On essaya de balancer, en tous sens et plus ou moins violemment, des cobayes semi-allongés sur une sorte de chaise longue dont le dossier était plus ou moins incliné, qui serait suspendue par 4 câbles.
    Le résultat fut tout aussi mitigé et décevant au point que l'équipe de médecins se demanda s'il n'était pas plus difficile de provoquer les symptômes du mal lui-même que de le soigner.

    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Mm_0210
    Tests de la balançoire (NA/USA)

    Le test de la brouette:
    Un médecin fit construire une sorte de brouette à trois roues. Ces roues avaient la particularité d'avoir leur moyeu décentré ce qui provoquait des mouvements ondulatoires très prononcés reproduisant assez fidèlement le roulis et le tangage d'un bateau. Sur la brouette, l'accès à une plage, avec un blockhaus et des obstacles miniaturisés, était vaguement simulé et un panneau interchangeable, sur lequel était collée une photo ou une affiche représentant le secteur où l'homme était censé débarquer, était fixé.
    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Mm_0411
    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Mm_0511
    La machine à simuler le mal de mer. La mention "Bigot" signifie “British Invasion of German Occupied Territory” (Invasion britannique du territoire occupé allemand") c'est-à-dire TOP SECRET

    L'homme recevait une paire de lunettes métalliques de soudeur, munies de verres transparents et d'œillères qui l'obligeaient à concentrer son regard sur un point en rétrécissant le champ de vision.

    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Mm_0310
    C'est ce genre de lunettes, mais avec verres transparents que perçurent les cobayes. (Col. Privée)

    Le cobaye ne devait pas monter sur l'engin mais seulement le pousser devant lui, en marchant normalement, sur une distance de 500 m, sans s'arrêter, le regard constamment fixé sur le blockhaus.
    D'après le concepteur de l'engin, cela devait donner l'illusion de ce que percevrait un homme dans une péniche de débarquement sur une mer légèrement houleuse.
    Le premier à tester l'engin fut le général Walter Bedell-Smith, qui était chef d'Etat-major d'Eisenhower et qui était chargé de lui rendre compte des avancées de l'expérience. Celle-ci a été si concluante qu'une série de photo où l'on voit le général, allongé sur un brancard et vomissant sur son uniforme, sont encore conservées au Pentagone et inaccessibles au public suite aux demandes de la famille du général.
    La maquette du prototype de la brouette
    Cette maquette est unique. Elle devait être reproduite à 200 exemplaires afin d'entrainer les troupes d'assaut devant débarquer lors des premières vagues d'assaut mais devant les résultats obtenus, elle est restée à l'état de prototype. La météo rencontrée par les hommes qui ont débarqués sur les plages le 06 juin s'est chargée de la remplacer avec un maximum d'efficacité.
    Sur la photo représentée, c'est le secteur Mike-Red de la plage de Juno qui est représenté. La raison en est que, le 04 juin 1944, des officiers du Royal Winnipeg Rifles de la 3rd Canadian Infantry Division demandèrent à tester l'engin car ils devaient débarquer le 06 juin à 7h49 sur ce secteur. Eisenhower autorisa l'essai.
    Le résultat a été qu'aucun des officiers qui fit les tests ne fut capable de participer au débarquement et ils restèrent 4 jours, très penauds, à l'infirmerie en Angleterre.
    A l'entrée de l'Imperial War Museum, une plaque de bronze précise que la machine est un don du SHAEF (Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force) au musée.

    Suites données à ces tests après la guerre :
    Depuis le début des  années  2000, une technique de rééducation des problèmes d’équilibre et de conflits d’oreille interne a été développée à l’hôpital d’instruction des armées Clermont -Tonnerre de Brest qui possède une plateforme innovante, dénommée  "Plateforme Nauticaa" pour aider les marins, militaires comme civils à apprivoiser la houle.
    Selon Loïs Bonne, la plateforme Nauticaa, sorte de simulateur, recrée les conditions de navigation grâce à un système de réalité virtuelle. " Plus précisément, elle simule les mouvements de montée et de descente de la houle, avec des vagues de 15 m, et elle imite le va-et-vient responsable du mal de mer avec une amplitude de 85% .

    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Mm_0610
    La plateforme Nauticaa de l'hôpital d'instruction des Armées de Brest (Ouest-France)

    Selon les études menées depuis vingt ans au service ORL de l’Hôpital d'Instruction des Armées (HIA), un simulateur dernier cri, vient compléter un plateau technique déjà opérationnel . En une dizaine de séances de trente minutes, les patients s’entraînent à des exercices sur fauteuil rotatoire, des jeux de lumière et de la réalité virtuelle statique. Taux de réussite : 75 %.
    En plus de son utilisation thérapeutique, la plateforme Nauticaa permettra à la Direction générale des armées de mieux concevoir les bâtiments utilisés par la Marine nationale en termes d’ergonomie.
    Cette technique a été mise au point pour les militaires professionnels mais elle est aujourd’hui ouverte aux civils.
    Suite à cette diffusion grand public, des kinésithérapeutes qui travaillaient déjà sur la rééducation de l’équilibre ont ajouté la rééducation contre le mal des transports à leurs traitements. Cette rééducation s’appelle la rééducation vestibulaire. Les résultats de cette rééducation tournent autour de 75% de réussite. Les séances sont remboursées par la sécurité sociale si elles sont prescrites sur ordonnance. L'avantage de cette thérapie est d'éviter les effets de somnolence provoqués par les médicaments traditionnels du type "Dramamine" ou "Nautamine", effets qui ont eu des répercussions certaines sur l'aptitude au combat des soldats qui ont débarqués en Normandie, le 06 juin 1944
    Olivier Trentesaux et Philippe Danckaeart, sont dirigeants de l’entreprise française "Wear is my Boat" (Le vêtement est mon bateau). Ils ont conçu des vêtements pour lutter contre le mal de mer. Ces vêtements régulent la chaleur corporelle, leur effet gainant renforce la tonicité musculaire et posturale et sont efficaces à 80% sur le mal de mer et le mal des transports.

    Vidéo montrant le créateur du vêtement.


    Hubert DENYS :
    Avertissements concernant les droits d'auteurs :
    Art.L.122-4 : Toute reproduction, même partielle, par quelque moyen que ce soit, sans l'autorisation écrite de l'auteur est interdite et illégale.
    Art. L.716-9. Le fait de mettre une œuvre à la disposition du public sur Internet nécessite impérativement l'autorisation écrite de son auteur ou de ses ayants droits

    _________________
    La guerre ne crée que des cimetières. Dans ces cimetières il n'y a pas d'ennemis, seuls des braves reposent
    Ho Chi Minh
    Hubert DENYS
    Hubert DENYS
    EXPERT
    EXPERT

    Messages : 85
    Points : 8344
    Réputation : 3159
    Date d'inscription : 12/04/2020
    Age : 72
    Localisation : L'Aiguillon sur mer (85460)

    Revenir en haut Aller en bas

    LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER Empty Re: LA MACHINE A PROVOQUER LE MAL DE MER

    Message par LAVEC le Jeu 28 Mai - 9:19


    Si évidemment on ne peut dire avec certitude que rien ne fut laissé au hasard lors des préparatifs du D-DAY, on remarque quand même que beaucoup de choses ont été préparées, évaluées, dont ce " mal de mer "
    Il faut bien dire que le jour J la réalité a dépassé la fiction, la plupart furent malades. Attente trop longue, repas trop copieux, mer agitée ? Sans doute la combinaison de tout cela.
    Anonymous
    LAVEC
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum