Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Janvier 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 38 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 37 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    amarante

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 477 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est ROSSI HENRI

    Nos membres ont posté un total de 5521 messages dans 1930 sujets

    Ce jour-là... 7 mai 1954

    Aller en bas

    Ce jour-là... 7 mai 1954 Empty Ce jour-là... 7 mai 1954

    Message par Kuiper le Jeu 7 Mai - 9:07



    Ce jour-là... 7 mai 1954 Dien_b10

    La France se souvient-elle ?



    (Document trouvé sur le site de l'ASAF)
    Kuiper
    Kuiper

    Messages : 85
    Points : 8964
    Réputation : 3811
    Date d'inscription : 30/04/2020
    Age : 59
    Localisation : Nièvre

    Revenir en haut Aller en bas

    Ce jour-là... 7 mai 1954 Empty 57 jours de combats acharnés

    Message par amarante le Jeu 7 Mai - 12:31



    L’héroïque résistance française. Le 7 mai 1954, le camp retranché français de Diên Biên Phu tombe sous l’assaut des troupes du général Giap, commandant de l’armée Viêt-minh. C’est la fin de la plus longue et la plus meurtrière bataille de l’après Seconde Guerre mondiale. Et la dernière grande bataille de la guerre d’Indochine (1946-1954). Mais cette défaite cuisante pour la France sonne aussi le glas de la présence coloniale française en Asie.

    C’est en 1953 que le corps expéditionnaire français en Extrême-Orient (CEFEO) établit un camp retranché dans la vallée de Diên Biên Phu -traversée par la rivière Nam Youm- dans le pays Thaï, près de la frontière laotienne et chinoise. Le but est d’arrêter l’avancée des troupes du Viêt-minh Hô Chi Minh vers le Laos.

    La position retenue est une plaine (le terme de «cuvette» est resté associé à Diên Biên Phu) de 16km sur 9, entourée par de petites collines -sur lesquelles sont construits des points d’appui qui portent des prénoms féminins («Gabrielle», «Béatrice», «Dominique», «Éliane», «Claudine»…). Le PC est installé au centre de la cuvette et au sud se trouve la base «Isabelle».

    57 jours de combats acharnés
    La bataille de Diên Biên Phu débute véritablement le 13 mars 1954 avec l’assaut du Viêt-minh contre le point d’appui «Béatrice». Le camp est dirigé par le général de Castries. Les combats font rage pendant deux mois. Progressivement les troupes ennemies encerclent les positions françaises, dont les effectifs et le matériel sont numériquement plus faibles. Les blessés sont soignés sur place par l’infirmière Geneviève de Galard.

    Après une résistance héroïque -avec des combats au corps à corps- le camp retranché tombe le 7 mai 1954, jour de l’assaut final des forces du général Giap. Le cessez-le-feu est annoncé à 18 heures mais le dernier point d’appui, «Isabelle», n’est pris que le lendemain. Le 21 juillet 1954 les accords de Genève mettent fin à la guerre d’Indochine.
    amarante
    amarante

    Messages : 120
    Points : 17723
    Réputation : 2798
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum