Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Vladimir Volkoff et désinformation…
21 avril 1961 Icon_minitimeAujourd'hui à 18:23 par Invité

» Premières EVASAN premiers pilotes
21 avril 1961 Icon_minitimeAujourd'hui à 17:08 par Invité

» Diego Charles Brosset
21 avril 1961 Icon_minitimeAujourd'hui à 9:17 par suspente

» Le père JEANDEL
21 avril 1961 Icon_minitimeHier à 15:21 par Blu

» KSK, Forces spéciales allemandes : réorganisation
21 avril 1961 Icon_minitimeMer 1 Juil - 19:31 par Invité

» à essieux pendulaires !
21 avril 1961 Icon_minitimeMer 1 Juil - 19:00 par LOUSTIC

» Dien Bien Phu, surestimation et sous-estimation.
21 avril 1961 Icon_minitimeMer 1 Juil - 18:49 par patrouille de nuit

» On saute en externalisation…
21 avril 1961 Icon_minitimeMar 30 Juin - 21:07 par LANG

» Un tour sur le terrain avec Barkhane
21 avril 1961 Icon_minitimeMar 30 Juin - 17:13 par CASTOR2

Juillet 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 31 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 31 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 366 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est 533891

    Nos membres ont posté un total de 4456 messages dans 1548 sujets

    21 avril 1961

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    21 avril 1961 Empty 21 avril 1961

    Message par compagnie tournante le Lun 20 Avr - 22:45



    21 avril 1961 : Putsch d'Alger
    Dans la nuit du 21 au 22 avril 1961, des généraux français tentent de soulever les militaires stationnés en Algérie et les Pieds-noirs dans un effort désespéré pour maintenir l'Algérie à l'intérieur de la République française.

    « Les généraux Challe, Jouhaud et Zeller (…) en liaison étroite avec le général Salan, ont pris le pouvoir à Alger. L’armée a la situation bien en main (...) Vive l’armée ! Vive la France ! L’Algérie française n’est pas morte. Il n’y a pas, il n’y aura pas, il n’y aura jamais d’Algérie indépendante.

    Par ces quelques phrases radiodiffusées le 22 avril 1961 au matin, les généraux en retraite Maurice Challe, Edmond Jouhaud et André Zeller, en liaison étroite avec le général Raoul Salan, justifient leur coup de force et tentent de légitimer leur action.


    ci dessous un bon PDF à consulter.
    Fichiers joints
    21 avril 1961 Attachment
    le putsch des généraux.pdf (3.8 Mo) Téléchargé 140 fois
    compagnie tournante
    compagnie tournante

    Messages : 64
    Points : 12885
    Réputation : 926
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    21 avril 1961 Empty Re: 21 avril 1961

    Message par LANG le Mar 21 Avr - 12:52

    Un triste anniversaire.
    Comment en est-on arrivé là…

    « Seul un homme détenait la main de ce poker menteur : le général De Gaulle. Quoi que l’on pense du bien-fondé des accords d’Evian, personne ne pourra jamais justifier à mes yeux cette comédie tragique sur le plan de la responsabilité humaine.
    Nous avons été les victimes d’un mensonge organisé, martelé, aux conséquences terribles. Le double langage en Algérie atteignit à cette époque des sommets que l’on a du mal à restituer aujourd’hui. En 1960, lors d’une tournée d’inspection, le général De Gaulle lui-même a juré : « Moi vivant, jamais le drapeau vert et blanc du FLN ne flottera sur Alger », alors qu’il avait déjà décidé d’engager des pourparlers avec le GPRA. Si l’armée avait été la seule victime de ce leurre, sa duplicité aurait été acceptable. Mais la présence de centaines de milliers d’Algériens que nous engagions chaque jour à nos côtés transformait ce jeu de go politicien en abus de confiance. ..

    Avant de nous juger, j’aimerais que les jeunes générations sachent par quelles angoisses nous sommes passés lorsque nous avons compris que, dans le conflit algérien, le général De Gaulle utilisait comme des armes courantes le mensonge, la duplicité et le cynisme. Quelque chose de vital et de définitif s’est cassé en nous qui ne vivra plus jamais.

    Ma génération n’a pas été en reste d’une trahison. Il fallait entendre, en 1958, les roulements de tambour des salons algérois à l’arrivée du général De Gaulle !
    Les épaules galonnées rivalisaient d’ardeur en faveur de l’Algérie française absolue, intégrale et glorieuse. Frétillants, ils citaient par cœur des passages entiers des articles de Michel Debré, devenu Premier ministre, ces textes hallucinants d’inconséquence qui, je l’espère, le poursuivent encore dans sa tombe. Notre cohorte de capitaines et de commandants, un peu en retrait, était dépassée par tout ce qu’Alger comptait d’ambitieux et de beaux parleurs.
    Pourtant, après la révolte de 1961, je n’ai rencontré aucun de ces jusqu’au-boutistes dans les coursives des prisons que j’ai fréquentées. ..

    Une armée n’est pas un corps mécanique composé d’exécuteurs dociles des ordres, quels qu’ils soient. C’est un corps vivant. La responsabilité et l’obéissance doivent s’accompagner d’une conscience élevée, toujours en éveil, irréductible… "
     


    Hélie de Saint Marc « Toute une vie ».
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 743
    Points : 16199
    Réputation : 6807
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    21 avril 1961 Empty Re: 21 avril 1961

    Message par junker le Mer 22 Avr - 8:31

    Je veux rajouter, que beaucoup de mes camarades du "3" ont pris la décision de suivre la révolte de 1961, et ce sont répartis dans l'OAS, ils ont purgés leurs peine dans l'indifférence des Français , comme sous gradés, ils en ont d'autant plus souffert que trouver du travail quand tu sors de 6 ans de cabane , rien est facile !! Je le sais de mon ami Fernand Keller qui a subi les après coup, avec du travail qu'il faisait non déclaré, qui se répercute sur une retraite de misérable . Et pourquoi ?? Pour un idéal, pour ce qu'il a laissé de plus chère dans ce désastre, sa femme et ses deux enfants égorgés par les boucher du FLN, il ne s'est jamais remarier, et a trainé ses bottes un peu partout, il a bossé en Allemagne comme garçon d'écurie ,un job que le colonel Grillot, (commando Georges) lui avait trouvé, puis agent de sécurité au (noir bien entendu) donc pas de chômage ! ce fut ainsi une partie de sa vie foutu en l'air !
    junker
    junker

    Messages : 355
    Points : 10900
    Réputation : 3452
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 83
    Localisation : Deux-Sèvres

    Revenir en haut Aller en bas

    21 avril 1961 Empty Re: 21 avril 1961

    Message par LANG le Mer 22 Avr - 9:06

    Merci junker de rappeler les difficultés rencontrées par les "inconnus" du 21 avril.
    Pour ceux dont on a un peu parlé (Salan; Saint Marc, Sergent…) le retour dans un monde "indifférent" n'a pas été facile mais on oublie les "sans grades" qui s'étaient engagés tout aussi loin.
    Fernand Keller fait partie de ceux-là.
    Ceux pour lesquels la France a détourné plus que le regard...
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 743
    Points : 16199
    Réputation : 6807
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    21 avril 1961 Empty Re: 21 avril 1961

    Message par junker le Mer 22 Avr - 17:11

    Et pourtant ce fut un Héros dans tout le sens du terme, il a monté la hiérarchie jusqu'au grade d'adjudant, et fut nommé au feu dans tout les autres grades !! Bigeard lui a fait maintes fois l'accolade en lui disant : "Encore toi Keller !!" il était le "chou-chou" du capitaine Florès dit "Bir-Hakeim" qui lui permettait presque tout même ses frasques, car Fernand c'était pas le tendre, il fut blessé 3 fois et dans une de ses blessure par balle dans le mollet il enleva lui même avec son couteau la balle  !!!  Une histoire plus grotesque qui j'espère ne va pas vous choquer ! nous avions tous envie de (tirer un coup) et Fernand entre deux opés trouva fortune mais celle-ci était contaminé ! Il hérita d'une chaude-pisse carabiné et l’adjudant LAME, son chef de section lui dit: je t'avais prévenu, chaude-pisse ou pas tu pars avec nous ! Et ainsi durant 10 jours Fernand fit l'opération en avant garde comme voltigeur avec la bite à l'air , monta à l'assaut contre une mitrailleuse qui bloquée la compagnie, il détruit tout les servants de la pièce à la grenade Gamon réglée à 3 secondes et revins avec une mitrailleuse et 3 fusils, toujours la bite à l'air et fut nommé sergent au feu avec une palme sur sa citation !!


    21 avril 1961 Fernan14
    junker
    junker

    Messages : 355
    Points : 10900
    Réputation : 3452
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 83
    Localisation : Deux-Sèvres

    Revenir en haut Aller en bas

    21 avril 1961 Empty Re: 21 avril 1961

    Message par LANG le Mer 22 Avr - 17:15

    Oui, un sacré bonhomme !
    Faut le faire de partir à l'assaut dans ces conditions !
    Merci junker pour cette anecdote.
    LANG
    LANG
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 743
    Points : 16199
    Réputation : 6807
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum