Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Août 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 37 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 1 Invisible et 35 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Estrope

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 386 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Guy THEVENIN

    Nos membres ont posté un total de 4632 messages dans 1641 sujets

    sergent Anderson

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    sergent Anderson Empty sergent Anderson

    Message par LACITA le Jeu 9 Avr - 9:55



    sergent Anderson Sergen10

    SERGENT ANDERSON


    Début août 1993, j'incorpore le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes basé au Camp de Souge à Martignas Sur Jalles (Gironde - 33).

    Volontaire Service Long, je travaillerai au Service de Santé des Armées comme Sous-Officier.

    L'instruction à la Défense Nationale se fera dans la douleur de la discipline, le stress, la fatigue, les larmes et la haine.

    Après 3 mois de Classes au 9eme R.C.P. de Pau, j'intègre l'infirmerie du 1er R.C.P. de Bordeaux, en novembre 93. Non en tant que convalescent mais comme responsable de la gestion d'une antenne du Service de Santé des Armées: de l'administration des dossiers médicaux jusqu'aux soins, en passant par le suivi des patients et le développement du service je serai chargé de l'organisation d'une dizaine d'Auxiliaires Sanitaires.

    Mon poste consistera à gérer l'occupation des lits, optimiser le suivi des dossiers médicaux, administrer l'officine et diriger les équipes de suppléants dans le souci de la réalisation des missions.

    Une expérience hors du commun: avec le crane rasé, tous en treillis, nous nous retrouvons égaux face à la rigueur miliaire à partager les même difficultés. Dans cette masse de nouvelles recrues, il a fallu faire ça place rapidement, dès l'incorporation. Désireux d'effectuer mon devoir de façon constructive j'ai pu apprendre, dans le cadre d'une formation accélérée tous les actes de soins d'interventions urgentes: des perfusions aux points de suture, des plâtres aux vaccinations ...

    Mes quelques bases en programmation ont permis de mettre en place une gestion informatisée des locaux médicaux.

    Les Classes ont été terribles! J'avais choisi les Paras malgré leur réputation (reconnue) mais ma volonté était attisée par la solde proposée: 106 Euros contre 61 pour un Militaire Du Rang gardant un trou durement creusé dans le sol gelé de la Forêt Noire allemande. 215 Euros pour un breveté parachutiste, c'est à dire 99% des Appelés Parachutistes! Le montant de la solde est vite passé avant l'intérêt du Service.

    Objectif: Effectuer mon (incontournable) Devoir de façon pédagogique, intéressante, pourquoi pas, rémunératrice ... et cerise sur le gâteau, je sauterai en parachute! Le tout premier saut aura lieu à Orléans, le 16/07/87, dans le cadre d'une Préparation Militaire Parachutiste. A chaque sortie, c'est la même appréhension, largage à 400 mètres sur un terrain incertain... voire hostile, dans les simulations de conflits. De l'humiliation à la pression constante tout est fait pour nous pousser à bout. Résister, Durer et Vaincre sont des valeurs qui viennent étoffer l'esprit Para qui consiste à être maître de soi dans les situations les plus extrêmes. "Du ciel pour combattre et sauver" était la devise des Infirmiers Parachutistes du 1er R.C.P.

    La principale motivation d'un appelé du contingent à choisir les Parachutistes est la solde pour 50% des volontaires. 30% pour l'aventure et les 20 restants ont atterri, par hasard, dans ce camp. Les 15 premiers jours, j'ai perdu 7 kilos. Courir, marcher au pas sous la pluie, au garde-vous sous un soleil de plomb ou ramper dans la boue, nous étions constamment poussé au bout de nous-même.

    Pour nous encourager, les instructeurs regorgeaient de brimades, d'humiliations et de sanctions. Quand une faute était commise, tout le peloton effectuait des pompes sous l'œil compatissant du coupable qui exécutait l'ordre de rester au garde-vous.
    Un jour, de retour d'exercices sur le terrain il nous a été ordonné d'effectuer... quelques brasses... dans un bassin de décantation!

    Mais connaissez-vous le Baiser Colonial? C'est, une coutume à laquelle j'ai du me plier 1 fois (au moins): un soir de banquet, et ce soir là c'était La St Michel (Fête des Paras & Pompiers), j'ai été contraint de recevoir, par voie buccale, les aliments de mon voisin, durement mâchés, que lui-même avait reçu de son voisin et qui avaient voyagé à travers 200 bouches... au cours du repas.

    Je ne trouve aucune fierté à raconter ses tristes souvenirs, mais je m'étonne de rencontrer des recruteurs me demandant si je suis une personne vénale alors que j'ai été sous-officier dans les Paras ou ces journalistes qui vont enquêter outre-atlantique sur les sévices perpétrés au sein des unités de Marines alors qu'il suffit de se rapprocher de nos propres casernes.
    Faut-il, nécessairement, subir l'humiliation intellectuelle pour développer sa résistance psychologique ?

    A l'incorporation, on nous a demandé notre profil professionnel: "Que v'a-t-on faire de ça?" m'a répondu l'officier de recrutement quand j'ai avancé ma formation en commerce et marketing. Pas surprenant, s'il y a une entreprise nationale qui manque de marketing, c'est bien la Défense Nationale !

    Pendant des décennies, l'armée a collé le mécanicien aux cuisines, le plombier au secrétariat et l'infirmier à l'armurerie mais n'a jamais su puiser -à travers le Service National- les compétences que pouvait lui fournir (à moindre coût) notre nation.  

    J'avais été prévenu, lors de mes préparations militaires, que je baignerai dans un échantillon (très représentatif) de la population française, à mon incorporation. C'était la première fois que je rencontrais un analphabète. Incapable de prononcer, voire retenir, ce que FAMAS voulait dire.

    Je pensais, qu'au-delà de sa mission de recensement, l'Armée avait pour objectif (pédagogique) d'apprendre à défendre notre pays, notre culture, la démocratie, la liberté... et non "détruire" le contribuable!

    Rien n'est plus plaisant que de travailler avec des femmes (à l'armée). Le fait d'encadrer des femmes me posait plus de problèmes que d'être encadré par elles.
    Les missions étaient (régulièrement) remplies correctement: c'était désespérant, à un point, qu'il était inutile de vérifier si le travail était bien fait.

    Pour les "Aficionados" de Tomb Rider, j'ai (eu la chance d') incorporé(r) Lara Croft: en oct 93, une (très) charmante femme de 25 ans, brune, cheveux longs, yeux marrons, ceinture noire de Karaté et volontaire Para "parce que les Troupes de Marine ne recrutent pas de femmes" me disait-elle... s'est présentée, au 9ème R.C.P. de Pau, avec un bandage au poignet suite à un combat, en compétition!

    Sous la pression, le stress et les brimades, la solidarité apparaît rapidement dans le groupe. Tous unis pour résister! et c'est là que l'on découvre la vraie nature de l'homme: ceux qui font preuve de courage dans les instants difficiles et les "esquiveurs". Le respect, la cohésion, l'humilité et la force surgissent tout naturellement dans le peloton.

    Avec la confiance une forte amitié se créer entre nous. Dans les situations délicates, points de suture compliqués, fractures ouvertes ou évacuation urgente, rien n'est plus agréable que de pouvoir compter sur des personnes compétentes.

    La philosophie du Service de Santé est assez particulière: saviez-vous que sur un champ de bataille lorsque les infirmiers interviennent (sous les tirs et les bombardements) pour évacuer les blessés, aucune distinction de nationalité comme de grade n'est reconnue. Au cours d'une opération sanitaire, ce sont les blessés les plus proches, de la ligne de front, qui sont rapatriés, quel que soit leur uniforme ou leur rang hiérarchique.
    LACITA
    LACITA

    Messages : 61
    Points : 5165
    Réputation : 1428
    Date d'inscription : 03/10/2019
    Age : 50
    Localisation : Oradour

    Revenir en haut Aller en bas

    sergent Anderson Empty Re: sergent Anderson

    Message par place d'armes le Jeu 9 Avr - 10:11



    En  premier cette lecture est déplaisante, on pense à une charge contre les troupes aéroportées. On se demande même quel but poursuivait son auteur en la mettant en ligne.
    On trouvera l'original de ce texte en tapant sur google http://www.michelandersson.com/fr/michel/service-national/

    En approfondissant, on remarque des incohérences,comme par exemple " le 9eme RCP de pau "
    Puis on trouve quand même quelques satisfactions de l'auteur, et enfin on peut se demander pourquoi si le sergent Anderson est si remonté contre les parachutistes, pourquoi il parade en tenue para en tête de son texte.

    En conclusion chacun se fera un avis.
    place d'armes
    place d'armes

    Messages : 58
    Points : 13734
    Réputation : 1302
    Date d'inscription : 01/05/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    sergent Anderson Empty re : sergent anderson

    Message par otosan le Jeu 9 Avr - 11:56

    je pense que cet individu c'est fait un film avec plein d'erreur :
    pas de 9em RCP à Pau ,
    sauf changement les classes c'est 2 mois pas trois ,
    perte de 7 kilo en 15 jours ???? j'espère qu'il a gardé la recette
    nagé dans un bassin de décantation !!!!
    appelé et responsable d'une antenne !!!!
    les appelés , pour son information car je doute qu'il soit parachutiste , était tous volontaires , les autres était mutés dans d'autres régiments .
    Beaucoup d'aberration dans son récit , mais une chose est certaine , je ne serais pas partis au combat avec lui


    Anonymous
    otosan
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    sergent Anderson Empty Re: sergent Anderson

    Message par junker le Jeu 9 Avr - 17:57

    Je trouve un peu surréaliste son récit d'infirmier ? nager dans un bassins de décantation, a moins que le dit bassin soit remplit de flotte ! Je repense à sa responsabilité dans une antenne imaginaire ?? Vouais vouais !! Vous me ferez 50 pompes pour avoir joué au plus fin avec moi !!!!!
    junker
    junker

    Messages : 368
    Points : 12210
    Réputation : 4002
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 83
    Localisation : Deux-Sèvres

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum