Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Août 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 35 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 34 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 386 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Guy THEVENIN

    Nos membres ont posté un total de 4632 messages dans 1641 sujets

    Jacques MORIN

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Jacques MORIN Empty Jacques MORIN

    Message par WILLIS le Mer 8 Avr - 19:18



    Le sujet posté par BLU, m'a fait penser à l'inauguration de cette stèle.


    Article de La Montagne de septembre 2017

    Jacques MORIN Jacque10


    Une stèle en mémoire de Jacques Morin, le père fondateur des légionnaires parachutistes, a été inaugurée hier, impasse Dieudonné-Costes à Moulins.
    Une cinquantaine de personnes était présente, hier matin, pour l'inauguration de la stèle en mémoire du chef de bataillon, Jacques Morin, père fondateur des légionnaires parachutistes.

    Né en 1924 à Moulins, formé à l'école Saint-Cyr, il a dû écourter ses études en raison de la Seconde Guerre mondiale.

    Résistant et innovant
    Résistant en 1942, Jacques Morin a fini le conflit capturé puis déporté à Buchenwald, avant de rejoindre les rangs de la Légion étrangère en 1947.

    Breveté parachutiste, le Moulinois fut à l'origine de la première unité de parachutistes de la légion étrangère en 1948. Engagé dans la guerre d'Indochine, puis la guerre d'Algérie, il fut à 29 ans le plus jeune commandeur de la Légion d'Honneur.

    Le chef de bataillon quitta l'armée en 1969 pour terminer sa vie professionnelle au sein de la société Thomson.

    Présent à l'inauguration, hier, le colonel Jean de Monicault, chef de corps du 2 e Régiment étranger de parachutistes, a fait l'éloge d'un brillant officier de légion. « Un chef au grand cœur, un homme droit modeste et lumineux », à l'origine d'une compagnie offensive « qui allie la souplesse du parachutiste à la solidité du légionnaire », et dont l'exemple a nourri de nombreuses vocations d'officiers.




    Yvan Guilhot

    _________________
    Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'on fait.
    WILLIS
    WILLIS
    ADMINISTRATEUR
    ADMINISTRATEUR

    Messages : 258
    Points : 16102
    Réputation : 2685
    Date d'inscription : 21/04/2017

    http://www.campidron.fr

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum