Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Mai 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 238 le Jeu 14 Nov - 21:29
    Statistiques
    Nous avons 329 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est chanas

    Nos membres ont posté un total de 4173 messages dans 1442 sujets

    Message du général Yves JACOPS

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Message du général Yves JACOPS   Empty Message du général Yves JACOPS

    Message par Major E le Ven 27 Mar - 12:09




    Résilience !



    A l’heure où j’écris ces lignes, nous devrions être tous rassemblés à Bayonne pour notre Assemblée générale annuelle et la célébration, dans la joie et la fraternité d’armes, du 70ème anniversaire de la création de notre Fédération. Or aujourd’hui, chacun d’entre nous est confiné chez lui…et le chef de l’Etat lance l’opération « Résilience » !

    Le COVID 19 qui a frappé notre pays, nous a surpris par la vitesse et l’ampleur de sa propagation. Nos dirigeants ont-ils suffisamment anticipé et respecté cette belle devise de notre métier « commander, c’est prévoir… » ? Il sera utile de faire un RETEX à l’issue de cette crise mais le moment n’est pas encore venu. L’heure est à la mobilisation et au respect des consignes !

    Beaucoup ont employé le mot de « guerre » pour caractériser cette crise. Il ne me semble pas approprié. Si comme le dit Clausewitz « le « but premier » de la guerre est de « terrasser l’adversaire afin de le mettre hors d’état de résister », celle-ci est avant tout, « un acte de violence dont l’objet est de contraindre l’adversaire à se plier à notre volonté ».  C’est l’affrontement de deux volontés. Or le virus n’a pas de volonté à imposer.

    Cette grave crise a ses soldats, magnifiques, ses blessés et ses morts, hélas, mais elle n’est en rien la levée en masse d’une nation à qui on demande, avant tout, d’être disciplinée mais passive.

    Pour ne pas être passif, que pouvons-nous faire ?

    D’abord, si le fonctionnement normal de l’Entraide para est perturbé par l’absence physique au Quartier Général Niel, notre bureau continue cependant à être au service de tous. Par Internet, nous pouvons continuer à traiter toutes les demandes de secours ; le télétravail est tout à fait adapté à nos modes de fonctionnement. N’hésitez donc pas à nous transmettre vos demandes. Vous pouvez également le faire par courrier car il est relevé toutes les semaines.

    Il nous faut ensuite penser à nos Anciens, à nos veuves, souvent isolés. Puisque nous ne pouvons plus les voir, les visiter, nous pouvons les appeler, leur envoyer des mails, des SMS, voire des blagues puisque c’est la mode. Ils doivent toujours se sentir membres de notre réseau et de notre Grande famille.

    Enfin, il faut penser à nos camarades d’active, en particulier ceux de la 11ème BP qui se préparent à partir massivement en OPEX, au Sahel, au Levant, en Afrique ou ailleurs, dans quelques semaines à l’issue de périodes de mise en condition opérationnelle très perturbées. Il convient d’avoir également une pensée pour nos parachutistes toujours déployés dans le cadre de l’opération Sentinelle, laquelle pourrait être renforcée.

    Il y a sans doute d’autres modes d’action possible pour ne pas rester « con…finé ». A nous de les imaginer !

    Je vous souhaite Force et Courage et que Saint Michel nous protège !



                                                                                                                                                                                                                                    GDI (2S) Yves JACOPS                                                                                                                                                Président de l’Entraide Parachutiste
    Anonymous
    Major E
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Message du général Yves JACOPS   Empty Re: Message du général Yves JACOPS

    Message par M. Cottereaux le Jeu 16 Avr - 20:41

    Bonjour, à vous tous.
    Je lis le message du Général Jacops, je suis en colère et extrêmement déçu, voir une honte que ce Monsieur fasse de la politique politicienne de bas étage, et alimente les polémiques, et plus que tout, donne du blé à moudre au FN de Marine LP.
    Comment un général peut-il se permettre de reprendre le chef de l’état sur le mot employé de ((guerre)). Faire de l’intellectualisme déplacé, rien de plus simple, pour une personne que la république a hissé au plus haut niveau, mais vos écrits mon Général rabaissent votre uniforme et votre fonction républicaine, là où la France a besoin dans ces moments difficiles, d’intellectuels bien-pensants.
    Les écrits du Général Jacops : ((Nos dirigeants ont-ils suffisamment anticipé et respecté cette belle devise de notre métier « commander, c’est prévoir… » ? Il sera utile de faire un RETEX à l’issue de cette crise.))
    ((Beaucoup ont employé le mot de « guerre » pour caractériser cette crise. Il ne me semble pas approprié.))
    Commander c'est prévoir, cette attaque envers l'exécutif me déplait fortement, alors que nous avons besoin d’union pour gagner cette guerre (vous en déplaise). Ce que vous écrivez mon général, est irrespectueux envers le C.E.M.A, le Général Lecointre, en activité auprès de l’exécutif, pour qui j’ai beaucoup de respect, successeur d’un autre grand Général, Pierre De Villiers.
    Vos écrits, dans cette situation douloureuse pour l'ensemble des Français, qui enterre ses milliers de morts sont déplacés, et ne font pas briller vos étoiles mon général. Cette analyse critique que vous écrivez, de la situation que nous vivons, appartient aux dirigeants du FN, alors que l'archange saint Michel guerrier terrassant le dragon n’est pas un extrémiste, il est un justicier et protège les faibles.
    Belle devise de notre métier. Mais vous avez la mémoire courte mon Général.
    Commander c'est prévoir, le 23 octobre 1983 à Beyrouth 58 parachutistes sont morts.
    Commander c'est prévoir, comment ne pas avoir prévu, Messieurs les officiers supérieurs, que l'installation d'une compagnie de parachutistes dans un immeuble de huit étages, en pleine ville était une aberration, et que ce positionnement confiné de nos soldats était a porté de fléchettes de nos ennemis.
    Commander c'est prévoir. Drakkar, un raisonnement tactique qui va à l'encontre de tous les manuels d'instruction de l'infanterie, qui va à l'encontre de tous raisonnements militaires de terrain. En 1983 les élites de notre armée n’avaient pas pour lecture, le théoricien Clausewitz que vous citez mon Général. Messieurs les généraux vous n'avez pas donné le choix, au Capitaine Thomas et ses hommes. De plus par vos décisions absurdes Messieurs, et la mort de nos soldats, vous avez ridiculisé les hommes de la 11 DP.
    Commander c'est prévoir, comment est-il possible qu'une camionnette piégée, puisse entrer dans un périmètre hautement sécurisé, sur un terrain où la France est en guerre, en connaissant très bien les méthodes terroristes de l'état islamique.
    Commander c'est prévoir. Nous avons des généraux au service de santé des armées, ont-ils prévu et anticipé la situation actuelle ???
    La mentalité ne change pas dans vos rangs, les grands Yaka Faucon. Vous écrivez mon Général, faire un RETEX à l’issue de la crise ! mon Général, vous allez avoir beaucoup de choses à dire, il fallait que, vous auriez dû faire cela, moi je, et encore moi je ! ! !
    Winston Churchill. Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté. Mon général vous êtes loin de ces grands hommes qui ont donné du blé à moudre à la liberté et a la république et ont combattus les extrémistes. Vous qui avez, j’ai bien compris des reproches à faire à l’état, pourquoi n’intervenez-vous pas, pourquoi n’êtes-vous pas intervenu, voilà la bonne opportunité de vous faire remarquer en bien.
    Une pensée très respectueuse, affectueuse, à mes amis et frères d’armes morts et blessés à Beyrouth, ainsi qu’à leur famille.
    Et par Saint Michel.

    Michel Cottereaux Adjudant-chef en retraite. (1° RCP 1974/1984).
    Anonymous
    M. Cottereaux
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum