Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Le parapluie du Major Digby
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeAujourd'hui à 12:45 par place d'armes

» un 30 février
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeAujourd'hui à 12:42 par LACITA

» Le saviez-vous : Rintintin chien de guerre.
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeAujourd'hui à 12:39 par ROAD

» lieutenant-colonel Bastien-Thiry
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeHier à 12:41 par patrouille de nuit

» Le père JEGO
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeHier à 12:38 par LOUSTIC

» Algérie la terre promise
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeHier à 12:33 par bretivert

» LA MARSEILLAISE
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeVen 26 Fév 2021 - 2:45 par Hubert DENYS

» Cachez ce soldat, que je ne saurais voir.
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeJeu 25 Fév 2021 - 11:35 par compagnie tournante

» Sommes-nous prêt pour un conflit majeur ?
La lettre du SF mars 2020 Icon_minitimeJeu 25 Fév 2021 - 9:09 par CASTOR2

Février 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 50 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 49 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin 2020 - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 488 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est POUPARDIN

    Nos membres ont posté un total de 5216 messages dans 1837 sujets

    La lettre du SF mars 2020

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    La lettre du SF mars 2020 Empty La lettre du SF mars 2020

    Message par Lebraud Jeu 5 Mar 2020 - 7:20



    Hommage aux combattants africains de la France


    La mémoire des combattants africains de la France est placée régulièrement sous les projecteurs de l’actualité mémorielle. Le 15 août 2019, le Président de la République a souhaité que les noms de ces combattants qui ont participé à la libération de la France soient inscrits sur les plaques bleues des rues de nos villes.

    Le Souvenir Français a toujours su rendre hommage à ces combattants même s'il a dû s’adapter en permanence aux évolutions des politiques mémorielles. La politique de mémoire consacrée aux combattants africains de la France est en effet une parfaite illustration de l’évolution de ces politiques. Les monuments, les stèles, les plaques érigés ou apposées en hommage aux combattants africains de la France se structurent autour de trois moments forts.

    D’abord celui où la France se vivait grande (1918-1950). Les monuments intégraient la mémoire des combattants africains dans une mémoire régimentaire tout en favorisant une mémoire identitaire à forte connotation religieuse dans les nécropoles nationales. Ensuite, celui où la France et l’Afrique se séparaient (1950-1975). Après la tentative gaullienne de sauver l’Union Française qui s’est illustrée mémoriellement au Mont Valérien, la séparation entre la France et son empire colonial s'est traduite en terme mémoriel par l’exceptionnelle occultation des massacres des combattants africains par les troupes allemandes durant la Bataille de France de mai-juin 1940.

    Enfin, celui de la réutilisation plurielle de la mémoire des combattants africains de la France depuis 1975. Alors que la France rentre dans l’ère de la mondialisation, la mémoire des combattants africains s’impose. Cette mémoire permet d’inscrire les relations de la France avec les nations africaines sur un socle de souvenirs partagés, elle permet aussi de rappeler le passé de la « grandeur » française. Elle donne encore aux enfants d’une génération qui trouvent difficilement un espace dans la société française, des repères et une fierté. Elle contribue à la construction d’une identité transnationale au nom des droits de l’homme. C’est cette richesse d’utilisation qui permet aujourd’hui aux combattants africains de la France de s’imposer dans la lumière mémorielle. Le Souvenir Français qui n’a jamais cessé de rendre hommage à ces combattants de la France est un des acteurs de ce renouveau mémoriel.






    Serge BARCELLINI
    Contrôleur Général des Armées (2s)
    Président Général de l'association "Le Souvenir Français"
    Anonymous
    Lebraud
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum