Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Août 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 27 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 386 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Guy THEVENIN

    Nos membres ont posté un total de 4630 messages dans 1639 sujets

    général LEBORGNE

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    général LEBORGNE Empty général LEBORGNE

    Message par ciel de pau le Mer 3 Mai - 18:03



    Né le 6 janvier 1920 à Rennes, Guy Le Borgne, saint-cyrien, avait rejoint les Jedburghs fin 1942 depuis l'Afrique du Nord.
    Les Jedburghs, du nom d'une ville écossaise, étaient des équipes mixtes de trois officiers anglais, américains et français parachutées derrière les lignes de l'armée allemande en France et en Hollande, à partir du débarquement du 6 juin 1944, pour renforcer les liaisons avec les résistances locales, les encadrer et les équiper.

    Le lieutenant Le Borgne avait ainsi été parachuté en Bretagne en juillet 1944 dans une équipe Jedburgh. Il avait ensuite rejoint le 4e SAS (Spécial air service) avec qui il avait participé à l'opération "Franklin" dans les Ardennes puis à celle d'Amherst en Hollande.

    Après la guerre, Guy Le Borgne avait notamment commandé le 8e bataillon de parachutistes coloniaux (BPC) en Indochine (1952-1953), le 3e régiment parachutiste d'infanterie de marine (Rpima) en Algérie (1960-1961) et la 11e division parachutiste (DP) à Pau où on le voyait souvent au camp d'Idron en inspection. (1973-1975).

    général LEBORGNE Lebo10
    au centre et à coté du colonel Bigeard, le général LEBORGNE tout deux en visite au camp d'Idron.

    Le général Le Borgne avait terminé sa carrière, avec le grade de général de corps d'armée, comme gouverneur militaire de Lyon.
    En 1980, il avait été élu président de la Confédération nationale des parachutistes français.

    Amateur de peinture, il était notamment l'auteur d'un tableau montrant des parachutistes français des SAS, sautant par la porte de leur avion, au dessus de laquelle étaient écrit
    les mots : "Maréchal, nous voilà".
    Le général Le Borgne était grand officier de la Légion d'honneur. Il était titulaire de la Croix de guerre 1939-1945, de la Médaille de la Résistance, de la Military cross britannique et de la Croix de guerre hollandaise.
    ciel de pau
    ciel de pau

    Messages : 105
    Points : 13260
    Réputation : 882
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    général LEBORGNE Empty Re: général LEBORGNE

    Message par amarante le Mar 21 Avr - 23:30


    Guy Leborgne est né à Rennes en 1920 ; il est doué pour le dessin, mais opte pour une carrière militaire. Entré à Saint-Cyr en 1939, il est affecté à Meknès en 1940. Après avoir terminé son cursus à l’Ecole d’Aix-en-Provence, il choisit l’Infanterie coloniale.

    Lieutenant en 1942 il est affecté à Bamako, puis à Casablanca. En 1943 il est volontaire pour l’organisation parachutiste "Jedburgh" et est entraîné en Grande-Bretagne. Il est parachuté en Bretagne le 9 juillet 1944 sous le pseudonyme de "Lezachmeur" ("grand-chef" en breton) et par son action 3000 hommes sont armés et organisés. Il est le premier à entrer dans Quimper et Pont-aven libérées. Il participe ensuite aux opérations dans les Ardennes, puis est parachuté en Hollande (opération Amherst avril 1945), où il est fait prisonnier. La guerre se termine pour lui avec la Légion d’Honneur et 3 citations.

    Promu capitaine, Leborgne est affecté à l’Etat-major (1946-48) ; il est ensuite au bataillon de choc à Montlouis. Puis c’est l’Indochine (1950-53) au 8°BPC, dont il prend le commandement en 1952 : trente mois de combats et de succès, il est officier de la Légion d’Honneur. De retour en France, il est promu chef de bataillon et est stagiaire à l’Ecole de Guerre. C’est ensuite l’Algérie à l’état-major de la 10ème Région (1958-60). Nommé lieutenant-colonel, il sert au 3°RPIMa, dont il devient le chef de corps début 1961. A la tête de son régiment, il participe à l’opération sur Bizerte (juillet 1961) où son action est déterminante (commandeur de la Légion d’Honneur).

    En 1962 il prend le commandement de l’Ecole des Troupes Aéroportées (TAP) à Pau et est promu colonel. Muté à l’Etat-Major des Armées (EMA) en 1966, le colonel Leborgne commande le Service Interarmée de l’Entraînement Physique et des Sports. Il est ensuite (1969) à la 25° brigade aéroportée de Pau, où il est nommé général de brigade. En 1970 le général Leborgne rejoint l’EMA, puis prend le commandement de la 11ème Division Parachutiste (11°DP) en 1973, où il promu général de division.

    Ce commandement (1973-76) est le couronnement de sa longue carrière de parachutiste.
    Il lui reste une étape dans sa carrière militaire, celle qui justifie sa présence sur ce site : le 1er février 1976 le général Leborgne est nommé Gouverneur Militaire de Lyon et commandant de la 5ème Région Militaire avec rang de général de Corps d’Armée. Il est à l’inauguration du monument à la gloire de la cavalerie à la Part-Dieu. Comme il l’écrit modestement "les dorures du palais du gouverneur de Lyon récompensèrent ma femme, mes enfants...". Il fait son adieu aux armes en janvier 1980.

    Retraité, le général Leborgne ne va pas rester inactif : il renoue avec sa passion de toujours la peinture, sous le nom de Lezachmeur. En 1985 il devient peintre officiel de l’Armée et prend la tête en 1990 de l’Association des peintres officiels de l’Armée. Il est de plus admis en 1996 comme peintre de l’Air et de l’Espace. Le général Leborgne est décédé en 2007 à Paris et les honneurs militaires lui ont été rendus aux Invalides.

    Avec le général Leborgne, la ville de Lyon a été une nouvelle fois honorée par la nomination d’un grand soldat et d’un artiste au poste de Gouverneur Militaire.



    Sources : B. Demotz & coll. - Les Gouverneurs de Lyon - ELAH 2011 / Lezachmeur, le peintre et le soldat - Le Léopard d’Or - 2006
    amarante
    amarante

    Messages : 95
    Points : 13809
    Réputation : 1247
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum