Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Octobre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 421 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est HOUREZ PATRICE

    Nos membres ont posté un total de 5031 messages dans 1793 sujets

    BARKHANE, CHAMMAL au 16 janvier 2020

    Aller en bas

    BARKHANE, CHAMMAL au 16 janvier 2020 Empty BARKHANE, CHAMMAL au 16 janvier 2020

    Message par vent du sud le Sam 18 Jan - 8:26



    SITUATION MILITAIRE DU THÉÂTRE


    L’actualité de Barkhane a été marquée par la tenue du Sommet de Pau, qui a réuni le lundi 13 janvier, le président de la République M. Emmanuel Macron, et ses homologues du G5 Sahel.

    À cette occasion, les Chefs d’État ont réaffirmé leur détermination à lutter ensemble contre les groupes terroristes qui opèrent au Sahel. Ils ont également salué la mémoire des victimes civiles de leurs exactions, de même que celle des soldats africains, français et internationaux tombés dans l’accomplissement de leur mission. Ils ont ainsi rendu un hommage appuyé aux victimes de l’attaque du camp de Chinagodrar, au Niger, survenue le 9 janvier 2020. Au cours de cet événement, Barkhane a apporté un appui aérien qui a contribué à faire fuir les djihadistes.

    Les Chefs d’État ont convenu d’engager des discussions pour mettre en place un nouveau cadre politique, stratégique, et opérationnel pour la lutte contre les groupes terroristes, qui prendra la forme et le nom d’une « Coalition pour le Sahel », laquelle sera organisée autour de quatre piliers : le combat contre le terrorisme, le renforcement des capacités militaires des États de la région, l’appui au retour de l’Etat et des administrations sur le territoire, et enfin l’aide au développement.

    Barkhane y prendra toute sa part, en particulier au sein du premier pilier, celui du combat contre les groupes armés terroristes. Cette coalition sera le catalyseur d’une coordination renforcée destinée à raccourcir les circuits de décision, notamment pour apporter un soutien plus rapide aux partenaires, et à favoriser la circulation du renseignement.

    Par ailleurs, le président de la République, monsieur Emmanuel Macron, a annoncé l’envoi de 220 militaires en renfort de l’opération Barkhane.

    Ce renfort répondra au besoin d’accentuer notre effort dans la région des « trois frontières », dans le cadre de l’approche zonale de Barkhane. Déployé à courte échéance, il sera essentiellement de nature terrestre, et sera composé de troupes aguerries, expérimentées et habituées à opérer au Sahel. Il permettra de renforcer la lutte contre les groupes armés terroristes qui sévissent dans la région, en particulier l’EIGS, dans le cadre d’un véritable partenariat de combat avec les forces locales. Il aura également pour vocation de permettre à Barkhane de répondre plus efficacement encore aux demandes d’assistance des forces du G5 Sahel.

    L’origine de ces troupes, le calendrier et la zone de leur déploiement restent confidentiels à ce stade, afin de ne pas fournir de renseignements qui pourraient servir les intérêts des groupes armés terroristes. À terme, la forme et les missions de ce renfort pourront évoluer pour que Barkhane, qui est en perpétuelle adaptation, accueille et favorise le déploiement de nos partenaires, notamment dans le cadre de la Coalition, et au côté de la Task Force Takuba.

    Actuellement, Barkhane poursuit son effort dans la région du Liptako-Gourma — grande comme un quart du territoire métropolitain français, qui s’est concrétisé cette semaine par une opération conjointe d’ampleur avec nos partenaires du G5 Sahel.

    ACTIVITÉ DE LA FORCE

    Depuis le 2 janvier, la force Barkhane, aux côtés des forces armées maliennes, burkinabè et nigériennes, et de la force conjointe G5 Sahel a mené plusieurs opérations conjointes dans le Liptako et le Gourma. Au total, ce sont plus de 1000 soldats, dont la moitié issue des forces partenaires, qui ont participé à cette action contre les groupes armés terroristes et leur organisation logistique.

    La force Barkhane, en coordination avec les forces partenaires, avait pour mission de contrôler le secteur de Tessit, et plus largement une grande partie de l’est du Gourma, tandis que la force conjointe G5 Sahel, opérant dans son propre secteur, avait pour mission d’en reconnaître et contrôler le sud. La coordination et l’attribution d’un secteur pour chaque force a permis de couvrir une large zone, déstabilisant ainsi plus largement les réseaux des groupes armés terroristes et bloquant leurs flux logistiques. En parallèle, la force Barkhane et les forces armées maliennes ont contrôlé le secteur d’In Delimane, dans le Liptako.

    Cette opération a été marquée par une vaste opération héliportée de près de 150 soldats français qui a permis de ratisser sur plusieurs jours une vaste zone à proximité de la frontière burkinabè. Pendant toute la durée de l’opération, la force conjointe G5 Sahel a maintenu un dispositif face à la frontière bloquant tout terroriste cherchant à s’exfiltrer en franchissant les frontières.

    Ces opérations ont permis la mise hors de combat d’une quinzaine de terroristes, de s’emparer ou de détruire trois pick-up, sept motos, une vingtaine d’armes dont 3 PKM, 10 Ak47, plus de 4500 munitions et divers matériels. Un drapeau de l’Etat islamique a également été saisi. Ces opérations, comme les précédentes, contribuent à assécher les ressources des groupes armés terroristes, et à désorganiser leur logistique, affaiblissant ainsi l’ensemble de leur organisation.

    Ø Sorties air hebdomadaires (bilan du 8 au 14 janvier inclus)
    Les avions de la force Barkhane ont réalisé 115 sorties, parmi lesquelles 35 sorties de chasse, 43 sorties de ravitaillement/ISR et 37 missions de transport.


    CHAMMAL

    SITUATION MILITAIRE DU THÉÂTRE

    Les activités du pilier « formation » ont repris cette semaine, à un rythme adapté aux besoins des forces de sécurité irakiennes comme aux exigences de protection de la force, et les avions français poursuivent leurs missions sur la zone d’opération Chammal. Comme cela a été annoncé par les autorités politiques et militaires, la lutte contre l’organisation terroriste Daech demeure la priorité des Armées, en dépit des tensions au Levant.

    Réorganisation des Task Forces françaises à Bagdad
    Déployées au sein de l’Opération CHAMMAL en Irak depuis mars 2015, les Task Forces françaises Narvik et Monsabert se réorganisent, à compter du 20 janvier 2020, sous la forme d’une Task Force Monsabert « nouvelle génération » regroupant l’ensemble des formateurs sous une seule entité. Cette restructuration est le fruit d’une planification initiée depuis plusieurs semaines.

    Poursuivre l’instruction au profit de l’ICTS depuis Monsabert
    Présente au plus près de l’Iraqi Counter Terrorism Service (ICTS) depuis près de cinq ans, les militaires de la Task Force (TF) Narvik se préparent donc à passer sous le commandement de la TF Monsabert.

    En moins de 5 ans, la TF Narvik aura apporté son expertise à plus de 13 800 soldats irakiens, qu’ils soient de l’Académie de l’ICTS ou des bataillons opérationnels. L’ICTS appelée aussi la « Golden division » est en première ligne de la lutte contre Daech et a participé aux combats de Ramadi, Hit, Mossoul ou encore Falloujah. Au total, 9500 militaires et 400 instructeurs auront été formés par la TF Narvik dans des domaines aussi divers que la lutte contre les IED (enquête post-attaque), le renseignement (recherche d’indices, recueil d’informations, photographie), le combat en milieu clos (combat en zone urbaine, corps-à-corps, bêchage et effraction), le tir longue distance, l’usage des mortiers, la pédagogie, la topographie ou encore le secourisme de combat. 3900 soldats de l’ICTS auront également bénéficié de perfectionnement dans ces mêmes domaines.

    Rassembler les forces pour optimiser la formation des forces armées irakiennes
    L’objectif de cette réorganisation planifiée est de rassembler les militaires français de l’Opération CHAMMAL déployés à Bagdad sous une seule et même entité : la TF Monsabert. Elle répond à l’atteinte des objectifs assignés à la TF Narvik, les deux premières écoles de l’ICTS ayant acquis leur autonomie et atteint un niveau satisfaisant.

    Cette nouvelle structure doit favoriser l’optimisation la formation au profit des forces armées irakiennes en regroupant l’ensemble des instructeurs et formateurs de chaque spécialité, pour collaboratif renforcé. Il apportera en outre une vision élargie sur les stages à proposer et sur leur contenu. L'attention sera par ailleurs portée sur les formations à forte valeur ajoutée, sur le haut du spectre.

    Les formations conduites au profit de la troisième école de l’ICTS, de la 6e division d’infanterie irakienne et de l’école d’artillerie irakienne seront directement pilotées depuis la nouvelle TF Monsabert qui poursuivra sa participation aux piliers « advise & assist » (conseil et formation). L’objectif reste de lutter contre Daech et les groupes armés terroristes, mais aussi de permettre aux forces armées irakiennes de devenir totalement autonomes dans la protection de leur territoire.

    ACTIVITÉ DE LA FORCE
                                                                           

    Sorties air hebdomadaires (bilan du 8 au 11 janvier inclus)
    Les aéronefs français basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis poursuivent leurs actions contre Daech, au sein de la Coalition. Cette semaine, les Rafale engagés dans l’opération Chammal ont réalisé 18 sorties aériennes.



    État-major des armées
    vent du sud
    vent du sud

    Messages : 108
    Points : 16041
    Réputation : 2463
    Date d'inscription : 01/05/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum