Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 13 juillet 2011
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeAujourd'hui à 11:01 par Invité

» Le nouveau Code d’honneur du Soldat
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeAujourd'hui à 10:54 par Invité

» Réseaux sociaux : danger...
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeAujourd'hui à 9:04 par Invité

» Requiem pour Dien Bien Phu
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeHier à 17:43 par Ludovic-P

» Le Tata de Chasselay
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeHier à 16:39 par LANG

» Ouvrez le ban !
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeHier à 11:03 par Ludovic-P

» Ce jour-là : Un 14, un défilé
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeDim 12 Juil - 18:51 par Invité

» Une vaste base allemande mise au jour près de Caen
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeSam 11 Juil - 9:08 par tarmac

» 10 juillet 1943, opération Husky
Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Icon_minitimeVen 10 Juil - 20:28 par Invité

Juillet 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 51 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 50 Invités :: 2 Moteurs de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 257 le Mar 2 Juin - 23:31
    Statistiques
    Nous avons 374 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est CRETAL

    Nos membres ont posté un total de 4512 messages dans 1578 sujets

    Le soldat du futur antérieur (M. Goya)

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Empty Le soldat du futur antérieur (M. Goya)

    Message par CASTOR2 le Ven 3 Jan - 19:14



    Un article de M. Goya de 2017 dont j’ai repris quelques paragraphes
    pour une lecture « rapide ».
    On ira bien entendu directement sur son site pour lire le texte complet
    . ICI


    Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Soldat10

     
    Dans le numéro de novembre 1956 de la revue militaire américaine Army, le lieutenant-colonel Robert Rigg faisait une description de ce que serait selon lui le soldat américain du futur. Dans son esprit, le futur c’était l’année 1970, à peine 14 ans plus tard, ce qui dénote déjà l’idée d’une évolution très rapide des choses, et le soldat était associé au fantassin.
    Le lieutenant-colonel Rigg, revenons à lui, décrit dans son article un homme bardé d’une armure et d’un casque fait d’un mélange d’acier et de plastique. Ce soldat dispose d’un masque à gaz, il est protégé des flashs des explosions atomiques par des lunettes noires qui se mettent en place avec un bouton sur son casque intégral et ne craint pas les pluies radioactives grâce un imperméable en plastique transparent. Il peut creuser des trous pour se protéger avec un « petit bazooka ». Il est capable de communiquer avec ses voisins avec une radio intégrée à son casque et peut voir la nuit grâce à des lunettes à infrarouge.
    Détail intéressant, l’auteur ajoute que grâce à cette vision nocturne « ce sera le coup de grâce pour la guérilla communiste dans la jungle » comme s’il s’agissait seulement d’un problème de camouflage. Son armement est étrangement peu décrit mais ressemble à un fusil d’assaut à longue portée. Il se nourrit de pilules et comprimés mais fume toujours, une petite poche est même prévue dans la tenue pour y mettre un paquet de cigarettes.
    Ce combattant du futur est projeté à grande distance grâce à des plateformes géantes à propulsion atomique, hélicoptères ou avions géants qui servent aussi de bases aériennes d’où décolleraient des engins divers, transport de troupes, engins de surveillance ou d’appui pour mener des opérations qui ressemblent encore beaucoup aux opérations aéroportées de la Seconde Guerre mondiale…
    …….
    Faisons un saut dans le temps.
    ...Dans l’infanterie française, on a fait le choix dans les années 1970 de privilégier la capacité de lutte antichar plutôt que la capacité de lutte contre les autres fantassins. On s’est donc doté de la fin des années 1970 au début des années 1990 d’une panoplie de missiles et de lance-roquettes très performants, à ce détail près que les cibles prévues pour ces munitions ont disparu en 1991 avec la fin de l’URSS, ce fameux environnement qui a tendance à changer plus vite que les programmes.
    Il a fallu malgré tout faire avec cet arsenal et on fait toujours largement avec…
    …….

    ET aujourd’hui ?
    ...De la même façon, l’infanterie française reste encore largement équipée de véhicules, d’hélicoptères, de fusils, de canons des années 1970, parfois même avant. Le véhicule de l’avant blindé, le transport de troupes à tout faire de l’armée française, est contemporain de la Renault 16. Le renouvellement s’effectue à partir d’équipements conçus dans les années 1980 dont on a, réduction budgétaire oblige, étalé le développement et l’acquisition jusqu’à aujourd’hui.
    Nous nous équipons donc encore de matériels prévus pour lutter en Allemagne contre le Pacte de Varsovie, comme s’ils venaient d’une machine à remonter le temps.
    L’armée de terre française, comme la plupart des autres, c’est encore de l’ancien, un peu d’années 1980 et une pincée de XXIe siècle. Cette part la plus moderne tend bien sûr à augmenter avec de nouveaux programmes, comme le nouveau fusil d’assaut et les véhicules tactiques du programme Scorpion, tous numérisés, mais on peut d’ores et déjà décrire à quoi ressemblera l’infanterie française en 2050…si rien d’important dans l’environnement des armées.
    Or, il se passe toujours des choses dans cet environnement…

    ………
    ... L’infanterie française a connu d’autres bouffées d’innovations improvisées. Personne au milieu des années 1930 n’aurait imaginé l’infanterie de la guerre d’Algérie vingt ans plus tard, débarquant d’hélicoptères en tenues camouflées et avec un armement léger complètement renouvelé.
    Au début des 1990, nouvelle adaptation au contexte changeant, on a improvisé une infanterie mieux protégée avec quelques armements et équipements nouveaux. J’ai connu cette transformation en quelques jours seulement avant d’être engagé à Sarajevo en 1993.
    L’engagement dans les provinces afghanes de Kapisa-Surobi en 2008 a été aussi à l’origine d’une nouvelle adaptation dans l’urgence. A chaque fois, rappelons-le, ces adaptations ne sont pas seulement techniques, les sections ne sont plus organisées de la même façon et surtout les méthodes évoluent considérablement…

    Et maintenant ?
    Comme l’ont montré les attentats de janvier 2015, il est aussi possible de former des groupes encore plus petits au sein même des sociétés occidentales. Un amateur peut s’entraîner physiquement aussi durement qu’un soldat, acquérir via Internet les mêmes connaissances techniques que lui et même se préparer psychologiquement très sérieusement. Avec des gilets pare-balles en vente libre et des smartphones, un groupe d’amateurs sera mieux protégé et se coordonnera bien mieux qu’un groupe de soldats des années 1980.
    L’acquisition de l’armement et des munitions est plus problématique, quoique facilitée par les flux issus de l’ouverture des arsenaux après la guerre froide. Sinon, avec des imprimantes 3D, il est déjà possible de fabriquer des armes rudimentaires chez soi. Le tout peut être financé par un simple crédit à la consommation. Ainsi, en novembre 2013, avec Abdelhakim Dekhar, et surtout en janvier 2015, quelques hommes, apparemment venus de nulle part, ont pu défier des agents de police et il a été nécessaire de faire appel à des unités d’intervention d’élite pour en venir à bout.
    Plus que les soldats augmentés, rares et chers, c’est l’augmentation du nombre de « soldats amateurs » qu’il faut sans doute anticiper et craindre.

    En conclusion, au risque d’être décevant, je ne sais pas à quoi ressemblera le « soldat du futur ».
    Il y aura certainement des percées technologiques, pour l’instant en termes d’électronique, au sens large. Peut-être aussi dans les matériaux de protection ou les armes. Peut-être que l’on parviendra enfin à briser ce plafond qui rend pour l’instant les sections d’infanterie d’aujourd’hui à peine plus efficace que celles de la fin de la Seconde Guerre mondiale.
    Ce dont je suis sûr c’est qu’il y aura beaucoup de « soldats du futur », pas forcément très différents physiquement de ce que l’on voit aujourd’hui avec encore certainement pendant longtemps plus d’hommes en jeans armés d’une variante de kalachnikov que de robocops.
    Ce qu’il y aura dans les têtes, la capacité à prendre des risques, la compétence, la détermination, le nombre aussi tout cela sans doute encore et toujours plus important que les équipements qu’ils portent, et tout cela est bien plus changeant.

    *****************

    Le soldat du futur antérieur (M. Goya) Star-w10
    (Star Wars…)
    CASTOR2
    CASTOR2
    Histoire et Mémoire
    Histoire et Mémoire

    Messages : 135
    Points : 7137
    Réputation : 2861
    Date d'inscription : 14/10/2019
    Age : 73
    Localisation : Centre

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum