Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Décembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 31 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 30 Invités :: 1 Moteur de recherche

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 238 le Jeu 14 Nov - 21:29
    Statistiques
    Nous avons 234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Pascal

    Nos membres ont posté un total de 2810 messages dans 1028 sujets

    Général René Chambe

    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

    Aller en bas

    Général René Chambe  Empty Général René Chambe

    Message par LANG

    On se souvient d’Antoine de Saint Exupéry…
    On se souvient du Général Pierre de Villiers…


    Qui se souvient du Général René Chambe ?
    « Ne vous laissez pas aller au découragement, au désespoir. Le dernier mot n’est pas dit. La guerre n’est pas finie. D’autres la continuent. Un jour, la France reprendra sa place dans la lutte, à leurs côtés. Je vous le jure ! La France ne peut mourir ainsi, c’est impossible. La France est éternelle. Ecrasée aujourd’hui sous le nombre, elle saura se relever demain, reprendre les armes, rejeter l’ennemi hors de ses frontières et laver ses drapeaux de l’humiliation de la défaite… »
    *****
    « Et il y a tant de façons de commander, d’être le chef. Je connais l’une des plus rares.
    Au feu, tout est facile et simple. Mais la lutte lente et tenace contre la lassitude, contre le doute, l’isolement dans un pays perdu, contre l’ennui, le ciel gris, la misère, le froid, l’oubli, contre la torpeur, voilà qui est plus difficile… »


    Pourquoi cet article ?
    Certains se souviennent peut-être de l’histoire du carnet dans lequel s’était incrustée une balle.
    Quelques lignes écrites par un pilote de chasse en 1940.
    Ce texte figure sur le forum   ICI

    L’auteur de ce carnet de route était le sergent Jacques Chambe. Le frère de son père était général d’aviation et, d’après ce que l’on m’a dit, lui avait certainement donné cette envie de piloter. Par curiosité, j’ai cherché des renseignements sur son mentor : le général René Chambe
    A l’issue de mes recherches, je suis arrivé à la conclusion que son histoire méritait de figurer sur notre forum car cet homme, qui a également été écrivain, a eu un parcours exceptionnel.
    Soldat de la première et de la seconde guerre mondiale René Chambe a traversé le siècle le plus bouleversé de notre Histoire moderne comme l’écrit son arrière petit fils Emmanuel de Vachon.

    Et, inconnu aujourd’hui, ce cavalier devenu aviateur, ami de Saint Exupéry a fait, lui aussi, l’Histoire…

    Général René Chambe  Renecc11
    (Archives privées René Chambe )
    Lieutenant René Chambe en 1915, chevalier de la Légion d’honneur, portant le brassard des aviateurs alors qu’il appartenait toujours au 20e Régiment de Dragons.
    ************
    Sur le site créé par son arrière petit fils on peut lire son parcours détaillé pendant les deux guerres mondiales :  ICI

    Survol  rapide avec quelques extraits :
    Première guerre mondiale :
    …À 19 ans, en 1908, il s’engage dans l'armée et choisit la Cavalerie. Il est incorporé au 10e régiment de hussards à Tarbes. Promu sous-lieutenant le 1er octobre 1913, à sa sortie de l’École de Saumur, il est affecté au 20e Dragons de Limoges…
    …En décembre 1914, il quitte la cavalerie sur sa demande pour entrer dans l’aviation et obtient son brevet d'observateur…
    …Le 2 avril 1915, le sous-lieutenant Chambe abat son premier avion allemand, comme passager de Pelletier-Doisy, pilote, sur un parasol" (Morane-Saulnier Type L)…
    … C'est avec le Nieuport XI dit "Bébé" Nieuport qu'il participe aux combats aériens au-dessus de Verdun en mars 1916, à la suite de la fameuse injonction du général Pétain au commandant de Rose : "Rose, je suis aveugle, balayez-moi le ciel !"…
    …Le capitaine Chambe, officier de cavalerie, opte définitivement après la victoire pour l’aviation, où il sert depuis quatre ans.
    Seconde guerre mondiale.
    …Le colonel Chambe reçoit l’ordre secret en février 1939 l’affectant, en cas de guerre, au commandement des Forces Aériennes (aviation et artillerie de D.C.A.) de la 7e armée.  C’est un commandement d’officier général. Cette armée sera aux ordres du général Giraud.
    Le douloureux armistice du 24 juin 1940 signé, le colonel Chambe est atteint par le brutal abaissement des limites d’âge imposé par l’ennemi aux officiers de l’aviation française, réduite à presque rien. Il est renvoyé chez lui avec les étoiles de général (septembre 1940). Tristes étoiles, triste grade qui ne peuvent causer aucune joie à celui qui les reçoit.  Il aimerait mieux être simple soldat dans une armée victorieuse que général dans une armée battue, selon ses dires…
    …Chambe ne se résigne pas à la défaite. Il a la conviction, la certitude qu’elle n’est pas définitive. Avec d’innombrables Français qui se taisent, il pense qu’un armistice n’est, après tout, qu’un armistice et que, contrairement à celui de 1918, celui-là ne sera pas définitif …
    …René Chambe est envoyé en Afrique du Nord fin novembre 1940 par le journal Paris-Soir. Il y réalise pour le quotidien une série d’articles et de reportages publiés en décembre et janvier 1941. Il profite de ce voyage pour se faire une idée précise de l’état d’esprit des troupes d’Afrique du Nord et de leurs chefs en vue d’un éventuel débarquement allié. Il retrouve par hasard son ami Antoine de Saint-Exupéry qui s’apprête à partir pour les Etats-Unis.
    En février 1942, il rencontre son ancien camarade de la VIIe Armée le général Baurès à Lyon au Centre technique d’Informations. Ce dernier l’informe du projet d’évasion – qui est imminente – de leur ancien chef le général Giraud, prisonnier des Allemands depuis mai 1940 dans la forteresse de Koenigstein. Les généraux Baurès et de Linares, qui sont avec Madame Giraud aux manettes depuis le début de ce projet, confient à Chambe le soin d’organiser en France les logements et cachettes de Giraud qui s’évade enfin le 17 avril et arrive en France quelques jours plus tard. Chambe l’abrite et le cache sous le faux nom de Simignon chez sa fille et son gendre Jarrosson à Lyon, et en Dauphiné…
    … Il réussit, entre fin janvier et début février 1943, à traverser les montagnes, puis toute l’Espagne, sans être découvert et arrêté par les carabineros. Embarqué clandestinement à Séville sur un cargo de commerce anglais, il parvient ainsi, à fond de cale, à Gibraltar.
    …Afrique du Nord, chef du Cabinet Militaire du général Giraud…
    …Chambe rejoint le général Juin, commandant un chef du Corps expéditionnaire français en Italie. Affecté à son cabinet, il participe de nouveau aux combats mais son rôle est surtout d'écrire l'Histoire telle que se déroule sous ses yeux. Il est en quelque sorte l'historiographe de la Campagne d'Italie…
    …Servant tantôt dans une unité, tantôt dans une autre, le général Chambe enlève les étoiles de ses manches, se bat comme simple soldat au milieu des tirailleurs et prend part ainsi à la plupart des combats de la campagne d’Italie et à l’entrée victorieuse à Rome, le 5 juin 1944. Le général de Monsabert, commandant la 3e division d’infanterie algérienne, le nomme tirailleur de 1re classe au 3e régiment de tirailleurs algériens...
    …il prend part au débarquement sur les côtes de Provence, dans la baie de Saint-Tropez, avec un détachement de chasseurs. À ses côtés, se tient le commandant William Bullitt, ancien ambassadeur des États-Unis en France de 1939 à 1940. Ce dernier a voulu marquer son attachement à la France en servant sous l’uniforme français. Chambe est alors affecté au cabinet du général de Lattre de Tassigny, chef de la Ire Armée "Rhin et Danube", ce qui lui permet d’assister ou de participer à toutes les grandes opérations jusqu’à la capitulation de l’Allemagne le 8 mai 1945...

    Quel parcours !

    Général René Chambe  Gzonzo10
    Le colonel Chambe (à droite) avec son équipage, commandant la 35e escadre de bombardement de Lyon-Bron (Amiot 143), au départ en novembre 1938 d’un exercice de raid aérien de nuit en unité partant de Lyon à Tunis via Istres.

    Mais sur ce site consacré au Général Chambe figure également un article intitulé « Confiance » qui fait le rapprochement entre ce qu’avait écrit le Général de Villiers  et certains textes du Général Chambe.
    Voici le début.

    Confiance !
    LE 18 JUILLET 2017 PAR ARCHIVISTECHAMBE  DANS ACTUALITES

    « Alors que des journaleux glosent sur la signification prétendument cachée de la dernière « Lettre à un jeune engagé » intitulée « Confiance » et postée sur le compte Facebook du Chef d’Etat-major des Armées, le général Pierre de Villiers (le 14 juillet 2017, reproduite en fin d’article), je rebondis sur ce thème de la confiance telle que la pratiquait René Chambe. Pour le chef qu’il était, du sous-lieutenant au général, construire la confiance était une absolue nécessité. Petit florilège… »

    Pour respecter les droits d’auteur, je vous invite à faire un saut sur le site ICI :
    https://generalrenechambe.com/2017/07/18/confiance/

    « La France est éternelle. Ecrasée aujourd’hui sous le nombre, elle saura se relever demain, reprendre les armes, rejeter l’ennemi hors de ses frontières et laver ses drapeaux de l’humiliation de la défaite… » René Chambe le 19 juillet 1940 à ses hommes.
    *****

    Après avoir lu ces textes me vient à l’esprit une question :
    Qu’est ce qu’un chef ?
    Le Général René Chambe était un chef.
    (Voir aussi ce texte sur le même site   https://generalrenechambe.com/2018/11/23/etre-chef/  )

    *************************

    Je vous conseille de visiter ce site qui est très complet.
    ICI https://generalrenechambe.com/

    On y découvre que cet homme modeste au parcours hors du commun était également écrivain. Il était l’ami d’Antoine de Saint Exupéry et le site apporte quelques précisions intéressantes.

    Faisant partie des pionniers de l’aviation de chasse, il a suscité des vocations d’aviateurs et il serait dommage qu’il tombe dans l’oubli. L’Ecole de l’Air devrait se souvenir qu’il a participé à sa création et pourquoi pas une promotion baptisée Général René Chambe ?

    Nous tenons à remercier Emmanuel de Vachon, son arrière petit fils, qui nous a aimablement autorisé la reproduction d’une partie de ses textes ainsi que des photos.
    LANG
    LANG
    MODÉRATEUR / EXPERT
    MODÉRATEUR / EXPERT

    Messages : 483
    Points : 3463
    Réputation : 740
    Date d'inscription : 09/12/2018
    Age : 78
    Localisation : Yonne

    Revenir en haut Aller en bas

    Général René Chambe  Empty Re: Général René Chambe

    Message par ciel de pau



    Et bien voilà remis en pleine lumière le nom de René Chambe. Je dois avouer que le nom me disait quelque chose, mais impossible de me rappeler !
    ciel de pau
    ciel de pau

    Messages : 52
    Points : 5012
    Réputation : 78
    Date d'inscription : 28/04/2017

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum